Baisse du bénéfice de Nokia au 2e trimestre

HELSINKI (Reuters) - Nokia a publié jeudi une forte baisse de ses résultats au deuxième trimestre, accroissant un peu plus la pression sur son directeur général en difficulté, Olli-Pekka Kallasvuo.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Baisse du bénéfice de Nokia au 2e trimestre

Le bénéfice sous-jacent du groupe a chuté, comme attendu, de 27%, pour tomber à 0,11 euro par action, alors que le groupe a du mal à suivre le rythme imposé par ses concurrents américains Apple et Google dans les smartphones.

Cette tendance n'a rien de vraiment surprenant étant donné l'avertissement du groupe lancé le mois dernier sur la rentabilité de sa division de téléphones portables pour le deuxième trimestre et l'ensemble de l'année.

Sa marge opérationnelle sous-jacente dans sa division de téléphonie mobile a chuté à 9,5% au deuxième trimestre et a prévenu que cette tendance pourrait se poursuivre au troisième trimestre.

De fait, le groupe a dit tabler sur une marge opérationnelle non-IFRS de sa division mobiles et services comprise entre 7% et 10% au troisième trimestre 2010. Nokia s'attend en outre à ce que sa part de marché en volumes reste stable en 2010 par rapport à l'an dernier.

L'entreprise a confirmé les perspectives annuelles annoncées en juin pour son activité de téléphonie.

En début de semaine le Wall Street Journal a rapporté qu'Olli-Pekka Kallasvuo, qui a passé plus de la moitié de sa vie dans l'entreprise, pourrait avoir déjà été écarté de ses fonctions et que le groupe cherchait à le remplacer.

Le directeur général a toutefois demandé à ce que cessent les rumeurs sur son statut sur la chaîne de télévision CNBC.

"Il y a eu beaucoup de rumeurs sur ma position, sur moi-même, au cours des dernières semaines et cela n'est pas bon pour Nokia et doit prendre fin d'une manière ou d'une autre", a-t-il dit.

"En même temps, je ne suis pas en position ici et maintenant pour véritablement éclairer davantage le sujet, j'estime donc que c'est un 'no comment'. Je me concentre vraiment désormais sur la tâche à accomplir."

Vers 12h45 GMT, le titre était en hausse de 1,65% alors qu'au même moment l'indice Stoxx regroupant les valeurs technologiques européennes gagnait 0,73%.

"Pas de nouvelle, bonne nouvelle", souligne Hannu Rauhala analyste chez Pohjola.

"La permanence du manque de compétitivité de Nokia dans le haut niveau continue de presser ses marges de bénéfices", note de son côté Geoff Blaber, analyste chez CCS Insight.

Tarmo Virki et Terhi Kinnunen, avec Georgina Prodhan et Kate Holton, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS