Bamesa implante une usine de découpe d’acier à Tanger pour servir Renault

Le groupe espagnol Bamesa achève son investissement dans une usine de découpe industrielle d’acier plat qui sera opérationnelle avant l'été. Elle vise à servir le marché marocain et surtout l’usine Renault de Tanger.

Partager
Bamesa implante une usine de découpe d’acier à Tanger pour servir Renault
Usine Bamesa (dr)

Spécialisé dans la découpe d’acier plat au carbone, le groupe espagnol Bamesa est en train de mettre la dernière main à sa nouvelle installation sur TFZ, la zone franche d’exportation de Tanger.

L’usine dénommée SSC (Steel service center) Tanger s’étend dans une première phase sur 11 000 m² couverts. Elle sera dotée d’importants équipements de levage (pont de 30 tonnes sous 10 m.) et des dernières technologies de découpe. Cette première implantation de Bamesa au Maroc est surtout motivée par la présence de l’usine Renault-Melloussa qui est un des clients du groupe.

L'acier plat qui sera découpé dans l'usine de Bamesa doit donc prendre le chemin des presses d'emboutissage de Renault ou de ses sous-traitants de la région.

Le site qui travaillera à partir de coils importés montera en puissance en fonction des cadences de Renault Mellousa. Ce site du constructeur français doit produire cette année 100 000 véhicules, après les 50 000 de l’an dernier.

Il doit atteindre 170 000 véhicules par an sur sa première ligne d’ici à deux ou trois ans. Sans compter la nouvelle ligne d’assemblage qui doit être lancée avant l’automne.

Le groupe catalan Bamesa, basé à Barcelone, opère dans la découpe d’acier à l’échelle industrielle essentiellement pour l’automobile mais aussi l’électroménager ou le secteur de la mécanique.

En incluant l’Espagne, il possède une quinzaine de centres de services dans le sud de l’Europe (Turquie, Portugal, Roumanie) et est notamment présent en France à Bonneuil-sur-Marne.

Un marché dominé par ArcelorMittal et ThyssenKrupp

Bamesa revendique pour toutes ses usines une capacité totale de traitement de 2,5 millions de tonnes par an. Le marché de la découpe très fragmenté en Europe y est traditionnellement dominé par les filiales intégrées des grands sidérurgistes surtout ThyssenKrupp et ArcelorMittal (avec qui Bamesa a d'ailleurs été longtemps lié). Mais, il compte de nombreux opérateurs indépendants tels Klöckner ou Jacquet Metal services.

Selon des données de ThyssenKrupp, Bamesa détiendrait environ 1% du marché européen de la découpe chiffré en 2010 à 70 milliards d'euros.

L’investissement de Bamesa à Tanger qui a fait l’objet d’une convention avec l’État marocain s’élèverait à terme jusqu'à 20 à 30 millions d’euros, selon différentes sources. Dans une deuxième phase, la taille du site pourrait être doublée.

L’ingénierie du site qui s’étend au total sur 37 000 m² a été réalisée par le cabinet d’ingénierie espagnol Grupotec. Les travaux avaient débuté en mars 2012. L’usine devrait entrer en plein fonctionnement dans les semaines qui viennent.


Pierre-Olivier Rouaud

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS