Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Batista-MGPV met les gaz...de soudage

Frédéric Parisot , ,

Publié le

La PME, spécialiste de la fabrication de moules pour la pâtisserie, dope la productivité de son robot de soudage grâce à un nouveau gaz.

Batista-MGPV met les gaz...de soudage © Messer Gaz

Le soudage gagne en précision. Spécialisée dans la fabrication de moules pour l’industrie agroalimentaire, la société Batista-MGPV, basée dans la Manche, s’est équipée d’un robot de soudure à la fin des années 90. Mais cet investissement n’a pas tout à fait apporté la rentabilité escomptée. "Bien sûr, les pièces défilent beaucoup plus vite au poste de soudage automatique, mais le robot génère beaucoup plus de projections qu’un soudeur humain, explique Etienne Besnard, directeur de Batista-MGPV. Du coup, l’opérateur qui alimente le robot doit aussi ébavurer les pièces. Il fait cela manuellement, et à cause de cette étape supplémentaire la productivité globale de la ligne n’a pas été améliorée."

Il faut attendre 2012 pour que l’industriel trouve la solution à son problème, sous la forme d’un nouveau gaz de soudage, le Ferroline C12 X2, dernier-né du français Messer. Principale caractéristique : contrairement aux composés classiques à base d’Argon et de CO2 (on parle de gaz binaires), le C12 X2 est un gaz ternaire, composé à 86 % d’Argon, à 12 % de CO2 et à 2 % d’oxygène. Grâce à la présence d’oxygène dans le mélange, le métal entre plus vite en fusion sans qu’il soit nécessaire d’augmenter la puissance de l’arc électrique. Le fabricant de moules a pu donc baisser tous ses paramètres de soudage.

Certes plus cher que le gaz binaire classique utilisé jusqu’à présent, le gaz ternaire a permis à Batista-MGPV de gagner sur ses opérations d’ébavurage et de finition. "Nous avons pratiquement éliminé les opérations de reprise manuelles, ce qui représente un gain de productivité de 15 à 25 % selon les types de pièces", annonce Etienne Besnard.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle