Quotidien des Usines

Basse-Normandie/Haute-Normandie

, , , ,

Publié le

120 projets en cours en 2003, soit 12% du total de la France
3 683,03 millions d'euros engagés, soit 10% du total de la France
5 905 emplois envisagés à terme, soit 12% du total de la France

> 12 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements


L'industrie confortée

- L'automobile et la pétrochimie dopent l'industrie régionale.
- Le bassin d'emploi d'Alençon renaît après le choc Moulinex.
- Hécatombe dans le secteur électrique-électronique (Viasystems, Philips).
- Lente disparition des entreprises du textile-habillement et de la chaussure.


En assurant la modernisation - synonyme de pérennisation - de leurs établissements, les grands groupes seront une nouvelle fois les fers de lance de l'investissement et de la dynamique industrielle normande. A commencer par le constructeur Renault qui a résolument décidé de faire de cette région son « cœur industriel » : moteur commun Renault-Nissan à Cléon (76), investissements dans un souci de développement durable à Sandouville (76).
Si l'automobile ouvre la voie, la pétrochimie, avec ses investissements majeurs liés à la production de carburants moins polluants, irrigue également la région. Ses chantiers géants assurent le développement d'un tissu de PME-PMI et des centaines d'emplois sur les trois à quatre années à venir. « Une occasion pour ces entreprises de renforcer leur savoir-faire et d'élargir leurs potentiels, remarque un raffineur, car l'avenir est prometteur pour les activités liées à la sécurité et à l'environnement ». Un domaine où les investissements sont d'ailleurs également très soutenus du côté des collectivités locales (Smedar, Sevde). Activité voisine de la chimie, la pharmacie présente elle aussi un carnet de santé en bel état (Aventis...), à l'instar de la parapharmacie (Cosmo Luxe, Unither Normandy).
Autre secteur phare, la logistique ne cesse de prendre du volume dans la perspective de Port 2000 au Havre (76), avec le doublement prévu des capacités d'accueil des conteneurs du port. « Dans les temps », selon ses promoteurs, ce projet opérationnel fin 2004, voit se hisser dans son sillage les pavillons de grands noms de la logistique (Gefco, Katoen Natie...) et permet, dès aujourd'hui, à la région de prendre des marchés (La Redoute), aux ports belge d'Anvers ou néerlandais, de Rotterdam.
Ne se satisfaisant plus de grignotage, l'agroalimentaire, quant à lui, met les bouchées doubles : notamment pour s'attaquer à l'international (Ariake, Symphonie...), grâce à une qualité de production désormais mondialement reconnue.

Qualité et avenir

De la qualité, l'aéronautique normande n'en manque pas, mais ne redécolle pas dans un contexte rendu difficile par des événements extérieurs (guerre, attentats...). Ce secteur n'est cependant pas frappé comme l'électrique-électronique, où un véritable court-circuit a touché l'activité en Seine-Maritime (Viasystems) et dans l'Eure (CMS), dont les dégâts ne peuvent être compensés par les efforts de connections aux nouvelles technologies consentis dans le Calvados (Crouzet Automatismes, Eldim).
Autre activité en souffrance, la métallurgie où le refroidissement devient problématique, notamment dans la vallée de la Bresle. Celle-ci perd un à un ses fleurons (Mars Industries) et même si on y souffle le verre (Verrerie Brosse), cette zone riche de PMI est frappée comme a pu l'être récemment l'Orne, avec Moulinex. Un département qui commence à voir ses efforts de ré-industrialisation récompensés, principalement dans le bassin d'Alençon où la plasturgie et l'imprimerie retrouve la forme. Ce que ne parviennent pas à faire globalement la chaussure, le textile et l'habillement, toujours à l'agonie... Seul le luxe dans ce domaine tire son épingle du jeu, avec Louis Vuitton Malletier dans la Manche. Son enracinement y devient un autre symbole de la qualité industrielle normande et un présage de bon aloi pour l'avenir.

Patrick Bottois


12 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
Renault (France)
Automobile
1er moteur commun Renault-Nissan

Spécialisée dans les moteurs et boîtes de vitesses, l'usine Renault de Cléon (76) a été choisie par les deux constructeurs pour développer et fabriquer à partir de 2005 leur premier moteur commun. Aussi réalisent-ils sur le site haut-normand, entre mi-2003 et fin 2004, un investissement d'environ 240 millions d'euros. Celui-ci intègre la construction d'un bâtiment industriel de 33 000 mètres carrés et l'installation de deux chaînes de fabrication, une d'assemblage et une d'usinage de carters, dont les mises en service sont prévues pour 2005.


Faurecia Sièges d'automobile (France)
Equipement automobile
Nouvelles fabrications à Flers

Spécialisé avec 2 000 salariés dans les mécanismes de sièges d'automobile, le site Faurecia de Flers (61) accueillira de nouvelles productions. A ce titre, un investissement de 15 millions d'euros consacré, d'une part, à l'installation de deux lignes de fabrication (une d'articulations haute résistance, l'autre de verrouillages rapides au plancher), et d'autre part à l'automatisation des process d'assemblage sera réalisé d'ici fin 2003.


Esso Raffinage SAF (ExxonMobil Corporation, Etats-Unis)
Pétrole
L'avenir du site de Notre-Dame-de-Gravenchon

Anticipant les futures normes environnementales concernant les carburants, ExxonMobil investit 250 millions d'euros sur sa raffinerie de Notre-Dame-de-Gravenchon (76). L'investissement comprend la construction, d'ici à fin 2004, d'une unité de traitement à l'hydrogène haute pression, la modification de l'unité de craquage catalytique pour en augmenter les capacités de fabrication de carburants à basse teneur en soufre d'une part, et d'y diminuer, d'autre part, la production de fuels lourds. Ce chantier occupera environ 400 personnes durant deux ans.


Renault (France)
Automobile
De la peinture plus « écologique » pour les voitures

Le constructeur investira 60 millions d'euros, d'ici à 2006, dans son usine de montage de véhicules de Sandouville (76) spécialisée dans les modèles haut de gamme. A vocation environnementale, cet investissement dans deux lignes de peinture vise à la modification des processus de cet atelier. Renault utilisera désormais des bases hydrosolubles qui contribueront à la diminution des quantités de COV (composants organiques volatiles), actuellement dégagées lors des opérations de colorisation et liées à l'utilisation de solvants.


Raffinerie de Normandie (Total, France)
Energie
Traiter les résidus lourds

Afin d'augmenter, à partir des résidus lourds du raffinage, ses capacités de production de gasoil et de naphta, Total investit à Gonfreville-l'Orcher (76) 500 millions d'euros, d'ici à 2006, dans l'installation d'un « Distillate Hydro Cracker », d'une capacité annuelle de traitement de 2,4 millions de tonnes, et dans la construction d'une unité de production d'hydrogène. Si la mise en service de cet appareil productif s'accompagnera de la création de 70 emplois, le chantier, lui, représente avec ses 2,7 millions d'heures de travail et, avec le chantier en cours destiné à la construction pour 230 millions d'euros d'une unité de co-génération, plus de 1 000 emplois sur le site durant trois ans.


Ariake (Japon)
Agroalimentaire
Attirer par le « made in France »

Fabricant, leader sur le marché japonais, de soupes, bouillons et fonds de sauce concentrés à base de viandes et volailles pour la restauration, Ariake installe à Alençon (61) une usine pour se lancer à l'assaut du marché mondial de sa spécialité en bénéficiant du label « made in France ». Le groupe investira 40 millions d'euros (bâtiments et équipements) entre 2003 et 2006. Opérationnelle fin 2004, une première unité permettra la création de 50 emplois. Une seconde, dont la mise en service est prévue en 2006, verra l'embauche d'une centaine de personnes supplémentaires.


Renault Trucks (Volvo, Suède)
Automobile
Un atelier de cataphorèse

Spécialisé dans les cabines de la gamme des camions Renault Trucks, dans les composants de base pour faisceaux électriques et les ensembles mécano-soudés, l'usine de Blainville-sur-Orne (14) se dote d'un atelier de cataphorèse. Fort d'un bâtiment de 3 000 mètres carrés construit et équipé au prix d'un investissement de 30 millions d'euros, il sera opérationnel en mars 2004.


Symphonie (France)
Agroalimentaire
300 emplois à Evreux

Fabricant, à Saint-Valéry-en-Caux (76), de pâtisseries fines surgelées, principalement pour la restauration hors foyer, Symphonie bâtit une seconde usine à Evreux (27). Développée sur 5 000 à 6 000 mètres carrés et équipée pour 8 millions d'euros, cette unité sera opérationnelle en 2004. Elle ouvrira avec une cinquantaine de salariés, mais sa montée en puissance s'accompagnera de la création d'environ 250 emplois supplémentaires en trois ans. Elle permettra à la PME de s'attaquer au marché européen.


GlaxoSmithKline (Royaume-Uni)
Pharmacie
Renforcement de la production de médicaments inhalés

Face à une augmentation permanente de la demande pour le Diskus, un système d'administration de médicaments inhalés capable de contenir 60 doses de produits médicamenteux destinés au traitement de l'asthme et des affections respiratoires, GlaxoSmithKline en renforce la production sur son site d'Evreux (27), spécialisé dans les produits inhalés. Aussi, une unité de 10 000 mètres carrés verra-t-elle le jour fin 2004, pour un investissement global de 38 millions d'euros.


Aventis Pasteur (France)
Pharmacie
Logistique et production au programme

Spécialisé dans les sérums et vaccins, le site de Val-de-Reuil (27) lance deux nouveaux investissements. Le premier, intégrant 3 450 mètres carrés de bâtiments et des outils de production, vise à étendre les capacités de stockage-distribution pour un montant de 14 millions d'euros. Le second, à caractère technique, concerne la production et la distribution d'eaux pharmaceutiques, pour un montant d'environ 10 millions d'euros. Ces deux projets seront opérationnels fin 2004-début 2005.


Louis Vuitton Malletier (LVMH, France)
Maroquinerie
Un second atelier crée 250 emplois dans la Manche

Déjà opérationnel sur le site bas-normand depuis février 2002 avec un premier atelier, le bagagiste-maroquinier de luxe, Louis Vuitton Malletier ouvrira un second atelier de 8 000 mètres carrés à Juilley (50) à la fin de l'année 2003. Bâtie et équipée pour 13 millions d'euros, cette unité spécialisée comme la première dans les articles de maroquinerie, principalement à base de toile Monogram, permettra également au groupe de diversifier ses productions dans un proche avenir. La montée en puissance du site s'accompagnera de l'embauche de 250 personnes d'ici à fin 2005.


Aventis Pharma (France)
Pharmacie
« Bottu » modernise son site lexovien

Après avoir inauguré en mars dernier une unité de 1 000 mètres carrés, bâtie et équipée pour 3 millions d'euros, exclusivement consacrée à la production de Doliprane en sachets, l'usine Bottu Aventis Pharma de Lisieux (14), spécialisée dans l'élaboration du Doliprane et de Solutricine engage 9 millions d'euros d'ici à 2005 dans l'extension de ses capacités de production et la modernisation de certains process d'élaboration. 
 


LES POINTS NOIRS

Finalement, 275 licenciements sont effectifs depuis fin juin à l'usine Viasystems EMS (Electronics Manufacturing Services) France de Déville-lès-Rouen (76). Abandonnée par sa maison-mère américaine depuis un an, cette entreprise, spécialisée dans les systèmes électroniques, n'a toujours pas trouvé de repreneur. L'avenir des 135 salariés restants demeure plus qu'incertain.

Citation
« Au-delà de la perte des emplois, la disparition du savoir-faire et de la technicité dans l'électronique condamne cette activité industrielle à long terme dans la région ».
Claude Étienne, technicien et représentant des salariés chez Viasystems EMS France, à Déville-lès-Rouen (76).

Dernière filature de la Vallée de l'Andelle qui en comptait des dizaines il y a quelques années, la filature Linandelle à Charleval (Eure), spécialisée dans les tissus de lin à 80 % destinés au marché de l'habillement, a fermé définitivement ses portes le 31 janvier dernier, et ce malgré le licenciement de 81 des 139 derniers salariés encore présents sur le site en mai 2002. La PMI n'a pas résisté à la concurrence étrangère.

L'usine Alizol d'Alizay (27), spécialisée dans les produits cosmétiques et d'entretien, a bien trouvé un repreneur. Mais, ce dernier n'a repris que 43 salariés sur les 109 restants après une première vague de licenciements concernant 189 personnes en 2002.

Le groupe français Trouvay & Cauvin, basé au Havre (76) et spécialisé dans les équipements pour le transport des fluides, appareils de robinetterie... est finalement entièrement tombé. Faute de repreneur pour l'un ou l'autre de ses sites, cet ex-fleuron de l'industrie haut-normande a entraîné en deux ans dans sa chute quelque 700 salariés.

Malgré l'intervention personnelle dans leur dossier de François Fillon, ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, 47 des 48 salariés de Palace Parfums n'ont pas retrouvé de travail depuis la mise en liquidation judiciaire de leur entreprise en janvier 2003. Cette dernière, basée à Saint-Nicolas-d'Aliermont (76), avait défrayé la chronique lorsqu'à leur retour de congés de Noël, les salariés avaient trouvé leur usine « déménagée » et leur « patron » disparu.

Ancien fleuron de la métallurgie haut-normande avec quelque 1 800 salariés il y vingt ans, Mars Industrie vient de fermer définitivement ses portes. Etablie à Incheville (76), ce fabricant de pièces détachées pour cycles et sous-traitant de l'automobile a vu au fil du temps sa situation se déliter faute de repreneur compétent, jusqu'à disposer d'un effectif de 46 personnes.

Les Chaussures Labelle établies à Saint-Pierre-du-Vauvray dans l'Eure, en redressement judiciaire depuis neuf mois, ont sans doute trouvé un repreneur, mais cette reprise ne se fera pas sans casse sociale, a annoncé la direction. En raison des coûts de production trop élevés par rapport à la concurrence, celle-ci avait déjà fermé l'année dernière son usine de Saint-Amand-Montrond (18) de 118 salariés, et licencié 91 personnes sur le site haut-normand.

L'Unité normande de Tannage/UNT (groupe Mide-France), établie à Pont-Audemer (27), a trouvé un repreneur, l'espagnol Colomer. Cette reprise se fait toutefois au prix de 135 licenciements sur un effectif de 210 personnes. En redressement judiciaire depuis octobre dernier, il s'agit de la tannerie la plus importante en Europe en terme de capacités.

Basé à Tourville-la-Rivière (76), le britannique TDG Logistics a fermé ses portes le 31 mars dernier, laissant 102 salariés sur le carreau. L'unique client de cette plate-forme logistique, le fabricant de peintures britannique ICI Paints Deco France, établi à Grand-Quevilly (76), n'a pas renouvelé son contrat de prestations (réception, stockage et préparation des commandes).

L'usine Automotive Parts Manufacturing/APM (France) d'Argentan (61) va se séparer, d'ici à l'automne 2003, de 252 de ses 358 salariés. C'est la première conséquence du dépôt de bilan officialisé fin mai de cette entreprise, spécialisée dans les pièces pour l'automobile, qui tourne aujourd'hui à 30 % de son potentiel.

L'usine Contract Manufacturing Services France de Louviers (27), a supprimé en avril 2003, 244 postes sur 397. Spécialisée dans les systèmes de vidéocommunications interactifs, cette filiale du néerlandais Philips est victime de la politique du retour à l'équilibre décidée par le groupe, qui souhaite par ailleurs céder cette unité haut-normande.

Société leader européen dans les véhicules frigorifiques, les Etablissements Jean Chéreau, implantés à Avranches (50), ont été mis en redressement judiciaire en février dernier. Ce n'est pas la manque de commandes, mais de trésorerie qui met en difficulté cette entreprise de 737 salariés, qui bénéficie toutefois d'une continuation d'activités jusqu'en septembre prochain.
 
En dépôt de bilan et obligée fin 2002 par la Préfecture de l'Orne de fermer l'un de ses deux sites de production, la fonderie Sonofoque, spécialisée à Flers (61) dans les pièces d'assainissement pour voirie, lests de navires... a licencié 90 de ses 140 salariés.

En dépôt de bilan depuis février dernier et victime de la concurrence des produits en provenance des pays à faible coût de main d'œuvre, les Etablissements Brault (groupe français SLPB), établis à Ducey (50) et spécialisés dans la lingerie féminine, ont sans doute trouvé un repreneur. Ce dernier ne devrait cependant sauver que 41 des 104 emplois d'ici à l'automne.

Euromoteurs, l'ex. filiale CGME de Moulinex reprise par des cadres, spécialisée dans les moteurs électriques pour l'électroménager, rencontre des difficultés. Son unique client, le groupe Seb-Moulinex lui commande moins de moteurs que prévu. Après des journées de repos forcé, ce sont actuellement 53 jours de chômage technique qui touchent une grande partie des salariés des deux sites de la société, Saint-Lô (50) et Carpiquet (14), de respectivement 193 et 192 salariés.

Etabli à La Ferté-Macé (61), le fabricant de chaussures Moche Norbert, a supprimé fin 2002, 68 des 116 emplois que compte son usine. Spécialisée dans les chaussures pour enfants, cette société en est à son quatrième plan social sur les onze dernières années, mais fait, depuis un certain temps, fabriquer progressivement la majeure partie de ses modèles au Maroc.




 
 
LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

Airport Industrie Technologie (France)
6 millions d'euros

Breteuil-sur-Iton (27)
Unité de 4 500 mètres carrés de têtes de passerelles télescopiques pour l'embarquement des passagers sur les aéroports.
Eté à décembre 2003
82 emplois


ACM/Ateliers et Chantiers Maritimes (France)
3,8 millions d'euros

Colombelles (14)
Augmentation des capacités du site et nouvelles fabrications pour ce fabricant de vedettes à moteur.
2002-2004
100 emplois en trois ans


Yachts Industries (France)
3,5 millions d'euros

Mondeville (14)
Chantier de 5 200 mètres carrés de bateaux à coques en aluminium pour cette entreprise de construction navale de luxe.
Janvier à novembre 2003



AGROALIMENTAIRE

CMLC/Les Maîtres Laitiers du Cotentin (France)
23 millions d'euros

Sottevast (50)
Bâtiments et outils de production répartis sur trois sites établis dans la Manche (Sottevast, Valognes et Tribéhou) pour cette coopérative de fromages frais ou à pâte pressée et de produits élaborés.
2002-2004

Graindorge (France)
12,2 millions d'euros

Livarot (14)
Fromagerie pour la célèbre marque, spécialisée dans le Livarot et le Pont-l'Evêque, deux fleurons du terroir bas-normand.
Mars 2002-avril 2003

Altadis (France-Espagne)
7 millions d'euros

Sandouville (76)
Bâtiment de stockage et de manutention, d'une superficie de 15 000 mètres carrés, pour ce fabricant et distributeur de cigarettes et de cigares.
Début 2002-début 2003

Isigny-Sainte-Mère (France)
7 millions d'euros

Isigny-sur-Mer (14)
Extension du site, augmentation de capacité et modernisation de l'outil productif pour cette coopérative spécialisée dans les produits laitiers d'appellation d'origine contrôlée, beurres, crèmes et fromages haut de gamme.
Janvier à décembre 2003

Degussa Texturant Systems (Allemagne)
6 millions d'euros

Baupte (50)
Rééquipement de bâtiment et renouvellement de l'appareil productif pour ce spécialiste des additifs et colorants alimentaires.
Août 2003-août 2004

Terre-Neuvas de Fécamp (France)
6 millions d'euros environ

Fécamp (76)
Outils de production en vue de la réorganisation et de la modernisation de cette usine spécialisée dans le fumage des poissons.
Juin à décembre 2003
50 emplois sur trois ans

Colloïdes Naturels International/CNI (France)
4 à 6 millions d'euros

Serqueux (76)
Centre de recherche et augmentation des capacités de production du leader mondial sur le marché de la gomme d'acacia, un additif utilisé dans les industries agroalimentaire et pharmaceutique.
Eté 2004-début 2005

Varenne Gastronomie (France)
3,8 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Achat et modernisation d'une ancienne fromagerie pour ce fabricant d'aliments pré-frits frais et surgelés (nems, beignets, etc.) pour la grande distribution.
Hiver 2002-printemps 2003
Une trentaine d'emplois

Saumon de France Cherbourg (Inaq, Norvège)
3,5 millions d'euros

Cherbourg (50)
Modernisation des installations en vue d'une augmentation des capacités de production de cette entreprise spécialisée dans l'élevage et l'abattage de saumons.
Décembre 2002-décembre 2003
Une dizaine d'emplois

Lyven (Saint-Louis Sucre, France)
3,2 millions d'euros

Colombelles (14)
Unité de production d'enzymes utilisés dans les industries textiles et agroalimentaires.
Mai 2002-mars 2003
20 emplois

Charal Surgelés (France)
3 millions d'euros

Flers (61)
Modernisation et extension des capacités de production pour ce spécialiste des plats cuisinés surgelés à base de viande.
Janvier à décembre 2003

JMP-Cocagne-La Toque Normande (France)
3 millions d'euros

La Rue-Saint-Pierre (76)
Unité de 2 500 mètres carrés pour ce spécialiste des produits apéritifs salés surgelés haut de gamme pour la restauration hors domicile.
Avril 2002-janvier 2003
Une trentaine d'emplois


AUTOMOBILE

PSA Peugeot Citroën (France)
38,1 millions d'euros

Cormelles-le-Royal (14)
Equipements productifs pour cette usine spécialisée dans les liaisons au sol.
Début 2002-début 2003
209 emplois

Lecapitaine (Petit Forestier, France)
9,2 millions d'euros

Saint-Lô (50)
Unité en vue de doubler les capacités de production de ce constructeur de carrosseries isothermes.
Mars 2002-décembre 2003
150 emplois

Metzeler (CVC, Royaume-Uni)
6 millions d'euros

Charleval (27)
Equipements productifs pour ce fabricant de joints d'étanchéité pour l'automobile.
Janvier à décembre 2003

Knorr Bremse France (Allemagne)
3,4 millions d'euros

Lisieux (14)
Modernisation des process et industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant d'équipements de freinage à air comprimé pour l'industrie automobile.
Janvier à décembre 2003

Rieter Automotive (Suisse)
3,1 millions d'euros

Blainville-sur-Orne (14)
Outils de production dans le cadre de l'élargissement de la prestation logistique en synchronisé chez Renault Trucks, pour ce spécialiste des équipements acoustiques pour l'automobile et les véhicules industriels.
Printemps 2003-septembre 2004

Compin (Patrick Balloffet, France)
3 millions d'euros

Evreux (27)
Outils de production dans le cadre du développement de nouveaux produits pour cet fabricant de sièges pour les transports publics terrestres.
Janvier à décembre 2003
10 emplois


CHIMIE-PHARMACIE

Aventis Pharma ( France/Allemagne)
55 millions d'euros

Le Trait (76)
Augmentation de capacités pour ce laboratoire pharmaceutique spécialisé dans les anti-allergiques et anti-thrombiques.
Début 2002-début 2003
50 emplois

Sanofi Winthrop Industrie (Sanofi-Synthelabo, France)
50 millions d'euros

Notre-Dame-de-Bondeville (76)
Bâtiments et équipements en vue de la production d'un nouveau médicament, l'Arixtra, destiné à la prévention des thromboses veineuses.
2002-début 2004 (opérationnel en partie en 2003)
Une centaine d'emplois

Millennium Chemicals (Etats-Unis)
35 millions d'euros

Le Havre (76)
Pipe-line et unité de traitement des eaux rejetées par l'usine dans la Seine pour ce second producteur mondial d'oxydes de titane.
2001-2003

Oril Industrie (Servier, France)
20 millions d'euros

Bolbec (76)
Bâtiments, outils de production, renforcement qualitatif des installations et informatique chez ce fabricant de principes actifs destinés à l'industrie pharmaceutique.
Janvier 2002-décembre 2003

Total Solvants (France)
15,3 millions d'euros

Oudalle (76)
Unité d'hydrogénation pour ce producteur de fluides industriels et écologiques.
Printemps 2002- été 2003

Laboratoires Gilbert (Batteur, France)
14,5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Extension des capacités de ce laboratoire pharmaceutique, dermo-pharmaceutique et cosmétique.
Mi-2002-début 2004

Schering-Plough (Etats-Unis)
12,5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Extension du site, renouvellement de l'appareil productif  et nouveau centre de distribution pour ce laboratoire pharmaceutique spécialisé dans les anticancéreux, antiviraux, antibiotiques et corticoïdes...
Septembre 2003-décembre 2004
50 emplois

Couronnaise de Raffinage (Royal Dutch/Shell, Pays-Bas/Royaume-Uni)
8 millions d'euros

Petit-Couronne (76)
Modernisation et sécurisation d'une unité d'huiles et bitumes. Outils de production, salle de contrôle et laboratoire adaptés aux normes environnementales et de sécurité pour cette raffinerie.
Eté 2002-avril 2003

Atofina (Total, France)
7,5 millions d'euros

Serquigny (27)
Outils de production, modernisation du site et de l'automatisation de certains postes de travail pour ce site spécialisé dans les polymères techniques.
Avril 2003-décembre 2004

Air Liquide (France)
7 millions d'euros

Le Havre (76)
Réseau de distribution d'hydrogène long de 32 kilomètres pour ce fournisseur d'oxygène, hydrogène et azote.
En projet pour 2004

Unither Normandy (France)
6 millions d'euros

Coutances (50)
Lignes de production pour le leader européen dans le façonnage de doses unitaires liquides pour la cosmétique et la pharmacie.
Printemps 2002-printemps 2003
Une soixantaine d'emplois

Thépenier Pharma Industrie (Nippon Shikizai, Japon)
4,8 millions d'euros

Saint-Langis-de-Mortagne (61)
Atelier de 2 200 mètres carrés de fabrication de produits de maquillage pour cette entreprise de conditionnement à façon pour l'industrie pharmaceutique et cosmétique.
Septembre 2002-avril 2003

Cosmo Luxe (France)
4 millions d'euros

Honfleur (14)
Doublement des capacités d'une usine inaugurée il y quelques mois (pour 2,8 millions d'euros) pour ce fabricant de parfums et de capots plastique pour la parfumerie.
Eté 2003-début 2004
45 emplois

Lyven (Saint-Louis Sucre, France)
3,2 millions d'euros

Cagny (14)
Unité de production d'enzymes utilisés par les industries textiles et agroalimentaires...
Eté 2002-printemps 2003
20 emplois

Benoist Girard (Stryker, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Modernisation de l'appareil productif pour ce spécialiste des implants et des prothèses chirurgicales, notamment les prothèses de hanches en titane forgé ou en inox.
Janvier à décembre 2003

Eliokem (LittleJohn, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Sandouville (76)
Equipements en vue d'augmenter la capacité de production de cette unité de caoutchouc synthétique, d'antioxydant, de résines... à destination des industries de l'automobile et de la peinture.
Opérationnel début 2003

Grande Paroisse (Total, France)
3 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Outils et équipements techniques afin d'optimiser la sécurité sur cette unité d'engrais chimiques.
Printemps 2002-début 2003


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Chambre de commerce et d'industrie de Rouen, conseil général de Seine-Maritime et conseil régional de Haute-Normandie (France)
22 millions d'euros

Saint-Etienne-du-Rouvray (76)
Pôle de recherche et d'enseignement comprenant bâtiments, outils de recherche, informatique... pour y installer l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs en Génie Electrique de Mont-Saint-Aignan (76).
Opérationnel début 2003

Schneider Electric (France)
Environ 20 millions d'euros

Evreux (27)
Centre de stockage et de distribution des produits constituants industriels issus de l'ensemble des usines Schneider Electric Industries établies dans le département de l'Eure et spécialisées dans la confection de constituants et systèmes pour automatisation, des produits de contrôle industriel etc. à destination des technologies de l'électromécanique, du pneumatique et de l'électronique.
2003-fin 2004

2H Energie (Iveco Aifo/Fiat, Italie)
14 millions d'euros

Fécamp (76)
Unité de 14 000 mètres carrés pour ce fabricant de groupes électrogènes, de systèmes d'énergie...
Début 2002-début 2003
Une douzaine d'emplois

Crouzet Automatismes (Schneider Electric, France)
13,5 millions d'euros

Burguébus (14)
Centre mondial de recherche et développement en nano-automates et contrôleurs logiques pour ce spécialiste dans l'industrie des solutions d'automatismes innovants multi-technologies.
2002-2003
30 emplois directs, 20 indirects

Legrand Normandie (France)
9 millions d'euros

Malaunay (76)
Bâtiment et équipements pour l'élaboration de nouvelles fabrications chez ce fabricant d'alimentations électriques, transformateurs, armoires métalliques, bornes, colliers etc.
Janvier à décembre 2003

Schneider Electric (France)
6,1 millions d'euros

Beaumont-le-Roger (27)
Modernisation de l'appareil productif et nouveaux produits dans cette unité de constituants et de systèmes pour automatisation à destination des technologies de l'électromécanique, du pneumatique et de l'électronique.
Janvier à décembre 2003

Euromoteurs (France)
3,9 millions d'euros

Carpiquet (14)
Ré-outillage de lignes de production pour ce fabricant de moteurs électriques pour l'électroménager.
Janvier 2003-janvier 2004


ENERGIE

Gaz de France Basse-Normandie (France)
71,2 millions d'euros

Caen (14)
Equipements, fournitures et travaux pour développer le réseau de transport de gaz et renforcer la sécurité des installations en Basse-Normandie.
2002-fin 2004

Gaz de France (France)
25 millions d'euros

Rouen (76)
Développement du réseau de transport et renforcement de la sécurité des installation en Haute-Normandie.
Opérationnel mi-2003

Siif Energies (France)
13,8 millions d'euros

Antifer (76)
Ferme de cinq éoliennes, d'une capacité individuelle de 2,4 mégawatts, implantée sur la digue du terminal pétrolier d'Antifer.
2003-2004

Lubrizol (Etats-Unis)
11 millions d'euros

Oudalle (76)
Renouvellement d'équipements pour une augmentation de capacités et amélioration de la productivité pour ce site spécialisé dans les additifs pour lubrifiants, carburants, combustibles et autres spécialités chimiques.
Janvier à décembre 2003

Forclum Ingénierie/Ademe (France)
4,5 millions d'euros

Fécamp (76)
Ferme de quatre éoliennes d'une capacité totale de 4 mégawatts.
2003-2004

Eole-Res (France)
4 millions d'euros

Sortosville (50)
Ferme de trois éoliennes, d'une capacité totale de 3,9 mégawatts pour cette entreprise basée à Avignon (Vaucluse).
2003-2004


ENVIRONNEMENT

Syndicat pour l'élimination et la valorisation des déchets de l'estuaire/Sevde (France)
87 millions d'euros

Saint-Jean-de-Folleville (76)
Centre de traitement des déchets ménagers, d'une capacité de 180 000 tonnes par an, appelée à traiter les déchets ménagers d'une population d'environ 400 000 habitants vivant à proximité de l'estuaire de la Seine.
Printemps 2002-automne 2004

Syndicat Ebroïcien de Traitement des Ordures Ménagères (France)
50 millions d'euros

Guichainville (27)
Unité de valorisation énergétique des déchets ménagers, construite par Inor (Groupe Von Roll Inova, Suisse).
Mars 2002-septembre 2003

Communauté Urbaine d'Alençon (France)
15 millions d'euros

Alençon (61)
Station d'épuration, d'une capacité de 75 000 équivalents-habitants.
2002-2004

Agence de l'Eau Seine-Normandie, Communauté d'agglomération Seine-Eure et conseil général de l'Eure (France)
8,5 millions d'euros

Louviers (27)
Station d'épuration des eaux d'une capacité de 33 500 équivalents-habitants.
Novembre 2002-mai 2003

Smedar/Syndicat mixte d'élimination des déchets de l'arrondissement de Rouen (France)
7,8 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Deux centres de tri et d'affinage des déchets ménagers spécifiques tels les emballages encombrants... dans le cadre de l'extension des activités de ce centre de valorisation et de recyclage.
Opérationnel pour l'un à mi-2004, pour l'autre début 2005

Ville de Dieppe (France)
5,6 millions d'euros

Dieppe (76)
Modernisation, mise aux normes environnementales et augmentation des capacités de traitement de l'usine d'incinération des ordures ménagères de la ville.
Printemps 2002-janvier 2003

Viam Déchets Industriels (Azur, France)
5,5 millions d'euros

Sainte-Marie-des-Champs (76)
Centre de valorisation énergétique et de recyclage des déchets industriels et du B-TP pour ce spécialiste du traitement des déchets industriels.
Janvier 2003-janvier 2004

Centre International de Traitement et de Recyclage des Ordures Novices/Citron (Suisse)
3,8 millions d'euros

Rogerville (76)
Outils pour augmenter les capacités de ce centre de recyclage de déchets contenant des métaux lourds.
Juin à décembre 2003

Sirec (France)
3,8 millions d'euros

Isigny-le-Buat (50)
Bâtiment, équipements environnementaux et outils de production pour ce récupérateur et recycleur de métaux, carton, ferrailles...
Printemps à fin 2003
10 emplois

Syndicat de destruction des ordures ménagères de l'Ouest du département de l'Eure/Sdomode (France)
3,6 millions d'euros

Pont-Audemer (27)
Centre de traitement et de recyclage des déchets ménagers et industriels banals.
Juin 2003-décembre 2004


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

CPC Cotentin Hélio (CPC, France)
3 million d'euros

La Haye-du-Puits (50)
Améliorations environnementale pour ce spécialiste de l'impression et de la transformation de matériaux souples pour l'emballage et l'étiquetage
Opérationnel été 2003


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

Eldim (France)
3,5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Unité de 1 200 mètres d'équipements de mesures à base d'optique instrumentale pour l'industrie.
Eté 2003-début 2004
Une cinquantaine d'emplois en trois ans



MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Saverglass (France)
42 millions d'euros

Le Havre (76)
Bâtiment de 13 000 mètres carrés, avec quatre lignes de fabrication aux process innovants et deux fours pour ce leader français des bouteilles et carafes de luxe pour spiritueux, vins fins, champagnes...
Opérationnel début 2003
255 emplois entre 2001 et 2003

Otor Papeterie de Rouen (France)
20 millions d'euros

Saint-Etienne-du-Rouvray (76)
Optimisation des machines à papier et équipements environnementaux, dont la construction d'une unité de méthanisation dans cette papeterie produisant des papiers et cartons fabriqués à partir de papiers recyclés.
Septembre 2002-juin 2004

Valois (Aptar Group, Etats-Unis)
20 millions d'euros

Val-de-Reuil, Le Neubourg et Verneuil-sur-Avre (27)
Augmentation des capacités de production des trois sites hauts-normands pour ce spécialiste des composants d'emballages (pompes, valves et systèmes de distribution) pour la cosmétique, la pharmacie...
Début 2002-début 2003
80 emplois

Soprema (France)
15 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Unité de 14 000 mètres carrés de produits d'étanchéité à base de bitume pour l'industrie du bâtiment et des travaux publics.
Octobre 2002-avril 2004 (opérationnel en partie en 2003)
10 emplois

Rexam Sofab (Royaume-Uni)
12 millions d'euros

Le Tréport (76)
Bâtiments et équipements chez ce fabricant de pompes et valves en direction de la parfumerie-cosmétique et de la pharmacie.
Janvier 2002-janvier 2003

Alençon Plastic (France)
3 millions d'euros

Alençon (61)
Equipements en vue de la création d'une seconde unité pour ce spécialiste de la transformation de matières plastiques et l'injection.
Opérationnel printemps 2003
48 emplois

Verrerie Brosse (Zignago Vetro, Italie)
2,9 millions d'euros

Vieux-Rouen-sur-Bresle (76)
Modernisation de cette entreprise traditionnelle, spécialisée dans le flaconnage en verre pour la parfumerie afin d'en faire un site compétitif suite à son rachat, en février 2002, par un groupe italien. Un investissement de 9,5 millions d'euros y a déjà été réalisé en 2002.

Lefranc Moulage Plastique (France)
2,6 millions d'euros

Bretteville-sur-Laize (14)
Unité d'injection plastique.
2003-2005
Une vingtaine d'emplois


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Lurem (Metabo, Allemagne)
5,5 millions d'euros

Domfront (61)
Atelier de peinture poudre « rejet zéro » pour ce fabricant de machines à bois combinées et fondeur d'alliages légers.
Avril 2002-janvier 2003

SNCF et conseil régional de Basse-Normandie (France)
3,3 millions d¹euros

Caen (14)
Renouvellement et modernisation des outils de production de l'atelier de maintenance des matériels roulants de la SNCF.
Opérationnel printemps 2003


METALLURGIE-SIDERURGIE

Facnor (Losange, France)
3,3 millions d'euros

Saint-Vaast-la-Hougue (50)
Unité de 4 500 mètres carrés de mâts métalliques et d'enrouleurs pour bateaux, pour doubler les capacités.
Début 2002-début 2003
Une trentaine d'emplois

Safet-Embamet (France)
Entre 3 et 4 millions d'euros

Verneuil-sur-Avre (27)
Unité d'emballages métalliques.
2002-2003


TELECOMMUNICATIONS

Conseil général de la Manche (France)
70,13 millions d'euros

Saint-Lô (50)
Réseau de communications à haut débit sur le département de la Manche.
Opérationnel dans sa totalité en 2006


United Pan-Europe Communication (UnitedGlobalComInc, Etats-Unis)
37 millions d'euros

Le Havre (76)
Réseau urbain câblé de télévision de modèle "large bande" en fibre optique.
Janvier 2000-décembre 2005

Conseil Général de l'Eure (France)
19 millions d'euros

Evreux (27)
Réseau de télécommunications à haut débit en fibre optique sur l'ensemble du territoire de ce département, d'une part, équipement en matériels informatique et installation de réseaux pour les 56 collèges du département.
Octobre 2002-décembre 2004

District du Grand Caen (France)
7,7 millions d'euros

Caen (14)
Réseau à haut débit en fibres optiques d'environ 60 kilomètres et à vocation économique sur le territoire du District du Grand Caen.
Mi-2002-fin2003

France Telecom (France)
7,6 millions d'euros

Rouen (76)
Equipements techniques en vue de l'extension du réseau "haut débit-ADSL" à l'ensemble du territoire normand de cet opérateur de télécommunications.
Janvier 2003-décembre 2004

Bouygues Telecom (France)
7 millions d'euros

Rouen (76)
Renforcement technique du réseau et 110 nouveaux sites-relais sur le territoire haut-normand (départements de l'Eure et de la Seine-Maritime) pour cet opérateur de téléphonie mobile.
Opérationnel fin 2003

Conseil général du Calvados (France)
4,7 millions d'euros

Caen (14)
Réseaux de communications à haut débit dans sept bassins d'activités et d'emplois du département du Calvados.
Automne 2002- fin 2003


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Port Autonome du Havre (France)
640 millions d'euros

Le Havre (76)
Quais, bâtiments, multiples aménagements et équipements techniques portuaires, grues, outillages etc. dans le cadre du doublement des capacités logistiques (projet baptisé Port 2000) pour le trafic conteneurisé du port.
Octobre 2001-décembre 2004
Environ 3 000 emplois autour de la mise en service

Port Autonome de Rouen (France)
185,6 millions d'euros

Rouen (76)
Modernisation des installations existantes et de l'outillage, nouveaux postes à quai... pour le cinquième port maritime français.
Printemps 2002-fin 2006

Chambre de commerce et d'industrie de Cherbourg Cotentin et FastShip Incorporated ( France/Etats-Unis)
52,5 millions d'euros

Cherbourg (50)
Première tranche de travaux d'infrastructures et de superstructures publiques consacrée au projet "FastShip", l'acheminement par bateaux rapides de conteneurs entre Cherbourg et Philadelphie en moins de 7 jours "porte à porte". Cette phase vise à réaliser les aménagements nécessaires à la mise en place par un opérateur d'un terminal dédié au trafic Fastship
Opérationnel 2005

Prologis (Etats-Unis)
38 millions d'euros

Le Havre (76)
Plate-forme logistique de 127 000 mètres carrés.
Opérationnel en totalité en 2003

Seto (Terminaux de Normandie, France et Mediterranean Shipping Company, Italie/Suisse)
30,5 millions d'euros

Le Havre (76)
Trois portiques d'une part, 12 straddles carriers d'autre part, pour ce groupe logistique associant un manutentionnaire portuaire et la troisième compagnie maritime mondiale.
Opérationnel fin 2003-début 2004

La Poste (France)
25 millions d'euros

Rouen (76)
Principalement (pour 20,58 millions d'euros) centre de tri du courrier et des colis, dans le cadre de la modernisation des installations de la poste, rénovations ou créations de 5 bureaux de poste et de 7 centres courriers.
Début 2002-automne 2003

Legallais-Bouchard (France)
20 millions d'euros

Mondeville (14)
Siège social avec magasins (inauguré début 2003) et plate-forme logistique à Saint-André-sur-Orne (14) pour ce spécialiste de la distribution de produits de quincaillerie en direction des professionnels.
2002-2004
150 emplois sur cinq ans

CCI du Tréport et Département de Seine-Maritime (France)
15 millions d'euros

Le Tréport (76)
Multiples aménagements dont la reconstruction de hangars, l'installation d'une porte-navette... et nouveaux équipements, notamment en moyens de manutention, informatique etc. en vue d'une hausse des trafics commerce et pêche.
Printemps 2003-été 2004

Europe Atlantique Terminal (France)
14 millions d'euros

Le Havre (76)
Deux portiques sur le port du Havre pour ce groupe logistique associant deux entreprises assurant la manutention de conteneurs, leur entreposage, leur transport etc.
Mai 2002-septembre 2003

Port Autonome du Havre (France)
13 millions d'euros

Le Havre (76)
Deux portiques à conteneurs sur le port.
Janvier à décembre 2003

Cedilec (Mouvement Leclerc, France)
8,5 millions d'euros environ

Le Havre (76)
Extension sur 31 000 mètres carrés d'une plate-forme logistique spécialisée dans l'importation de produits saisonniers manufacturés et d'épicerie sèche.
Fin 2002-début 2004

Conseil général du Calvados (France)
8 millions d'euros

Caen (14)
Réhabilitation structurelle et équipements techniques d'une partie de l'ancien site Moulinex de Cormelles-le-Royal (14) en vue de la création d'une plate-forme logistique à valeur ajoutée.
Opérationnel été 2003
80 emplois en trois ans

Port de Caen-Ouistreham (France)
8 millions d'euros

Ouistreham (14)
Modernisation et extension des capacités techniques du terminal portuaire.
2002-2003

Pharmalog (Giraud Logistique, France)
7 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Entrepôts logistiques de 20 000 mètres carrés dédiés à l'industrie pharmaceutique.
Opérationnel juin 2004

OCP Répartition (Géhé, Allemagne)
6 millions d'euros

Bourg-Achard (27)
Bâtiment logistique de 6 000 mètres carrés pour ce distributeur de médicaments.
Printemps 2002-début 2003

Agrial (Agralco, Coop Can et Orcal, France)
5 millions d'euros

Caen-Ouistreham (14)
Extension des capacités de stockage et de traitement d'une plate-forme logistique dédiée aux céréales pour cette coopérative aux multiples activités, productions agricoles, agrofourniture, agroalimentaire, etc.
2003-2004

SCI Sogaris-Port Autonome de Rouen (France)
4,6 millions d'euros

Grand-Couronne (76)
Bâtiment en gris de 9 100 mètres carrés pré-aménagé en vue de l'accueil d'entreprises spécialisées dans la logistique.
2003-début 2004

Shema/Société hérouvillaise d'économie mixte pour l'aménagement
(France)
4,5 millions d'euros

Hérouville-Saint-Clair (14)
Bâtiments logistiques de 9 160 mètres carrés dédiés à l'industrie pharmaceutique.
2003-2004

Gefco (PSA Peugeot Citroën, France)
4 millions d'euros

Le Havre (76)
Plate-forme logistique de 32 000 mètres carrés consacrée à des prestations à forte valeur ajouté, principalement dans le traitement de pièces automobiles.
Début 2002-mai 2003
250 emplois

Normandie Entrepôts Logistique (France)
4 millions d'euros

Oudalle (76)
Entrepôt de 10 000 mètres carrés pour cette entreprise spécialisée dans la manutention et l'entreposage multi-produits
Septembre 2002-mars 2003
60 emplois

Système U Nord-Ouest (France)
3,5 millions d'euros

Beuzeville (27)
Entrepôt logistique de 5 000 mètres carrés pour fruits et légumes frais pour cette enseigne de la grande distribution ;
Octobre 2002-mai 2003
24 emplois

ABX Logistics (Belgique)
Environ 3 millions d'euros

Haute et Basse Normandie
Renouvellement du parc et des systèmes informatiques sur les plates-formes normandes de ce transporteur-logisticien (terrestre, maritime et aérien).
Août 2002-septembre 2003

DGAC/Direction générale de l'aviation civile (France)
3 millions d'euros

Octeville (76)
Equipements technologiques, tour de contrôle et bureaux de 500 mètres carrés sur l'aéroport du Havre-Octeville.
Opérationnel été 2003

Duhamel Logistique (France)
3 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Plate-forme logistique de 6 400 mètres carrés pour cette PME spécialisée dans la logistique et le conditionnement à façon.
Septembre 2002-mars 2003
10 emplois

Katoen Natie Logistique Estuaire (Belgique)
3 millions d'euros

Gonfreville-l'Orcher (76)
Augmentation des capacités de production pour cet opérateur anversois spécialiste de la manutention et de la logistique portuaire.
Opérationnel mi-2004


 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte