Banque mondiale: L'Américain Malpass nommé à la présidence

WASHINGTON (Reuters) - Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé vendredi à l'unanimité la nomination de David Malpass, du département américain du Trésor, à la présidence de l'institution qui est dirigée par un Américain depuis 73 ans.
Partager
Banque mondiale: L'Américain Malpass nommé à la présidence
Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé vendredi la nomination de David Malpass (photo) à la présidence de l'institution. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Kauzlarich

La banque a précisé que l'actuel sous-secrétaire aux Affaires internationales au Trésor entrerait en fonction mardi.

Cet ancien banquier de Bear Stearns, qui a conseillé le président Donald Trump lors de sa campagne de 2016, était le seul candidat en lice.

Adversaire déclaré du multilatéralisme, David Malpass a critiqué à plusieurs reprises la Banque mondiale mais aussi le Fonds monétaire international (FMI), deux institutions "trop intrusives" à son goût.

Il a notamment reproché à la Banque mondiale, dont la mission est de financer des projets de développement, de continuer à accorder des prêts à la Chine. Ces commentaires et son implication dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin ont éveillé des craintes qu'il ne profite de l'influence de la banque pour exercer une pression sur la Chine.

Mais David Malpass a dit s'attendre à "une collaboration étroite avec la Chine". "Nous avons une mission commune de réduction et de soulagement de la pauvreté", a-t-il ajouté.

Il a dit avoir l'intention de réaliser sa première visite en tant que président de la Banque mondiale fin avril en Afrique, une priorité pour l'institution de développement.

Premier actionnaire de la Banque mondiale, les Etats-Unis y détiennent 16% des droits de vote, si bien que leur choix est traditionnellement retenu.

Le président sortant, Jim Yong Kim, a présenté sa démission au début du mois, à trois ans de la fin de son mandat à la tête de l'institution, pour rejoindre le fonds d'investissement Global Infrastructure Partners.

(David Lawder, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS