Bain Capital prépare l'IPO d'Autodis à Paris

MADRID/LONDRES (Reuters) - La société de capital-investissement Bain Capital, propriétaire d'Autodis, sélectionne des banques en vue de l'introduction en Bourse du distributeur de pièces automobiles français, une opération qui pourrait le valoriser plus d'un milliard d'euros, rapportent six sources proches du dossier.
Partager
Bain Capital prépare l'IPO d'Autodis à Paris
La société de capital-investissement Bain Capital, propriétaire d'Autodis, sélectionne des banques en vue de l'introduction en Bourse du distributeur de pièces automobiles français, une opération qui pourrait le valoriser plus d'un milliard d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Bain, qui contrôle la société depuis moins de deux ans, compte l'introduire à la Bourse de Paris et a invité les banques à se porter candidates pour l'opération, qui pourrait être l'une des IPO les plus importantes sur la place parisienne de 2018.

Un processus de sélection des banques a été lancé début décembre par Bain, qui espère une valorisation d'Autodis aux alentours de deux milliards d'euros, a dit l'une des sources.

"Le seul but est d'introduire la société en Bourse et une décision sur le choix des banques est imminent", a-t-elle dit.

Bain et Autodis n'ont pas souhaité commenter ces informations.

Les fusions dans le secteur des pièces détachées automobiles d'occasion s'accélèrent alors que l'âge moyen du parc automobile augmente dans certains pays européens.

Mais trouver un acheteur pour Autodis est un défi de taille. La plupart des acteurs du secteur, l'américain LKQ notamment, ont récemment conclu des accords et ne sont pas candidats à de nouveaux rachats, ont expliqué deux des sources.

LKQ, qui avait racheté en 2015 l'italien Rhiag au fonds Apax afin de se développer sur le marché européen, a annoncé le 11 décembre le rachat de l'allemand Stahlgruber pour 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros).

Le groupe Autodis, basé à Arcueil près de Paris, est spécialisé dans la vente de pièces détachées pour voitures et camions. Il a réalisé en 2016, un résultat brut d'exploitation ajusté de 92,4 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros.

(Andrés González et Pamela Barbaglia, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS