Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Bacacier s’implante en Ardèche

, , , ,

Publié le

Spécialisé dans l’habillage métallique de bâtiments, le groupe auvergnat Bacacier a choisi Bourg-Saint-Andéol (Ardèche) pour implanter un nouveau site de production. Une implantation qui s’intègre dans le cadre d’une convention de revitalisation et qui représente un investissement d’un peu plus de 3 millions d’euros et le recrutement d’une vingtaine de personnes.

Bacacier s’implante en Ardèche
Fabrication d’accessoires de finition pour l’enveloppe du bâtiment.
© Bacacier

Près de quatre ans après avoir été condamné à la fermeture par le groupe Arcelor-Mittal qui en était propriétaire, l’ancien site éponyme situé sur la commune de Bourg-Saint-Andéol (Ardèche) le long de la RN86 à l’extrême sud de l’Ardèche dans la vallée du Rhône recouvre peu à peu une seconde vie en ce printemps 2014. Dans le cadre de la convention de revitalisation pilotée par la CCI de l’Ardèche, le groupe auvergnat Bacacier a choisi d’y implanter une nouvelle unité de production de bardage métallique et d’y consacrer un peu plus de 3 millions d’euros.

Livraison sous huitaine

Le groupe Bacacier qui possède déjà quatre implantations en France (dans le Puy-de-Dôme, le Maine-et-Loire, le Gers et en Meurthe-et-Moselle) a choisi l’Ardèche pour sa proximité géographique avec la Vallée du Rhône et la possibilité de pouvoir livrer rapidement ses chantiers. "Nous avons opté pour Bourg-Saint-Andéol car nous cherchions un site entre Valence et Nîmes. Nous nous imposons une obligation de livraison sous huitaine. Donc pour être efficaces, nous limitons notre périmètre à environ 200 kilomètres autour de nos sites de production, explique Jean-Christophe Vigouroux, président du groupe. Notre ambition est de couvrir la Vallée du Rhône et les bords de la Méditerranée."

Nouvelle activité : les petites centrales photovoltaïques

Parallèlement à cette ambition géographique, Bacacier (275 salariés, 120 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012 et 15 % du marché) entend développer une nouvelle activité sur son site ardéchois : la fabrication de petites centrales photovoltaïques, "un marché en croissance", selon le président, en partenariat avec une entreprise basée à Chanas (Isère), spécialisée dans les tuiles photovoltaïques. Le site ardéchois est dimensionné pour transformer entre 12 000 et 15 000 tonnes d’acier par an et réaliser un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros avec une vingtaine de salariés.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle