Environnement

[Bataille Suez-Veolia] “Le compte n’y est pas”, estime le patron d’Engie

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Vidéo Engie fait monter les enchères ! Le président du conseil d’administration a répondu à Veolia qui souhaite racheter ses parts dans Suez. Pour Jean-Pierre Clamadieu, Veolia a proposé un prix trop bas.

[Bataille Suez-Veolia] “Le compte n’y est pas”, estime le patron d’Engie
Jean-Pierre Clamadieu estime que le prix proposé par Veolia pour racheter ses parts dans Suez est trop bas.
© Luc Perenom

Après Suez et le gouvernement français, c’est au tour d’Engie de se positionner sur le projet de Veolia. Le spécialiste français de la gestion de l’eau et des déchets souhaite s’emparer de Suez. Pour cela, il doit d’abord mettre la main sur les parts détenues par Engie. Veolia a proposé 2,9 milliards d’euros pour 29,9 % de Suez. Une offre trop faible, selon le patron d’Engie Jean-Pierre Clamadieu.

“Il faut que nous refassions une valorisation de Suez”

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte