Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Badie Vitrage va investir 7 millions d’euros pour muscler son site de production de Pia

, , , ,

Publié le

Fabricant de vitrages isolants pour le bâtiment, Badie Vitrage injectera 7 millions d’euros en trois tranches, jusqu’en 2016, pour agrandir et moderniser son outil de production de Pia (Pyrénées-Orientales).

Badie Vitrage va investir 7 millions d’euros pour muscler son site de production de Pia
Ligne grands volumes sur le site Badie Vitrage de Pia
© Badie Vitrage

Badie Vitrage, transformateur de verre plat pour le bâtiment, investit 7 millions d’euros dans l’agrandissement et la modernisation de son outil de production de vitrages isolants, verres façonnés et produits annexes de Pia (Pyrénées-Orientales).

Cette enveloppe comprend les bâtiments et les équipements. Laurent Badie, président de l’entreprise familiale fondée en 1960, précise le planning de l’investissement : "Cela se fera en trois tranches. Les travaux de la première, la plus importante, portent sur une zone de 3 000 mètres carrés pour la découpe du verre. Elle sera opérationnelle en septembre 2014. L’outil de découpe sera entièrement automatisé, ce qui assure des délais plus court et la qualité. Un tel outil est rare en France, nous devons être trois ou quatre, et même en Europe. Deux autres phases suivront : une zone d’expédition en 2015, et en 2016, nous finirons par la zone de découpe à nouveau."

Recrutements en perspective

Spécialiste des vitrages "très grands et très lourds", Badie Vitrage emploie 66 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros en 2013. Sa clientèle (habitat, tertiaire et collectivités) va surtout de Toulouse à Marseille (elle a par exemple fourni des vitrages pour le nouvel Hôtel de ville de Montpellier signé Jean Nouvel et François Fontes), mais passe aussi par Bordeaux, Lyon et Paris.

La nouvelle zone de découpe automatisée devrait s’accompagner de 2 à 3 recrutements et l’extension "à terme de 10 à 15, si le marché répond. Nous n’avons pas senti de baisse en volume - 330 000 mètres carrés de vitrages sortent à l’année de l’usine - mais 2014 ne sera pas un grand cru, estime Laurent Badie. Nous pensons plutôt à une reprise en 2016-2017. Cela dit, le marché profite des réglementations européennes, notamment les normes thermiques."

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle