Axa tente de rassurer ses actionnaires sur le rachat de XL Group

par Matthieu Protard
Partager
Axa tente de rassurer ses actionnaires sur le rachat de XL Group
Axa s'est efforcé mercredi de rassurer ses actionnaires sur sa capacité à financer le rachat pour 12,4 milliards d'euros de l'assureur américain XL Group, source d'inquiétudes aussi sur les marchés. /Photo prise le 5 mars 2018/REUTERS/Yves Herman

PARIS (Reuters) - Axa s'est efforcé mercredi de rassurer ses actionnaires sur sa capacité à financer le rachat pour 12,4 milliards d'euros de l'assureur américain XL Group, source d'inquiétudes aussi sur les marchés.

Lors de son assemblée générale, la direction de l'assureur français a expliqué avoir suffisamment de ressources financières pour cette acquisition, même en cas de retard de son projet de mise en Bourse de sa filiale américaine d'assurance vie et de gestion d'actifs Axa Equitable.

Axa espère en effet lever avec cette introduction en Bourse (IPO), prévue avant fin juin, quelque 3 milliards d'euros.

Le groupe français financera le reste du montant de l'acquisition avec sa trésorerie, l'émission de dette subordonnée ainsi qu'avec le remboursement par ses entités américaines de dettes intra-groupe.

Axa a d'ailleurs annoncé ce jour avoir finalisé pour trois milliards de dollars de transactions intra-groupe pour préparer cette introduction en Bourse sur le New York Stock Exchange et financer le rachat de XL Group.

"Nous sommes confiants de faire cette IPO. Si elle est retardée, ce n'est pas du tout un drame", a déclaré Gérald Harlin, le directeur financier d'Axa, en réponse à une question d'un actionnaire.

"Il faut savoir raison garder. Nous parlons de 3 milliards d'euros qui dépendent de cette IPO", a-t-il ajouté. "Trois milliards d'euros, c'est six mois de cash-flows pour le groupe. C'est relativement peu, sans tenir compte du fait que de façon régulière, de façon récurrente, nous avons toujours un certain nombre d'actifs que nous pouvons céder."

Gérald Harlin, qui est aussi directeur général adjoint d'Axa, a également ajouté que le groupe disposait d'un crédit-relais de 9 milliards d'euros, tout en précisant que le groupe ne prévoyait pas d'en faire usage pour financer l'opération. "Mais ce prêt-relais existe", a-t-il souligné.

Selon des sources bancaires, l'assureur français pourrait lancer l'IPO de ses activités américaines dès le vendredi 27 avril.

Pour se renforcer dans l'assurance dommage et réduire le point de l'assurance vie dans ses activités, Axa a annoncé début mars le rachat de XL Group. Mais le prix de 12,4 milliards d'euros a été jugé trop élevé par les investisseurs, entraînant une chute de près de 10% du titre Axa le jour de l'annonce.

La transaction a aussi amené l'agence de notation Standard & Poor's à placer la note de crédit d'Axa sous surveillance avec implication négative.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS