Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ayrault dissocie report de l'écotaxe et remise à plat fiscale

, , ,

Publié le , mis à jour le 19/11/2013 À 15H42

L'écotaxe restera suspendue tant que la fiscalité n'aura pas été remise à plat, un processus que le gouvernement français souhaite mettre en place dans le cadre du projet de budget 2015, a déclaré mardi 19 novembre le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Philippe Martin. Mais en cours de journée, Jean-Marc Ayrault a toutefois tenu à dissocier les deux dossiers et a évoqué une mise en place de l'écotaxe pour le mois de juin 2014.

Ayrault dissocie report de l'écotaxe et remise à plat fiscale © jmayrault - Flickr - C.C.

Sommaire du dossier

Actualisation à 15h30 : Jean-Marc Ayrault a tenu à corriger les propos de son ministre. L'entrée en vigueur de l'écotaxe est avant tout suspendue "aux conclusions et aux préconisations des parlementaires", et la mission d'information, annoncée le 12 novembre, se mettra en place "dans les prochains jours", a-t-il expliqué à plusieurs journalistes. 

Le Premier ministre a souligné que l'écotaxe et la remise à plat du système étaient deux dossiers différents. Le report de la mise en place de l'écotaxe devrait donc prendre fin en juin 2014, comme évoqué auparavant.

L'écotaxe, dont la mise en place était prévue initialement pour le 1er janvier 2014, restera suspendue tant que la fiscalité n'aura pas été remise à plat, a déclaré ce mardi 19 novembre le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Philippe Martin.

La suspension de l'écotaxe "n'avait pas été donnée avec un délai", a indiqué Philippe Martin sur la radio RTL. "Le délai correspondra à la remise à plat de la fiscalité globale", a-t-il ajouté.

Dans une interview aux Echos, Jean-Marc Ayrault a justement indiqué qu'il souhaitait engager une "remise à plat" de la fiscalité dans le cadre du projet de budget 2015.

"Mieux vaut prendre le temps de l'explication plutôt que d'imposer et de le faire dans un moment où ce n'est pas possible, et même le ministre de l'Ecologie, ça il peut le comprendre", a commenté Philippe Martin.


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle