Batteries au lithium : la course à la performance

Objectif : être à la pointe pour développer les véhicules propres. Une solution : le lithium. Les fabricants rivalisent d'imagination pour produire les batteries les plus efficaces. La concurrence est rude dans le domaine. Petit aperçu des dernières trou

Partager

Sous les feux de l'actualité, le numéro un japonais de l'électronique industrielle, Hitachi, présente, lors de l'exposition Automotive Engineering de Yokohama du 20 au 22 mai, sa quatrième génération de batteries, ayant la puissance la plus élevée au monde, à 4 500 W/ kg.

Le système repose sur une nouvelle cathode en manganèse, allégeant la nouvelle batterie, deux fois plus légère que celle conçue en nickel. Sa durée de vie, estimée à dix ans, s'améliore de 20% par rapport aux batteries actuelles. Sa production est attendue à l'automne.

PulsesPlus
Toujours dans la compétition à la batterie la plus puissante, le groupe Saft propose les batteries lithium-ion PulsesPlus, reposant sur l'alliance entre un condensateur à couche hybride innovant et une batterie lithium-chlorure de thionyle, le tout fournissant une forte densité d'énergie.

La particularité des batteries PulsesPlus repose aussi sur une large plage de température de fonctionnement (entre -40°C et +85°C), permettant des applications variées (des compteurs d'eau, de gaz ou à des équipements médicaux). Leur durée de vie varie de dix à vingt ans. Saft a annoncé que sa filiale Tadiran Batteries avait remporté un contrat exclusif de deux ans pour la fourniture de batteries lithium-ion PulsesPlus à Neptune Technology Group, l'une des entreprises leaders des systèmes de relevés de compteurs automatisés pour les entreprises de distribution d'eau.

Lithium-soufre
Dans un autre style, pour venir concurrencer le lithium, Sion Power Corporation mène sa révolution avec sa nouvelle batterie au lithium soufre. L'alliance des deux matériaux améliore l'autonomie de la batterie et augmente sa densité d'énergie, jusqu'à 2 600 Wh/kg, contre 160 pour les batteries au lithium-ion. Elle permettrait une meilleure applicabilité aux véhicules hybrides ou électriques et coûterait moins cher, car le soufre est moins onéreux que la plupart des matériaux utilisés dans les batteries lithium-ion.

Seul signe négatif : ces batteries ne pourraient supporter qu'un nombre limité de recharges. Le groupe a décidé de s'allier au leader mondial des produits chimiques, BASF, pour bénéficier de la fabrication de nouveaux matériaux de haute technologie. Les deux groupes devraient développer des batteries de 500 Wh/kg, qui offriraient déjà des autonomies proches de 560 km par charge et auraient des durées d'existence plus élevées.

Autant d'innovations qui vont dans le sens du développement des voitures propres partout dans le monde. Aux Etats-Unis, le président Barack Obama a annoncé la mise en place de nouvelles normes et de nouveaux objectifs en matière d'émissions de gaz à effet de serre.

Barbara Leblanc

A lire aussi
Dassault prêt à produire des batteries lithium-ion (27/03/2009)
La chasse au lithium est ouverte (19/03/2009)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS