Axereal s'adapte à un contexte céréalier français "très difficile"

Face à une récolte céréalière catastrophique, suite des conditions météo défavorables qui ont touché la France, le groupe Axereal met en place un vaste plan d’économies de 10 millions d’euros et vient en aide à ses agriculteurs avec des compléments de revenus.

Partager
Axereal s'adapte à un contexte céréalier français

"La ferme céréalière française est en grande difficulté cette année", insiste Philippe de Reynal, le directeur général du groupe coopératif Axereal. "La campagne a été difficile et compliquée suite à une fin de printemps très humide", rappelle Jean-François Loiseau, le président. Résultat : après une production record ces dernières années, la filière accumule les handicaps avec de très mauvais rendements, une très mauvaise qualité et donc des revenus en baisse pour les céréaliers. "Les cours restent bas car la récolte est importante au niveau mondial. C’est la troisième peine pour les agriculteurs français", regrette Philippe de Reynal. Pour des critères de qualité comme le poids spécifique, -habituellement autour de 75 à 80 kg/hl pour du blé tendre -, cette année, le blé français ne dépasse pas 55 à 65 kg/hl. "Ainsi, si l’agriculteur a une récolte avec 30 % de volume en moins, son revenu sera amputé de 50 %", affirme le directeur général du groupe. Axereal estime que ses volumes commercialisés pourraient reculer de près de 35 % cette année.

Des économies drastiques

Face à cette récolte catastrophique, Jean-François Loiseau se veut confiant pour les 13 000 adhérents de la coopérative. "Notre modèle multi-métiers permet de résister et de sécuriser le revenu des agriculteurs", affirme-t-il. Pour limiter la baisse des ventes et accompagner les céréaliers en difficultés, Axereal a mis en place un plan d’adaptation. "Pour rester présent chez des clients, nous sommes obligés de travailler nos assortiments avec des blés de différentes origines. Il faut adapter l’outil industriel, trier le grain et trouver de nouveaux débouchés", détaille Philippe de Reynal. Parallèlement, un plan d’économies drastique est lancé depuis le 1er juillet. Au programme : réduction des contrats saisonniers, et des recrutements, accord sur le temps et l’organisation du travail réduction des coûts d’énergie et des charges industrielles, réorganisation logistique, réduction des investissements… Plus de 10 millions d’euros devraient être ainsi économisés sur l’exercice en cours après 10 millions déjà économisés l’an passé.

Des compléments de revenus

Pour venir en aide aux adhérents, la décision a été prise de verser directement 8 millions d’euros comme contribution de solidarité et 3 millions d’euros de distribution de résultat. Axereal estime que près de 150 agriculteurs sont actuellement en grandes difficultés au sein de la coopérative, sur un total de 13 000.

Sur le dernier exercice 2015/2016 clôturé au 30 juin, Axereal a réussi à se maintenir. L’excédent brut d’exploitation (EBE) s'est établi à 115 millions d’euros, contre 130 millions d’euros sur 2014/2015. Le chiffre d’affaires a lui aussi baissé, à 2,7 milliards d’euros, contre 3,2 milliards d’euros l’an passé. "Tous les métiers ont été bénéficiaires sur l’exercice. L’activité de malterie a connu un record cette année, compensant le recul conjoncturel enregistré sur les métiers du grain", souligne Philippe de Reynal.

0 Commentaire

Axereal s'adapte à un contexte céréalier français "très difficile"

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS