BAA doit céder deux aéroports dont celui de Stansted

LONDRES (Reuters) - L'opérateur aéroportuaire britannique BAA doit procéder à la vente de l'aéroport londonien de Stansted ainsi que de l'un de ceux qu'il possède en Ecosse, a finalement décidé la Commission britannique de la Concurrence.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BAA doit céder deux aéroports dont celui de Stansted

Dans un rapport publié mardi, la CC confirme la décision déjà rendue en mars et rejetant l'appel formulé par l'espagnol Ferrovial, qui contrôle BAA.

"La CC a conclu que la vente des aéroports est pleinement justifiée et que les passagers et compagnies aériennes bénéficieraient toujours d'une plus grande concurrence (...) malgré la décision du gouvernement actuel d'exclure l'ouverture de nouvelles pistes dans les aéroports londoniens", a détaillé la commission dans un communiqué.

Elle ajoute que le processus de vente devra être engagé d'ici trois mois.

Cette décision met un terme à un bras de fer de deux ans entre BAA et la CC, depuis que celle-ci avait jugé en 2009 qu'en raison de sa position dominante sur le marché britannique, l'opérateur devait vendre ses aéroports londoniens de Gatwick et Stansted, ainsi que l'un de ses aéroports écossais.

BAA a vendu Gatwick à Global Infrastructure Partners pour 1,5 milliard de livres (1,70 milliard d'euros) en octobre 2009.

L'opérateur, qui détient également l'aéroport londonien d'Heathrow, celui de Southampton, dans le sud de l'Angleterre, ainsi que les aéroports écossais d'Edimbourg, de Glasgow et d'Aberdeen, a dit étudier ses possibilités de recours vis-à-vis de la décision de la CC.

"Cette décision porterait atteinte à notre société qui investit fortement dans les emplois et la croissance britanniques", a estimé BAA dans un communiqué.

Rhys Jones, Natalie Huet pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS