Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Baidu, Alibaba et Tencent captent un serveur sur trois vendus en Chine

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

A l’instar de Google, Amazon ou Facebook aux Etats-Unis, les trois géants chinois de l’internet Baidu, Alibaba et Tencent développent leurs propres équipements de datacenter. Selon TrendForce, ils devraient capter le tiers des serveurs vendus en Chine en 2017. Un marché croissant qui échappe aux constructeurs de serveurs comme Lenovo, Huawei, Inspur ou ZTE.

Baidu, Alibaba et Tencent captent un serveur sur trois vendus en Chine
Serveurs de Huawei
© Huawei

Engagés dans l’expansion de leurs réseaux de datacenters, les trois géants chinois de l’internet Baidu, Alibaba et Tencent, connus sous le sigle BAT, représentent une part croissante du marché d’équipements d’infrastructure informatique. Selon TrendForce, leurs besoins de serveurs devraient bondir de 20% en 2017. La croissance est encore plus forte pour les trois opérateurs télécoms locaux : China Telecom, China Mobile et China Unicom. Elle devrait atteindre 30% en 2017.

Intégration interne poussée jusqu'à la fabrication

Mais ce développement ne va pas bénéficier aux constructeurs traditionnels de serveurs comme les chinois Lenovo, Huawei, Inspur ou ZTE. Au contraire, il va les priver d'une part croissante du gâteau. Car ce marché est entièrement captif.

A l’instar de leurs homologues américains Google, Amazon et Facebook, les BAT développent leurs propres serveurs et équipements de réseaux. Leur maitrise en interne est poussée jusqu’à la fabrication. Les trois opérateurs télécoms chinois vont moins loin dans cette stratégie d’intégration. Ils se contentent de créer leurs équipements puis d’en confier la réalisation à des sous-traitants.

36% du marché est captif en 2017

Ces six grands acteurs chinois des services numériques captent une part croissante du marché chinois des serveurs du fait de leur développement au-delà de leurs métiers de départ, dans le cloud computing. Cette part devrait monter de 23% en 2016 à 36% en 2017 puis à 38% en 2018, selon TrendForce. C’est autant de marché qui échappe aux constructeurs traditionnels de serveurs.

Selon IDC, le marché chinois a représenté un peu plus de 2,3 millions de serveurs en 2016. Lenovo arrive en tête avec une part de 20,5%, devant Dell Technologies (18,3%), Huawei (17,2%), Inspur (16,5%), Sugon (10,3%) et l'ensemble Hewlett Packard Entreprise et H3C Group (9,5%).

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle