Axens investit 5 millions dans le traitement des effluents de son usine de Salindres

Le fournisseur de technologies et services pour l’industrie pétrolière et gazière Axens vient d’engager la construction, pour 5 millions d’euros, d’une station de traitement des eaux industrielles pour son usine de Salindres (Gard), son principal site industriel français.

Partager
Axens investit 5 millions dans le traitement des effluents de son usine de Salindres
Site d'Axens à Salindres

Démarré en novembre, le chantier de la nouvelle station de traitement des eaux industrielles construit par Axens (groupe IFP Energies nouvelles) sur le site de Salindres (Gard) se poursuivra jusqu’en juin 2015. L’équipement, baptisé Presto, coûtera 5 millions d’euros et comprendra un traitement physico-chimique des eaux industrielles. La station va traiter les matières en suspension, métaux et quelques matières organiques dans les effluents. Axens fournit des technologies, des catalyseurs, des absorbants et des services pour les industriels du raffinage, de la pétrochimie, du gaz et des carburants alternatifs.

Objectifs de qualité environnementale

Selon Axens, Presto est l’ultime étape d’un plan d’amélioration de la qualité des effluents aqueux du site de Salindres. Car l’activité génère des effluents aqueux dans le ruisseau Arias, qui rejoint l’Avène, et le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) de cette rivière a fixé des objectifs de qualité (bon état écologique à l’horizon 2021 et bon état chimique en 2015).

Jusqu’en 2014, l’essentiel du plan d’Axens avait consisté en des réductions à la source avec l'aspiration sèche des matériaux chargés de métaux dans les ateliers en remplacement de lavage à l’eau, la récupération et le recyclage dans les procédés des eaux chargées en substances métalliques.

La station de traitement physico-chimique Presto complète le dispositif de traitement biologique des eaux (baptisé Stabilo), mis en place en 2008. Axens calcule avoir investi 12 millions d’euros depuis 2004 pour réduire l’empreinte environnementale des activités de son site gardois, où travaillent environ 360 personnes. Axens a réalisé sur l’exercice 2013 un chiffre d’affaires de 333 millions d’euros, avec environ 840 personnes.

Sylvie Brouillet

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AXENS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS