Barcelone : EDF et GDF sur la sellette

Partager

Consacré aux réformes économiques de l'Union Européenne, le sommet de Barcelone s'ouvre aujourd'hui sur fond de désaccord entre la France et le reste des membres de l'Union.

Paris est en effet isolé sur le dossier de la libéralisation des marchés de l'énergie. Un dossier qui met implicitement en cause le statut et la stratégie d'EDF et GDF.

Menés par Jose Maria Aznar, 1er ministre espagnol et président en exercice de l'Union, la plupart des pays souhaitent aboutir à un accord sur l'ouverture des marchés de l'électricité et du gaz, assorti d'un calendrier. Mais ni Jacques Chirac, ni Lionel Jospin, ne l'entendent de cette oreille.

En pleine bataille électorale, le président et le 1er ministre français sont en effet décidés à défendre à Barcelone la notion de service public. Plus précisément, la France pourrait se rallier à la majorité de l'UE pour ce qui concerne l'ouverture du marché de l'électricité destinée aux industriels, mais refuse l'ouverture à la concurrence du marché des particuliers.

Face à réticences françaises, les partisans de l'ouverture des marchés ont beau jeu de rappeler qu'EDF et GDF, soucieux de protéger leur marchés nationaux au nom du service public, profitent largement de la libéralisation des marchés européens pour développer leurs activités à l'international.

Thierry Lucas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS