Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

AZF : vers un nouveau procès à Paris

, , , ,

Publié le

La Cour de cassation vient d’annuler la décision de la cour d'appel de Toulouse (Haute-Garonne), ouvrant ainsi la voie à un nouveau procès, plus de 13 ans après les faits.

AZF : vers un nouveau procès à Paris © Anton Merlina Bonnafous - wikimedia commons - c.c.

Nouveau rebondissement dans le dossier juridique d’AZF. La Cour de cassation vient d’annuler l’arrêt de la cour d’appel de Toulouse (Haute-Garonne), du 24 septembre 2012.

L'arrêt avait condamné, pour homicides et blessures involontaires et dégradations involontaires par explosion ou incendie, à 225 000 euros d’amende la société Grande Paroisse et à trois ans d’emprisonnement dont deux ans avec sursis et 45 000 euros d’amende l’ex-directeur du site, Serge Biechlin.

La pire catastrophe industrielle française depuis la Seconde Guerre mondiale !

Rappelons que le bilan de cette explosion, intervenue le 21 septembre 2001, sur le site de l’usine chimique AZF à Toulouse, alors exploité par la société Grande Paroisse (filiale du groupe Total) a été particulièrement lourd : la mort de 31 personnes, dont 21 se trouvaient à l’intérieur même de l’usine et 10 à l’extérieur, plus de 2 500 personnes blessées et d’importants dégâts immobiliers sur plusieurs quartiers de la ville rose. La pire catastrophe industrielle française depuis la Seconde Guerre mondiale !

La Cour de cassation, qui a renvoyé l'affaire devant la cour d'appel de Paris, a notamment retenu l’argument, avancé par les avocats de l’industriel, concernant l'impartialité de la cour d’appel de Toulouse. L’une des magistrates était, depuis début 2011, vice-présidente de l’Inavem (Institut national d'aide aux victimes et de médiation), association d’aide et d’assistance aux victimes, qui, via son antenne locale a joué un rôle majeur d’assistance aux victimes de la catastrophe AZF tout au long de l’instruction et du procès de l’affaire.

Marina Angel

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle