Barack Obama dit que l'emploi impose un accord sur la dette

WASHINGTON (Reuters) - Les mauvais chiffres de l'emploi justifient d'autant plus que les parlementaires américains s'accordent au plus tôt sur un relèvement du plafond de la dette, a insisté vendredi Barack Obama.

Partager

La situation de blocage actuelle ne fait qu'alimenter l'incertitude des marchés et des entreprises, a-t-il souligné.

Plusieurs facteurs, dont la situation de la dette américaine et la crise de la dette grecque en Europe, découragent ces dernières d'investir et d'embaucher, a poursuivi le président américain.

"Les problèmes en Grèce et en Europe, ainsi que l'incertitude sur le relèvement du plafond de la dette, ici aux Etats-Unis, font hésiter les entreprises à investir de façon plus agressive."

Barack Obama s'exprimait peu après l'annonce du chiffre des créations d'emploi aux Etats-Unis, ressorti bien en-dessous des attentes.

Il a promis de se "retrousser les manches" pour parvenir avec les élus du Congrès à un accord prévoyant une réduction du déficit budgétaire.

"Plus tôt ce sera fait, plus tôt les marchés sauront que le plafond de la dette a été relevé."

Laura MacInnis et Caren Bohan, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Matthieu Protard

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS