Quotidien des Usines

Basse-Normandie

, , , ,

Publié le

Dossier

- 80 projets annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 5.0 % du total France.
- 831,65 millions d'euros engagés, soit 2.0 % du total France.
- 1 924 emplois envisagés à terme, soit 2.9 % du total France.

> Mini-portrait
> 8 investissements marquants
> Points noirs
> Les autres investissements

Trouver les appuis pour rebondir

- L'agroalimentaire est en plein essor.
- La disparition de Moulinex et de certains de ses sous-traitants dans l'électroménager, pénalise fortement l'économie locale.


" Casser la sinistrose et rebondir ! " tel est le leitmotiv de tout ce que compte la Basse-normandie de décideurs économiques. Certes, Moulinex entraîne dans sa chute de multiples PME et environ 4 000 emplois. Mais, à l'image d'autres régions, la Basse-Normandie subit les ralentissements d'une économie mondialisée. La diversité et la qualité de son tissu industriel devrait toutefois lui permettre de tourner la page.
Même si les grands investisseurs traditionnels marquent le pas, ils n'en finalisent pas moins les projets en cours, synonymes de pérennité des sites. Il en est ainsi sur les sites de Acome dans les constructions électriques, de Philips Semi-conducteurs dans l'électronique ou, encore, de Renault Trucks et de PSA Peugeot Citroën dans l'automobile.

Des signes positifs
D'autres signes d'un dynamisme réel ne manquent pas, qui peuvent baliser l'avenir : l'édition entre dans un nouveau cycle d'investissement (Compédit Beauregard, Tonnellier Imprimeur), et le souci de l'environnement s'enracine avec, pour fleuron, la station d'épuration d'eau de mer de Granville (Manche). Cette première unité européenne devrait renforcer considérablement la filière " côté mer " (poissons, coquillages...) de l'agroalimentaire, alors que la fertilité de ce secteur " côté terre " (autour du lait) ne se dément pas (Isigny-Sainte-Mère).
Loin de végéter, les nouvelles technologies fleurissent (Stepmind), de même que la recherche se voit conforter, avec notamment l'implantation du centre de R&D mondial de Schneider Electric sur les nano-automates et contrôleurs logiques sur le site de sa filiale Crouzet Automatismes. L'agglomération caennaise récolte là les fruits d'une décennie d'investissements privés et publics, tels Philips Composants et Semi-conducteurs avec son laboratoire de recherche (3 millions d'euros), cofondé avec l'Institut des sciences de la matière et du rayonnement (Ismra) pour l'expertise des défaillances des circuits intégrés ; ou le Greyc (Groupe de recherche en informatique, image, instrumentation de Caen), dépendant du CNRS, de l'université de Caen-Normandie et de l'Ismra.

L'exemple alençonnais
Le bassin alençonnais montre de son côté l'exemple dans le difficile exercice de la reconversion post-Moulinex, avec son " Opération Phoenix ". Celle-ci consiste, sous la férule d'Alain Lambert, sénateur-maire de la ville et ministre du Budget, à créer en 1 000 jours (durée du plan social appliqué aux licenciés de Moulinex), 1 000 emplois, dont 300 sont déjà annoncés. D'autres zones d'activités en difficultés esquissent aussi un regain, à l'image de celle de Vire (Calvados) où les anciens bâtiments de Valeo ont trouvé en Tecal (France) un repreneur qui y créera 90 emplois. Et, dans la Manche, Unither reprend l'ancienne unité pharmaceutique de Sanofi-Synthélabo à Coutances, où le groupe picard sauvegarde 60 emplois.
Dans ce département également, le projet Fastship (acheminement par bateaux rapides de conteneurs entre Cherbourg et Philadelphie aux Etats-Unis en moins de sept jours " porte à porte ") semble enfin surfé sur la bonne vague : les Américains ont décidé de s'associer au financement du programme, qui représente 600 emplois directs dès 2005.
Autant d'éléments globalement positifs que la disparition de Moulinex ne doit pas minorer. " En fait, la région demeure plus au cœur d'une éclipse que d'une tourmente, juge un acteur de la ré-industrialisation. Aujourd'hui dans l'ombre, elle peut repasser demain dans la lumière et la disparition de Moulinex aura alors peut-être levé le voile sur une nouvelle image de l'industrie bas-normande ".

Patrick BOTTOIS




MINI-PORTRAIT

Bertrand Dechery, P-dg de Guy Degrenne, à Vire (14)

Etre mondialement compétitif en Basse-Normandie, c'est possible

Malgré la rude concurrence asiatique, Bertrand Dechery, 52 ans, P-dg du groupe Guy Degrenne, spécialiste des couverts en acier, a récemment choisi de ne pas délocaliser une fabrication en Thaïlande, pour l'installer sur son site de Vire, sauvegardant ainsi 80 emplois. Pour ce titulaire d'un MBA (Harvard) et diplômé de l'Institut des Sciences politiques de Paris, la préservation des emplois passe par la construction de barrières technologiques utilisant les potentiels locaux : " Nous disposons ici à la fois d'une tradition-qualité du travail des métaux et d'un large potentiel de transfert de technologies, à l'image de celles des automatismes dans l'automobile dont nous avons besoin dans notre métier. Bien exploités, ces deux atouts peuvent pallier l'écart des coûts de main-d'œuvre ".


8 INVESTISSEMENTS MARQUANTS

Cogema (Areva, France)
Energie
Tout sur la sécurité et l'environnement

Dans le cadre d'un renforcement de sa politique sécurité-environnement, Cogema, leader mondial dans le retraitement des combustibles nucléaires usés, a lancé cette année sur son site bas-normand de Beaumont-Hague (50) un investissement de 56 millions d'euros, opérationnel dans sa totalité en décembre prochain. Celui-ci intègre la construction ou la rénovation de bâtiments, des équipements pour la protection de l'environnement et une modernisation des systèmes de sécurité-incendie ainsi qu'une maintenance renforcée des installations.

Faurecia Sièges d'automobile (France)
Automobile
Augmentation de capacité

Dans un marché de la sous-traitance de l'automobile en hausse constante, le plus célèbre des équipementiers bas-normand augmente les capacités de son site de Flers (61), spécialisé dans les mécanismes de sièges d'automobile. Un investissement de 20 millions d'euros réparti sur 2002, auquel il associe la modernisation de ses process en vue de développer de nouveaux produits.

Parmalat France (Italie)
Agroalimentaire
Une unité pour l'Europe du Nord

Filiale du premier groupe agroalimentaire italien, Parmalat France regroupera, grâce à un investissement d'environ 8,3 millions d'euros dans une nouvelle usine de 5 500 mètres carrés à Vire (14) ses unités de Saint-Manvieu-Norrey (14) et d'Athis-de-l'Orne (61). Le futur site où seront développées et diversifiées des productions de mozzarella deviendra usine pilote pour la France et plate-forme de production pour l'Europe du Nord. Elle ouvrira ses portes fin 2003 avec une cinquantaine de salariés dont la quarantaine des deux sites actuels, mais sa montée en puissance s'accompagnera de la création d'une centaine d'emplois d'ici à 2005.

Agrial (France)
Logistique
Doublement de capacité sur le port de Caen-Ouistreham

Après avoir inauguré en mars sur le port caennais (14) une plate-forme logistique (6 millions d'euros) en bord à quai forte de 9 000 mètres carrés de silos et bâtiments dédiée aux engrais, le groupe coopératif Agrial annonce l'extension des capacités de stockage et de traitement de la plate-forme logistique de Blainville-sur-Orne (14). Consacrée à l'exportation de céréales, les capacités de stockage et de traitement seront doublées pour 5 millions d'euros d'ici à l'été 2003 dans le but d'atteindre un potentiel de transit de marchandises d'environ 60 000 tonnes par an.

Vitraglass (Dev Glass, France)
Verre
L'après-Moulinex

Spécialisée dans la transformation du verre plat en vitrage isolant, l'entreprise Vitraglass s'installe sur la zone industrielle d'Écouves à Alençon (61). Développée sur 9 000 mètres carrés, la future unité sera construite et équipée en outils de production d'ici à la fin de l'année pour un investissement global d'environ 4 millions d'euros. Sa mise en service s'accompagnera de la création d'une cinquantaine d'emplois auxquels devraient s'ajouter à terme une centaine d'autres.

Unither Normandy (France)
Pharmacie
Reprise de Sanofi-Synthélabo

Basé à Amiens (80) et leader européen dans le façonnage de doses unitaires liquides pour la cosmétique et la pharmacie, le groupe Unither (22 millions d'euros chiffre d'affaires en 2001, 200 salariés) investit 6 millions d'euros sur l'ancien site bas-normand de Coutances (50) du laboratoire Sanofi-Synthélabo, dont la délocalisation des activités (sirops) est en cours. Unither installera de nouvelles lignes de production, opérationnelles début 2003, et adaptées à ses spécialités. Ce rachat permet la sauvegarde d'une soixantaine d'emplois sur les 90 que le site comptait.

Frial (France)
Agroalimentaire
Transformer les produits de la mer

Spécialisée dans les produits de la mer surgelés et les plats cuisinés à base de poissons (18 % du marché français) pour la grande distribution et la restauration hors foyer, Frial investit 23 millions d'euros et crée 90 emplois dans l'extension de son site de Saint-Martin-des-Entrées (14). Opérationnelle cet automne, l'unité de 20 000 mètres carrés, qui comptera 250 salariés, deviendra " l'une des plus performantes d'Europe " dans son secteur d'activité.

Crouzet Automatismes (Schneider Electric, France)
Mesure-Contrôle
Les produits du futur

Schneider Electric a finalement choisi l'unité bas-normande de Bourguébus (14) de Crouzet Automatismes, l'un des leaders de l'industrie des solutions d'automatismes innovants multi-technologies, pour implanter son centre mondial de recherche et développement en nano-automates et contrôleurs logiques. L'enjeu est de créer et développer les produits du futur en matière d'automatismes. Cette décision s'accompagne d'un investissement de 13,5 millions d'euros d'ici à fin 2002 et de l'embauche de 30 chercheurs. Cette nouvelle activité sur le site entraînera également la naissance d'une vingtaine de postes dans un atelier " logiciels " de la sous-traitance locale.



POINTS NOIRS


Citation

Daniel Bourdon, directeur général de la CGME, à Carpiquet (14)

" Pour réussir la ré-industrialisation post-Moulinex, tous les acteurs économiques doivent se mobiliser, y compris les banquiers. Mais, qui, malheureusement n'assument pas aujourd'hui leurs responsabilités ".

· Pour la seconde fois en deux ans, et pour cause de baisse de chiffre d'affaires et de déficit chronique, l'allemand Jungheinrich supprimera d'ici à l'automne, 60 emplois sur 360 sur le site MIC d'Argentan (Orne), spécialisée dans les matériels de manutention, transpalettes manuelles, électriques, gerbeurs... Par ailleurs, MIC devrait supprimer une quarantaine de postes, principalement des commerciaux, à son siège social de Rungis (94). Ce qui porterait à 109 les licenciements en 2002 dans le groupe en France.

· Valeo a mis en vente son usine d'injection plastique SC2N-Sylea de Saint-Aubin-d'Arquenay dans le Calvados (70 salariés). Spécialisée dans le moulage de capteurs et de systèmes de commandes pour l'automobile, elle travaille à 40 % pour l'unité SC2N de Mondeville (14), qui fabrique ces produits. Cette décision s'inscrit dans un programme de suppression de 5 000 emplois dans le monde, dont 1 440 en France, d'ici à dix-huit mois. A Vire, dans le Calvados, l'équipementier a déjà vendu l'unité Filtrauto en juin 2001 (400 salariés) à l'italien Sogefi et fermé l'usine Sylea (266 salariés), à l'automne dernier (dont les bâtiments ont été cédés à Tecal).

· Bien qu'elle ait trouvé un repreneur en la société Barelec (câbles et cordons), filiale de l'italien Saiag, l'entreprise Marbo, qui fabrique des cordons, des fils de connexion et des enrouleurs de câbles perd 108 des 143 emplois de son site de Domfront (61). La reprise ne concerne en effet que la production d'enrouleurs pour aspirateurs (35 postes). Marbo, qui travaillait à 80 % pour Moulinex, a dû déposer son bilan, fin septembre 2001, suite à la cessation d'activité du groupe d'électroménager qui doit à son fournisseur 2,14 millions d'euros.

· Spécialisée dans les circuits intégrés dédiés aux applications grand public (téléphonie, télévision...), l'usine Philips Composants de Caen (14), qui compte 1 680 salariés, n'échappe pas à la crise qui touche son secteur d'activité. Elle a dû, après différentes périodes de chômage touchant 800 salariés des effectifs de production, qui n'ont travaillé qu'à 50 % du temps durant quelques mois, licencier au cours du premier semestre de l'année 2002, 397 personnes (production, R&D).

· La mise en service de la nouvelle unité de Moult (14) de la Sodev, sous-traitant de l'automobile (Sofedit, MGI Coutier...), a été suspendue ce printemps. L'entreprise a été mise en redressement judiciaire au travers d'une petite unité, en Seine-et-Marne. L'investissement de 2,3 millions d'euros est donc arrêté, à l'instar de la centaine de recrutements prévue d'ici à la fin de l'année pour l'accompagner.

· Etablie à Saint-Georges-des-Groseillers (61), et spécialisée dans les pièces à destination de la téléphonie fixe ou mobile et dans les pièces techniques pour diverses industries, notamment l'électroménager, Plastiques du Val de l'Orne, filiale de Plastivaloire, va devoir fermer ses portes. Touchée également sur d'autres sites, à la fois par la crise de la téléphonie et la disparition de Moulinex, cette entreprise n'aura, dans l'impossibilité de reclasser ses 124 salariés, d'autres choix que de les licencier, dès cet été sans doute.

· La fin de Moulinex a durement touché la Basse-Normandie. Dans le département du Calvados, qui paie une lourde contribution à cette catastrophe économique, les 1 200 salariés du site de Cormelles-le-Royal seront licenciés d'ici à mai 2003 ; comme les 304 et 434 salariés des sites de Falaise et de Bayeux. Dans l'Orne, 721 personnes se trouvent licenciées sur Alençon, site historique de l'entreprise.



LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

DCN (France)
9 millions d'euros

Cherbourg (50)
Extension de cette unité spécialisée dans la construction et l'exportation de sous-marins.
Opérationnel fin 2001

CMN/Constructions Mécaniques (Soffia, France)
1,1 million d'euros

Cherbourg (50)
Equipements pour ce chantier spécialisé dans la construction de navires, la construction mécanique et la chaudronnerie.
Opérationnel automne 2002


AGROALIMENTAIRE

CMLC/Les Maîtres Laitiers du Cotentin (France)
23 millions d'euros

Sottevast (50)
Fromageries réparties dans la Manche (Sottevast, Valognes et Tribéhou) pour cette coopérative fabriquant des fromages frais ou à pâte pressée et des produits élaborés.
2002-2003

Isigny-Sainte-Mère (France)
20 millions d'euros

Isigny-sur-Mer (14)
Outils de production de haute technologie pour cette coopérative qui ce consacre aux produits laitiers AOC, beurres, crèmes et fromages haut de gamme.
2002
10 emplois

Degussa Texturant Systems (Allemagne)
16 millions d'euros

Baupte (50)
Matériels pour le centre de recherche de cet expert en additifs et colorants alimentaires.
0pérationnel 1er trimestre 2002

Graindorge (France)
12,2 millions d'euros

Livarot (14)
Fromagerie pour ce producteur du Livarot et du Pont-l'Evêque.
Opérationnel printemps 2002

La Normandise (France)
6 millions d'euros

Vire (14)
Unité de repas dosés et présentés en barquette pour chiens et chats sous marques distributeurs.
Opérationnel mai 2002
Environ 50 emplois

Saumon de France Cherbourg (Inaq, Norvège)
3,5 millions d'euros

Cherbourg (50)
Modernisation des installations pour ce pisciculteur de saumons.
2002-2003
Environ 10 emplois

Nestlé (Suisse)
3 millions d'euros

Chef-du-Pont (50)
Extension sur 2 000 mètres carrés de bâtiments et outils de production pour ce fabricant de lait concentré non sucré, crèmes desserts, etc.
Opérationnel printemps 2002

Granvilmer (France)
2,5 millions d'euros

Donville-lès-Bains (50)
Usine de 1 200 mètres carrés de transformation des produits de la mer.
Opérationnel printemps 2002

Société d'économie mixte du District de Caen
2,5 millions d'euros

Colombelles (14)
Bâtiment de 3 000 mètres carrés pour confectionner des plats cuisinés sur le site de la zone d'activités agroalimentaire " Normandial ".
Opérationnel début 2002


AMEUBLEMENT

Buronomic (France)
2,5 millions d'euros

Honfleur (14)
Equipements de haute technologie pour développer les ateliers de R&D de ce fabricant de meubles de bureau.
Opérationnel fin 2001


AUTOMOBILE

PSA Peugeot Citroën (France)
38,1 millions d'euros

Cormelles-le-Royal (14)
Equipements pour cette usine spécialisée dans les liaisons au sol pour l'automobile.
Opérationnel fin 2002
209 emplois

Renault Trucks (Volvo, Suède)
31,1 millions d'euros

Blainville-sur-Orne (14)
Nouveaux outils de production pour l'unité de cabines de la gamme des camions Renault, de montage de la gamme intermédiaire et d'élaboration de composants de base pour faisceaux électriques et ensembles mécano-soudés.
Opérationnel fin 2001

Faurecia Sièges d'automobile (France)
20 millions d'euros

Flers (61)
Modernisation de lignes de production et nouveaux process pour industrialiser des produits inédits chez ce sous-traitant spécialiste des mécanismes de sièges d'automobile.
2002

Lecapitaine (Petit Forestier, France)
9,2 millions d'euros

Saint-Lô (50)
Unité pour doubler les capacités de ce fabricant de carrosseries isothermes.
2002
150 emplois

Knorr Bremse (Allemagne)
3,3 millions d'euros

Lisieux (14)
Modernisation des process et industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant d'équipements de freinage à air comprimé pour l'industrie automobile.
2002

Oxford Automotive Orbec (Etats-Unis)
2,3 millions d'euros

Orbec (14)
Outils de production pour cet équipementier de l'automobile spécialisé dans le découpage et l'emboutissage de tôles.
Opérationnel septembre 2001

Sasic (France)
1,5 million d'euros

Putanges-Pont-Ecrepin (61)
Bâtiment de 3 600 mètres carrés pour augmenter les capacités de stockage, de préparation des commandes et d'expédition pour ce fabricant et distributeur de pièces mécaniques d'automobile.
2002-début 2003


CHIMIE-PHARMACIE

Schering-Plough (Etats-Unis)
37 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Equipements techniques pour l'adaptation de process stériles, le lavage et le contrôle d'ampoules et le conditionnement de comprimés... pour ce laboratoire pharmaceutique.
Opérationnel fin 2001

Laboratoires Gilbert (Batteur, France)
14,5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Bâtiment d'environ 3 000 mètres carrés pour ce laboratoire pharmaceutique, dermo-pharmaceutique et cosmétique.
2002-2004

Benoist Girard (Stryker, Etats-Unis)
5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Extension sur 2 000 mètres carrés pour ce spécialiste des implants et des prothèses chirurgicales.
Opérationnel octobre 2001

PCAS/Produits Chimiques Auxiliaires et de Synthèse (France)
3,4 millions d'euros

Couterne (61)
Bâtiment, outils de production et équipements techniques à vocation environnementale pour cette usine de chimie fine et de spécialités chimiques.
2002
4 emplois

Lyven (Saint-Louis Sucre, France)
3,2 millions d'euros

Cagny (14)
Unité de fabrication d'enzymes utilisés par les industries textiles et agroalimentaires.
2002-janvier 2003
20 emplois

Aventis Pharma (France/Allemagne)
2,8 millions d'euros

Lisieux (14)
Extension dans le cadre d'un transfert de production pour ce laboratoire pharmaceutique.
Opérationnel été 2002

Cosmesoap (France)
2,5 millions d'euros

Falaise (14)
Unité de savons de luxe et para-pharmaceutiques, de produits d'hygiène et de cosmétique.
2002
36 emplois d'ici deux à trois ans

Cosmo Luxe (France)
2,3 millions d'euros

Honfleur (14)
Usine de 3 000 mètres carrés sur un terrain de 10 000 mètres carrés pour ce fabricant de parfums et de capots plastiques de parfumerie.
Opérationnel octobre 2002
30 emplois


CUIR-TEXTILE-HABILLEMENT

Ateliers Louis Vuitton (LVMH, France)
12 millions d'euros

Ducey (50)
Usine de 7 000 mètres carrés d'articles de bagagerie et de maroquinerie de luxe.
Opérationnel début 2002
281 emplois

Tricots Saint-James (France)
3 millions d'euros

Saint-James (50)
Extension sur 2 000 mètres carrés pour ce bonnetier.
Opérationnel septembre 2001
15 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Philips Composants et Semi-conducteurs (Philips, Pays-Bas)
53,5 millions d'euros

Caen (14)
Programme de recherche et développement pour l'implantation d'une nouvelle technologie SOI (Silicone On Insolator) et extension de bâtiments.
Opérationnel fin 2001

Acome (France)
16,2 millions d'euros

Mortain (50)
Extension sur 6 000 mètres carrés pour ce producteur de câbles et de fils électriques à destination des télécommunications, du bâtiment...
Opérationnel fin 2001
Environ 100 emplois

Robert Bosch Electronique (Allemagne)
9 millions d'euros

Mondeville (14)
Lignes de production de commandes électroniques pour injection essence et diesel et, aussi, à destination de l'industrie l'automobile pour ce spécialiste des composants de chauffage et climatisation.
Opérationnel mi-2002

Facon (France)
2,14 millions d'euros

Alençon (61)
Bâtiment de 5 000 mètres carrés pour ce fabricant de composants électroniques.
2002

Alcatel CIT (France)
2 millions d'euros

Coutances (50)
Matériels de production et nouveaux produits pour ce fabricant de circuits imprimés.
Opérationnel septembre 2002

Garczinski Traploir (Vinci, France)
1,2 million d'euros

Ifs (14)
Bâtiment industriel de 500 mètres carrés et magasin de matériels de même superficie pour cet installateur de réseaux d'électricité et d'éclairage, de câbles etc.
Opérationnel pour l'été 2002.

Laboratoire Cotral (France)
1 million d'euros

Condé-sur-Noireau (14)
Extension du laboratoire de protections auditives sur mesure pour l'industrie.
Opérationnel fin 2001
Environ 20 emplois


ENERGIE

Gaz de France Basse-Normandie
16,2 millions d'euros

Siège social à Caen (14)
Développement du réseau de transport et renforcement de la sécurité des installations en Basse-Normandie, pour cette délégation régionale.
2002-fin 2003

ISMRA/Institut des Sciences de la Matière et du Rayonnement (France)
6 millions d'euros

Caen (14)
Laboratoires pour cette école d'ingénieurs spécialisée dans la recherche sur la physique nucléaire, atomique, les lasers, les supraconducteurs, les matériaux, l'analyse et le traitement des images.
2002

Eole-Res (France)
4 millions d'euros

Sortosville (50)
Trois éoliennes d'une capacité totale de 3,9 mégawatts.
2002-début 2003


ENVIRONNEMENT

Zimaval Technologies (France)
30 millions d'euros

Falaise (14)
Unité de 12 000 mètres carrés pour cette entreprise de recyclage de piles et de production de zinc.
2002-2006
Environ 100 emplois

Communauté Urbaine d'Alençon
15 millions d'euros

Alençon (61)
Station d'épuration, d'une capacité de 75 000 équivalents-habitants.
2002-2004

CCI de Granville-Saint-Lô
2 millions d'euros

Granville (50
Station d'épuration d'eau de mer, l'une des premières de ce type en Europe, afin de renforcer la filière de la transformation des produits de la mer en Basse-Normandie.
Opérationnel printemps 2002

Sirec (France)
1,5 million d'euros

Isigny-le-Buat (50)
Unité et aménagements environnementaux pour ce spécialiste du recyclage des métaux, cartons...
Opérationnel automne 2001
Environ 10 emplois


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Imprimerie de Montligeon (France)
2,3 millions d'euros

La Chapelle-Montligeon (61)
Outils de production et aire de stockage pour cette imprimerie (revues, catalogues, cartonnages...).
2002

Compédit Beauregard (France)
2 millions d'euros

La Ferté-Macé (61)
Atelier d'impression pour diversifier les activités de cet imprimeur de livres et de revues.
Opérationnel été 2002
2 emplois

Tonnellier Imprimeur (France)
1,4 million d'euros

Condé-sur-Noireau (14)
Extension sur 900 mètres carrés pour ce spécialiste des imprimés à destination des industries pharmaceutiques et cosmétiques.
2002
20 emplois


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

Stepmind (France)
4,5 millions d'euros

Caen (14)
Locaux de 1 000 mètres carrés pour ce fabricant de systèmes de communications sans fil.
Opérationnel mi-2002
34 emplois

Loyaltysoft (France)
3 millions d'euros

Caen (14)
Outil informatique pour ce concepteur et fabricant de logiciels de fidélisation de clientèle.
Opérationnel fin 2001
Environ 10 emplois dans un premier temps


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

International Paper (Etats-Unis)
4,8 millions d'euros

Saint-Langis-lès-Mortagne (61)
Equipements pour ce fabricant d'emballages en carton ondulé, principalement à destination de l'industrie agroalimentaire.
2000-2002

Alençon Plastic (France)
3 millions d'euros

Alençon (61)
Seconde unité de transformation de matières plastiques et d'injection.
Opérationnel automne 2002
48 emplois

Lefranc Moulage Plastique (France)
2,6 millions d'euros

Bretteville-sur-Laize (14)
Unité d'injection plastique.
2002-2005
Environ 20 emplois

CDP Laboratoires (Groupe Sudpack, Allemagne)
1 million d'euros

Gacé (61)
Outils de production pour ce fabricant d'emballages souples permettant le conditionnement de dispositifs médicaux.
Opérationnel mi-2002
5 emplois


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Aries Industries Structure (France)
3,4 millions d'euros

Vire (14)
Unité dédiée à de nouveaux produits pour cette usine d'enjoliveurs extérieurs d'automobile.
Opérationnel novembre 2001
50 emplois

SNCF/Conseil Régional de Basse-Normandie
3,28 millions d'euros

Caen (14)
Modernisation de l'atelier de maintenance des matériels roulants de la SNCF.
2002-début 2003

Thibaut (France)
1,4 million d'euros

Vire (14)
Extension sur 600 mètres carrés du pôle technique et outils de production pour ce fabricant de machines à surfacer et à polir, notamment la pierre.
Opérationnel début 2002


METALLURGIE-SIDERURGIE

Eurodec (UBS, Suisse)
19,1 millions d'euros

Gacé (61)
Bâtiments, outils et aménagements environnementaux pour cet établissement de découpage, d'emboutissage et d'assemblage automobile.
2002
150 emplois

Frénéhard & Michaux (France)
4 millions d'euros

Saint-Symphorien-des-Bruyères (61)
Bâtiment, outils de production et améliorations environnementales pour ce quincaillier industriel à destination du bâtiment.
Opérationnel automne 2001
60 emplois

Facnor (Groupe Losange, France)
3,3 millions d'euros

Saint-Vaast-la-Hougue (50)
Usine de 4 500 mètres carrés pour ce fabricant de mâts métalliques et d'enrouleurs pour bateaux.
2002
Environ 30 emplois

Avinov (Groupe Nov, France)
3 millions d'euros

Saint-Vigor-des-Monts (50)
Extension sur 4 000 mètres carrés de cette unité dédiée au traitement de la tôlerie fine. Opérationnel fin 2001
Environ 20 emplois

Guy Degrenne (France)
2,5 millions d'euros

Vire (14)
Reconversion de 5 000 mètres carrés de bâtiments pour cet expert en fabrication et distribution de couverts en acier, d'articles de table, l'orfèvrerie.
2002-Début 2003
80 emplois préservés


TELECOMMUNICATIONS

Conseil Général de la Manche
70,13 millions d'euros

Saint-Lô (50)
Réseau de communications à haut débit sur la Manche.
2002-2006

District du Grand Caen
7,7 millions d'euros

Caen)14)
Réseau à haut débit en fibres optiques d'environ 60 kilomètres et à vocation économique sur le territoire du District du Grand Caen.
Opérationnel fin 2002/début 2003

Conseil Général du Calvados
4,7 millions d'euros

Caen (14)
Réseaux de communications à haut débit dans sept bassins d'activités et d'emplois du Calvados.
2002-mi-2003

Société d'économie mixte du Grand Caen
4,3 millions d'euros

Fleury-sur-Orne (14)
Bâtiment " open space " de 3 470 mètres carrés capable d'offrir à des centres d'appels les infrastructures électriques et informatiques.
Opérationnel automne 2002


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

CCI de Cherbourg Cotentin/FastShip Incorporated (France/Etats-Unis)
52,5 millions d'euros

Cherbourg (50)
Première tranche de travaux d'infrastructures et de superstructures publiques consacrée au projet " FastShip ", l'acheminement par bateaux rapides de conteneurs entre Cherbourg et Philadelphie en moins de 7 jours " porte à porte ".
2002-2004

Legallais-Bouchard (France)
10 millions d'euros

Mondeville (14)
Bâtiments, outils de production et informatisation pour ce distributeur de produits de quincaillerie en direction des professionnels.
2002-2003
150 emplois sur cinq ans

Port de Caen-Ouistreham
8 millions d'euros

Ouistreham (14)
Modernisation et extension des capacités techniques du terminal portuaire.
2002.

Agrial (Agralco/Coop Can/Orcal, France)
6,7 millions d'euros

Caen-Ouistreham (14)
Plate-forme portuaire dédiée aux engrais et aménagement sur trois hectares pour cette coopérative de productions agricoles, d'agrofourniture et d'agroalimentaire.
Opérationnel printemps 2002

Transports Gringore (France)
3 millions d'euros

Ifs (14)
Bâtiment logistique de 3 640 mètres carrés pour ce transporteur-logisticien de marchandises en milieu réfrigéré.
Opérationnel fin 2001

Euro-Logistic (France)
2,8 millions d'euros

Mondeville (14)
Extension sur 8 000 mètres carrés pour ce spécialiste de l'entreposage, de la gestion des stocks, du conditionnement et de la distribution de produits sensibles à valeur ajoutée.
Opérationnel fin 2001

Dalbe et Communauté Urbaine d'Alençon (France)
1,7 million d'euros

Lonrai (61)
Plate-forme logistique de 3 000 mètres carrés pour ce distributeur de fournitures d'arts graphiques.
2002-2003
Environ 20 emplois

Godfroy (France)
1,5 million d'euros

Giberville (14)
Bâtiment de 2 000 mètres carrés et pour ce transporteur-logisticien (froid négatif, prestations de service, traitement de commandes, contrôle qualité...)
Opérationnel fin 2001


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte