Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Barclays admet de gros écarts salariaux dans sa banque d'investissement

Publié le

LONDRES (Reuters) - Les femmes gagnent pratiquement deux fois moins que leurs homologues masculins dans la division internationale de Barclays, un écart qui illustre l'inégale représentation des deux sexes aux postes de responsabilité des grandes institutions financières.

Barclays admet de gros écarts salariaux dans sa banque d'investissement
Les femmes gagnent pratiquement deux fois moins que leurs homologues masculins dans la division internationale de Barclays, un écart qui illustre l'inégale représentation des deux sexes aux postes de responsabilité des grandes institutions financières. /Photo d'archives/REUTERS/Siphiwe Sibeko
© Siphiwe Sibeko

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L'écart de salaires atteint 48% à Barclays International, division qui comprend notamment l'activité de banque d'investissement, a précisé le groupe jeudi à l'occasion de la publication de ses résultats annuels.

Cette différence tient pour l'essentiel à la forte proportion de femmes occupant des fonctions subalternes et non à une violation des principes d'égalité salariale, a assuré la banque.

Dans l'autre principale division du groupe, Barclays UK, l'écart salarial est de 26% entre hommes et femmes.

Le gouvernement britannique a imposé aux entreprises de plus de 250 salariés de publier leurs chiffres sur les écarts de salaire hommes/femmes d'ici avril 2018.

(Lawrence White et Emma Rumney, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle