Barclays réduit la rémunération de son directeur général visé par une enquête

LONDRES (Reuters) - Barclays a rogné sur la rémunération de son directeur général l'an dernier, en attendant l'issue d'une enquête sur sa tentative de démasquer un lanceur d'alerte, qui pourrait entraîner la suppression de tout ou partie de ses bonus de 2016.
Barclays réduit la rémunération de son directeur général visé par une enquête
Barclays a rogné sur la rémunération de son directeur général l'an dernier, en attendant l'issue d'une enquête sur sa tentative de démasquer un lanceur d'alerte, qui pourrait entraîner la suppression de tout ou partie de ses bonus de 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

La rémunération de Jes Staley au titre de 2017, de 3,88 millions de livres (4,38 millions d'euros), est en baisse de 8,5% par rapport à celle de 2016, a annoncé Barclays jeudi à l'occasion de la publication de ses résultats annuels.

Le revenu de l'ancien banquier d'affaires de JPMorgan, qui a pris les commandes de Barclays en décembre 2015, est la plus faible des rémunérations dévoilées par les grandes banques britanniques pour 2017 jusqu'à présent, sachant que Royal Bank Scotland n'a pas encore publié les siennes.

Son salaire fixe a été de 2,35 millions de livres l'an dernier et son bonus de 1,07 million, inférieur aux 1,32 million de livres de 2016 et moins de la moitié du maximum disponible.

Crawford Gillies, président du comité des rémunérations de Barclays, a dit qu'il maintiendrait les bonus 2016 de Staley sous surveillance en attendant l'issue de l'enquête de la Financial Conduct Authority (FCA) sur la manière dont il a abordé le cas du lanceur d'alerte.

La banque a précisé que Staley avait reçu 1,69 million d'actions, d'une valeur faciale de 3,3 millions de livres au 23 juin, dans le cadre de son plan de motivation 2017-2019.

Le montant effectivement reçu dépend de la réalisation de plusieurs objectifs de performance, dont la redistribution aux actionnaires et la réduction des coûts.

Le directeur général de Lloyds Antonio Horta-Osorio a été mieux payé en 2017 (6,42 millions de livres), tout comme Stuart Gulliver de HSBC (6,1 millions), malgré des résultats moins bons que prévu pour les deux banques.

(Sinead Cruise et Lawrence White, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS