Barclays impactée par le coût des litiges au 1er trimestre

LONDRES (Reuters) - Une amélioration des revenus de sa division de banque d'investissement a permis à Barclays de publier jeudi un bénéfice avant impôt de 1,7 milliard de livres (1,9 milliard d'euros), meilleur que prévu, mais ce résultat est grevé par le coût des litiges accumulés par la banque britannique.
Partager
Barclays impactée par le coût des litiges au 1er trimestre
Une amélioration des revenus de sa division de banque d'investissement a permis à Barclays de publier jeudi un bénéfice avant impôt de 1,7 milliard de livres (1,9 milliard d'euros), meilleur que prévu, mais ce résultat est grevé par le coût des litiges accumulés par la banque britannique. /Photo d'archives/REUTERS/Siphiwe Sibeko

L'établissement a accepté de verser 1,4 milliard de livres au département américain de la Justice pour mettre fin à une enquête sur la vente de produits toxiques avant la crise financière de 2007. Un litige sur la vente forcée de produits d'assurance au Royaume-Uni lui a coûté par ailleurs 400 millions de livres.

Ces coûts ont pesé sur le ratio des fonds propres CET1 qui a reflué à 12,7% à fin mars contre 13,3% en février.

La banque entend néanmoins verser un dividende de 6,5 pence au titre de 2018, grâce entre autres au redressement engagé de son activité de banque d'investissement.

La division Barclays' International, qui comprend la banque d'investissement, a amélioré son bénéfice avant impôts à 1,4 milliard de livres (hors frais de litiges), bien plus que le résultat de 1,1 milliard attendu en moyenne par les analystes.

Le revenu des activités de marché a progressé de 8% sur un an et même de 21% exprimé en dollars. Barclays est pénalisée par rapport à ses concurrentes américaines dans la mesure où elle réalise l'essentiel de ses revenus en sterling.

Autre signe du redressement de Barclays International, la banque a annoncé la reprise de ses opérations en Australie deux ans après la fermeture d'une bonne partie de ses activités de banque d'investissement dans la région Asie-Pacifique.

A la Bourse de Londres, l'action Barclays cède 0,66% à 211,60 pence vers 07h35 GMT après avoir initialement reculé jusqu'à 207,20.

(Lawrence White et Emma Rumney, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS