Bataille entre AMS et les fonds d’investissement Bain et Advent pour le rachat d’Osram

Après une contre-offre des fonds d’investissement Bain et Advent, le spécialiste autrichien des capteurs à semi-conducteurs AMS relève son offre pour le rachat d’Osram, fabricant allemand de LED et éclairage automobile. La bataille s’annonce rude.

 

Partager
Bataille entre AMS et les fonds d’investissement Bain et Advent pour le rachat d’Osram
Les LED, une des activités d'Osram.

Nouvel épisode dans la bataille pour le rachat d’Osram, ancienne filiale de Siemens spécialisée dans l’éclairage automobile, les LED et autres composants optoélectroniques. Deux acquéreurs potentiels sont en compétition :

le spécialiste autrichien des capteurs à semi-conducteurs AMS, qui a lancé le 3 septembre 2019 son offre publique d’achat d’Osram à 38,5 euros l’action, et les fonds d’investissement Bain Capital et Advent International qui ont surenchéri le 25 septembre dernier avec une promesse d’offre supérieure. Le montant de leur contre-offre n’a pas été révélé.

Meilleure et dernière offre d'AMS

AMS est contraint de relever son offre à 41 euros, ce qui porte le montant total de l’acquisition à 4,6 milliards d’euros, contre 4,3 milliards d’euros dans l’offre précédente. Sa surenchère montre sa détermination à l’emporter. Si l’opération aboutissait, elle donnerait naissance un groupe, leader mondial des micro capteurs et composants photoniques avec 26 400 personnes et un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros attendu en 2019. Mais AMS avertit qu’il s’agit là de sa meilleure et dernière offre. Elle court jusqu’au 1er octobre prochain.

Les fonds d’investissement Bain Capital et Carlyle ont été les premiers à conclure un accord avec le management d’Osram en vue de l’acquisition de la société à 35 euros l’action, soit un total de 3,8 milliards d'euros. Après des hésitations, AMS s’est décidé à surenchérir avec son offre à 38,5 euros l’action.

Craintes de salariés et syndicats

La bataille s’annonce serrée. Le management d’Osram semble jouer la surenchère, favorisant à chaque fois l’offre la plus avantageuse pour les actionnaires. Malgré l’assurance apportée par AMS concernant l’emploi, l’outil industriel et les conventions sociales, les salariés et les syndicats d'Osram penchent pour l’offre des fonds d’investissement. Ils craignent que l’industriel autrichien, spécialisé dans les semi-conducteurs, ne soit à terme amené à démanteler Osram pour ne garder que la partie LED et autres composants opto-électroniques.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Aix-en-Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS