Quotidien des Usines

Axereal met l'accélérateur sur les semences

, , ,

Publié le

La coopérative céréalière Axereal investit 12 millions d'euros à Blois (Loir-et-Cher). Elle veut monter en gamme dans la transformation des semences de céréales.

Axereal met l'accélérateur sur les semences
Nouveau trieur optique à l'usine Axereal de Blois
© Axereal

Un investissement de 12 millions d'euros est programmé dans l'usine de transformation de céréales qu'Axereal exploite à Blois (Loir-et-Cher), plus connue sous sa précédente appellation Ligea-Agralys. Cet investissement, réparti en trois tranches, s'est déjà traduit par des améliorations de la partie transformations des céréales. La coopérative vise à monter en gamme dans la qualité des graines qu'elle veut distribuer sur le marché mondial.

"Nous installons trois trieuses optiques et nous revoyons tout le process afin d'améliorer la qualité", décrit Tanguy Poupart, directeur des métiers du grain au sein de cette coopérative agricole de 3 000 salariés.

Depuis fin 2013, Axereal a regroupé ces activités au sein d'un pôle semences. Issue de la fusion d'Agralys et Epis Centre, la coopérative s'appuie sur cinq usines de transformation des grains collectés en semences céréalières. "Nous spécialisons chaque site. Celui de Blois est dédié au maïs et aux céréales à paille hybrides", précise Tanguy Poupart.

Malgré la conjoncture, Axereal maintient ses investissements

Axereal est également implantée à Issoudun et Châteauroux (Indre), Lutz-en-Dunois (Eure-et-Loir) et Moulins-sur-Yèvre (Cher), où un investissement de 3,5 millions d'euros a été consenti l'an dernier. L'usine d'Issoudun devrait ensuite bénéficier d'une refonte complète.

Ce pôle semences contribue à la mutation d'Axereal, qui veut devenir plus qu'un collecteur et négociants de grains. Sur l'exercice 2013-2014 clôturé en juin dernier, l’activité semences a représenté 48 millions d'euros de chiffre d'affaires. Un grain de blé pour l'instant dans les 3,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'été arrosé et la faiblesse des cours des céréales n'ont pas été favorables à ce pôle semences, mais Axereal maintient son programme d'investissement.

Stéphane Frachet
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte