L'Usine Agro

Barilla pérennise trois de ses usines françaises

, , ,

Publié le

14 millions d’euros ont été investis par Barilla dans une nouvelle ligne de production de pain de mie sans croute à Saint-Vulbas (Ain).

Barilla pérennise trois de ses usines françaises
Barilla a inauguré le 4 juin 2014 la quatrième ligne de production de l’usine Harrys à Saint-Vulbas (Ain).
© Vincent Charbonnier

Barilla a inauguré le 4 juin la quatrième ligne de production de l’usine Harrys à Saint-Vulbas (Ain). 14 millions d’euros ont été investis par le groupe italien dans cette ligne d’une capacité annuelle de 24 millions de paquets de pain de mie sans croute. Sept mois ont été nécessaires pour installer cet équipement automatisé. Après avoir recruté onze personnes en 2013, l’usine de la plaine de l’Ain en a embauché seize depuis début 2014. Les effectifs salariés de l’usine (148 personnes actuellement) auront augmenté de plus d’un quart par suite de l’installation de cette nouvelle ligne.

Cette inauguration "marque la concrétisation d’un programme d’investissement visant à pérenniser notre outil industriel en France", a déclaré Paula Barilla. Elle "témoigne que l’Europe se construit aussi par l’industrie", a poursuivi le vice-président du groupe agroalimentaire italien, soulignant "la collaboration fructueuse entre les équipes françaises et italiennes."

Engagement environnemental

Présent depuis 1999 sur le Parc industriel de la Plaine de l’Ain, Barilla produit annuellement 63 millions de paquets de pains de mie pour les marques Harrys et Mulino Bianco, avec quatre lignes de production de pains américains (nature et complet), de pains au chocolat, de pain brioché tranché, de toast pour les fêtes de fin d’année. L’usine se fournit uniquement en farine produite à partir de blé d’origine française. Elle a retiré l’huile de palme de la composition de ses produits depuis deux ans, remplacée par de l’huile de colza. Depuis 2008, l’unité de l’Ain a réduit sa consommation d’eau de 25 %, ses émissions de CO2 de 27 % et ses déchets de 23 %.

47 millions d'euros d'investissement

La nouvelle ligne de Saint-Vulbas est la première tranche d’un programme d’investissement global de 47 millions d’euros dans trois des usines françaises de Barilla. La deuxième phase consiste à regrouper sur un seul site de production les deux unités de Châteauroux (Indre). 30 millions d'euros seront investis dans la modernisation de ce site qui deviendra en 2015 l’une des plus grandes unités de boulangerie industrielle en Europe. La troisième concerne l’usine de Valenciennes (Nord). 3,2 millions d'euros seront engagés pour la fabrication d’un nouveau produit, qui n’a pas été encore dévoilé. Barilla dispose de six sites de production en France. Le groupe italien a réalisé en 2013 plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en France, - son second marché européen après l’Italie -, avec 1 500 salariés, dont près de 1 260 dans ses usines.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/06/2014 - 19h27 -

Il est surprenant de lire que Barilla a retiré l'huile de palme de la composition de ses produits alors que cette huile n'est pas dangereuse pour la santé et qu'elle a l'avantage de remplacer les huiles hydrogénées créatrices de graisses trans nocives pour l'organisme. Des études démontrent que les graisses saturées n'ont pas d'incidence sur le système cardiovasculaire contrairement aux graisses trans !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte