Axa déçoit après avoir réduit l'objectif de résultat d'Axa XL

par Maya Nikolaeva et Matthieu Protard
Partager
Axa déçoit après avoir réduit l'objectif de résultat d'Axa XL
Axa a indiqué jeudi avoir abaissé sa prévision de résultat opérationnel pour Axa XL en 2020 après avoir pris des mesures pour réduire l'exposition de sa filiale aux sinistres liés aux catastrophes naturelles qui deviennent plus fréquentes. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

PARIS (Reuters) - Axa a indiqué jeudi avoir abaissé sa prévision de résultat opérationnel pour Axa XL en 2020 après avoir pris des mesures pour réduire l'exposition de sa filiale aux sinistres liés aux catastrophes naturelles qui deviennent plus fréquentes.

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, indique ainsi prévoir un bénéfice d'exploitation de l'ordre de 1,2 milliard d'euros pour Axa XL cette année contre une prévision initiale de 1,4 milliard.

En Bourse, l'action Axa pâtit de cette révision à la baisse du résultat opérationnel d'Axa XL et signe la plus forte baisse de l'indice Cac 40.

A 10h00, le titre cède -3,02% à 24,6 euros tandis qu'au même moment, l'indice phare de la Bourse de Paris recule de -0,11%.

Avec Swiss Re qui perd -4,92% avec des résultats 2019 sous les attentes, Axa pèse sur l'indice européen de l'assurance qui affiche la plus forte baisse sectorielle (-1,22%)

Dans une note de recherches, les analystes de JP Morgan Cazenove jugent décevants l'abaissement de l'objectif et les résultats 2019 d'Axa XL.

COUVERTURES DE RÉASSURANCE ACCRUES

Pour réduire l'exposition aux catastrophes naturelles de sa filiale d'assurance dommages aux entreprises, l'assureur français explique être plus sélectif dans les risques assurés et avoir pris des couvertures de réassurance supplémentaires.

"Nous avons pris un ensemble de mesures qui sont de deux natures. La première nature, c’est réduire la souscription là où nous voyons du risque (…). La seconde est liée à des contrats de réassurance", a déclaré lors dune conférence téléphonique Etienne Bouas-Laurence, le directeur financier d'Axa.

"Evidemment on abandonne du chiffre d’affaires, on abandonne du résultat mais en même temps on se protège mieux contre le risque de fréquence. On avait des contrats de réassurance qui nous protégeaient très bien contre la sévérité de l’événement mais pas suffisamment contre la fréquence", a-t-il ajouté.

En novembre dernier, le groupe avait déjà prévenu qu'il s'attendait à des factures de catastrophes naturelles plus élevées que la moyenne.

Axa a également annoncé la nomination de Scott Gunter, ancien cadre dirigeant du groupe d'assurance Chubb, comme directeur général d'Axa XL en remplacement de Greg Hendrick.

Pour l'exercice 2019, Axa a fait état d'un résultat opérationnel en hausse de 4% en 2019, porté par ses activités en assurance dommage et santé. Son bénéfice opérationnel s'est ainsi élevé l'an dernier à 6,45 milliards d'euros.

Son résultat net a de son côté bondi de 80% à 3,85 milliards d'euros grâce à un effet de base plus favorable dans la mesure où en 2018, les comptes d'Axa avaient intégré une charge de 3 milliards d'euros liés à l'amortissement d'un écart d'acquisition.

Le groupe, qui prévoit de verser un dividende de 1,43 euro par action au titre de 2019, a confirmé les objectifs de son plan stratégique à horizon 2020.

"Les objectifs du plan Ambition 2020 sont en passe d’être atteints", a dit Etienne Bouas-Laurence.

(Edité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS