Baisse du chiffre d'affaires des biens techniques en 2011

L'étude annuelle de GfK est sans appel. Le marché des biens techniques pour le grand public a baissé en France de 4,7% en 2011. Malgré une augmentation des ventes en volumes de la micro-informatique, des accessoires et des téléviseurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Baisse du chiffre d'affaires des biens techniques en 2011

Dure, l'année 2011 pour les ventes de biens technologiques en France ! Le bilan annuel établi par l'institut d'études GfK met en lumière un chiffre d'affaires réalisé dans les circuits de distribution grand public de 16,8 milliards d'euros, en baisse de 800 millions d'euros (-4,7%). Une baisse proche de celle constatée sur l'ensemble de l'Europe (-4%). Le Royaume-Uni (-8%) et l'Italie (-7%) font plus mal, quand l'Allemagne résiste mieux (-1%).

Au sein de chaque famille, les résultats sont pourtant contrastés. Le marché des accessoires est en forme (+6% environ, à 1,1 milliard d'euros) tout comme ceux, dans une moindre mesure, de la hi-fi et de la micro-informatique : un peu moins de 3% de croissance. Tous les autres sont dans le rouge, téléphonie (-2% environ), photo, stockage, télévision (autour de –10%), périphériques vidéo et audio portable (baisse de 12% à 13%).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je m'abonne

Ces mauvais chiffres ne marquent pas toujours un rejet des consommateurs. Le marché des téléviseurs en est le meilleur exemple. En volume, l'année 2011 aura atteint un record historique, avec 8,7 millions de postes vendus. Le passage au tout numérique aura favorisé les ventes, au-delà des prévisions.

Dans le même temps, les prix ont chuté de manière spectaculaire. Le prix moyen, après un pic de 723 euros en 2099, est retombé brusquement à 432 euros en 2011. L'arrivée des écrans LED, des téléviseurs connectés et 3D n'a pas pu freiner cette tendance.

Pour 2012, Gfk prévoit une baisse des ventes à moins de 7,5 millions d'unités, pour un atterrissage en 2014 au niveau considéré comme "naturel" de 6 millions d'unités.

Retour en grâce des GPS

Dans le détail, l'étude de GfK révèle quelques surprises. Si les tablettes ont très fortement progressé (triplement des ventes en un an), ce n'est pas tellement au détriment des micro-ordinateurs portables. Eux ont finalement relativement bien résisté, avec une légère baisse en chiffre d'affaires mais une hausse en volume de 7% sur l'année.

Au moment des achats de Noël, la guerre annoncée entre les tablettes et les portables n'a pas eu lieu. Sur les dernières semaines de l'année, l'écart entre les deux types de matériel est resté stable. Les victimes, ce sont les netbooks (souvent un deuxième équipement) et les PC de bureau.

Encore plus étonnant, les lecteurs MP3 connectés en Wi-Fi ont échappé à la baisse des ventes globales des lecteurs, avec une hausse de 16%. Après des années de concurrence avec les smartphones, le lecteur MP3, en gagnant un écran tactile et la connectivité Wi-Fi, retrouve une seconde jeunesse en se présentant comme un tablette en réduction.

De la même manière, les GPS ont peut-être mangé leur pain noir. Selon une étude de GfK réalisée à la fin de l'année 2011, les consommateurs seraient plutôt déçus des performances des fonctions GPS de leur smartphones et reviendraient vers des appareils spécialisés dont les prix ont beaucoup baissé. Le combat entre appareils multifonctions et spécialisés reste incertain.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS