Baisse de la rentabilité pour Boehringer en 2012

L'an dernier, Boehringer Ingelheim a publié des ventes dynamiques, qui contrastent avec la baisse de ses bénéfices. La situation est restée difficile en Europe, où la société allemande prévoit de nouvelles restructurations cette année.
Partager
Baisse de la rentabilité pour Boehringer en 2012
Les ventes de Boehringer Ingelheim, par activité en 2012

Le groupe familial allemand s'en est plutôt bien sorti l'an dernier. Mais il n'a tout de même pas réussi à renouveler les bonnes performances de 2011, où la croissance était au rendez-vous à la fois du côté des ventes et de la rentabilité. Si le chiffre d'affaires a une nouvelle fois affiché une croissance à deux chiffres en s'élevant à 14,69 milliards d'euros en 2012 (+ 11,5 %), le résultat opérationnel est, lui, entré en récession. Il s'est établi à 1,85 Mrd €, soit une baisse de 18,4 % comparée à 2011. Même son de cloche pour le bénéfice net qui recule de 16,2 %, à 1,24 Mrd €. « La baisse des bénéfices comparée à l'année précédente a été due à des effets ponctuels. Notre activité de base est en excellente santé », a tout de même rassuré Andreas Bauner, président du Conseil d'administration de Boehringer lors de la présentation de ces résultats. Parmi les effets ayant impacté la rentabilité, Hubertus von Baumbach, membre du CA chargé des finances, cite notamment « la fermeture de certains sites de production chimique » qui ont pesé pour 360 M€. L'unique usine française du groupe, Labso Chimie Fine, située à Blanquefort (Gironde) fait d'ailleurs partie de ces restructurations. Boehringer avait annoncé fin 2012 son intention de fermer ce site de production de principes actifs en juillet prochain, entraînant la suppression de 53 postes. Et les réorganisations devraient se poursuivre cette année, particulièrement sur le Vieux continent. Hubertus von Baumbach a effectivement averti que le groupe « allait adapter ses structures dans de nombreux pays européens, en particulier dans les pays d'Europe du Sud », sans préciser les pays et sites concernés. Si l'Europe a affiché une croissance des ventes positive en 2012 (+ 3,9 %, à 4,19 Mrds €), elle reste bien moins dynamique que les autres marchés géographiques. Les Amériques ont généré 6,90 Mrds € (+ 13,4 %) et la zone Asie, Australie, Afrique 3,59 Mrds € (+ 17,9 %). Du côté des activités, les produits pharmaceutiques sous ordonnance demeurent le pilier principal de Boehringer Ingelheim. Avec un chiffre d'affaires de 11,4 Mrds €, en croissance de 13 %, cette branche représente 78 % des ventes totales. Elle s'est encore une fois appuyée sur son blockbuster Spiriva (tiotropium), utilisé contre la bronchite du fumeur, qui occupe toujours la première place des ventes de produits avec 3,56 Mrds € (+ 13 %) de chiffre d'affaires. Il est suivi par le Micardis (telmisartan, 1,62 Mrd € de ventes). A noter également les bonnes avancées des nouveaux médicaments. L'antithrobomtique Pradaxa (dabigatran étexilate), qui a été autorisé fin 2010 en Amérique du Nord et début 2011 en Europe, a atteint la 3e place (1,11 Mrd €,+ 76 % de croissance). Cette année, le groupe compte aussi pénétrer le marché de l'oncologie via le lancement de la molécule afatinib, pour le traitement de certaines formes du cancer du poumon. A l'horizon 2017, Boehringer ambitionne d'ailleurs « de générer environ la moitié des ventes », avec les nouveaux produits.

NBE et biosomilaires, futurs facteurs de croissance

En parallèle, les deux autres principales divisions du groupe, dédiées aux OTC et à la santé animale, ont également affiché des croissances positives respectives de 7,8 % (à 1,5 Mrd €) et de 8,8 % (à 1,06 Mrd €). Enfin, la dernière division, spécialisée dans les produits biopharmaceutiques, a progressé de 5,8 %, à 549 M€. Elle est composée de trois activités : production à façon, développement d'ingrédients biologiques actifs et biosimilaires. Pour le moment, le chiffre d'affaires de cette branche est uniquement généré par l'activité de production à façon. Mais, à terme, les autres activités devraient elles aussi dégager des ventes. « Nous nous attendons à ce que les nouvelles entités biologiques (NBE) et les biosimilaires deviennent d'importants facteurs de croissance à moyen et long terme », confirme le directeur financier. Pour 2013, la société allemande prévoit de maintenir sa croissance et table sur une progression d'environ 5 % des ventes.

« Le groupe va adapter ses structures dans de nombreux pays européens »

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS