Bactérie E-Coli : Bruxelles réévalue les compensations

Sous la pression des maraîchers en colère de plusieurs pays, dont la France et l'Espagne, la Commission européenne va augmenter le montant des aides accordées pour compenser les pertes des agriculteurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bactérie E-Coli : Bruxelles réévalue les compensations

L'offre était hier de créer un fonds de 150 millions d'euros pour compenser à hauteur de 30 % de leurs pertes les producteurs de légumes affectés par la crise de l'E.Coli. À l'issue d'une réunion extraordinaire des ministres de l'Agriculture des Vingt-Sept à Luxembourg, le commissaire européen Dacian Ciolos s'est montré sensible aux arguments des maraîchers. En allant jusqu'à 180 millions d'euros selon plusieurs sources, le fonds pourrait permettre de renflouer à hauteur de 20% à 66% les manque à gagner des maraîchers encombrés d'invendus.

C'est tout de même loin des 100 % réclamés par l'Espagne, la France et sept autres pays. Selon la Fédération européenne des produits frais Freshfel Europe, le manque à gagner hebdomadaire est de l'ordre de 80 millions d'euros aux Pays-Bas, 30 millions en France, 20 millions en Allemagne, 4 millions en Belgique et 3 millions au Portugal. Grands perdants, les agriculteurs espagnols, avec 200 millions d'euros de pertes estimées.

La France et l'Espagne ont aussi demandé une réforme du système d'alerte sanitaire rapide afin de renforcer la traçabilité, plus de contrôles aux frontières et plus de réciprocité.Enfin, une campagne de promotion des légumes européens initialement prévue pour la fin de l'année sera accélérée afin d'aider le secteur maraîcher à se remettre au plus vite. Une demande qui émanait fortement du secteur maraîcher, comme l'avait confié à L'Usine Nouvelle la fédération agricole andalouse.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS