L'Usine Aéro

Avolon annule une commande de quatre avions Airbus A330neo et de 75 Boeing 737 MAX

, , , ,

Publié le , mis à jour le 06/04/2020 À 07H35

Airbus et Boeing enregistrent l'une des premières annulations de commande dans la crise sanitaire du Covid-19. Le loueur d'avions Avolon a renoncé le 3 avril à 75 appareils Boeing 737 MAX et à quatre Airbus A330neo. 

Avolon annule une commande de quatre avions Airbus A330neo et de 75 Boeing 737 MAX
Le directeur général d'Avolon, Domhnal Slattery. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau
© Regis Duvignau

L'entreprise irlandaise Avolon a annoncé vendredi 3 avril l'annulation d'une commande de 75 avions Boeing 737 MAX et de quatre appareils Airbus A330neo. Le troisième acteur mondial du marché de la location d'avions de ligne veut ainsi s'ajuster au bouleversement du transport aérien provoqué par la pandémie du coronavirus Covid-19.

Fin mars, Airbus avait prévenu que la crise sanitaire pourrait se traduire par des annulations ou des reports de commandes. L'annonce d'Avolon est l'une des premières en ce sens.

"La période la plus éprouvante" de l'aviation commerciale

Les Boeing devaient être livrés d'ici 2023. Seize autres 737 MAX en commande sont repoussés à 2024 et au-delà. En plus de l'annulation des quatre Airbus A330neo qui devaient être livrés en 2021, Avolon a par ailleurs repoussé la livraison de neuf appareils A320, des avions de ligne moyen-courrier, de 2020-2021 à 2027 et après.

Dans un communiqué, le directeur général de loueur irlandais, Domhnal Slattery, souligne que la pandémie a ouvert "la période la plus éprouvante dans l'histoire de l'aviation commerciale". Conséquence de ces modifications, les engagements d'Avolon sur la période 2020-2023 passent de 284 à 165 appareils.

Un contrat proche de 11 milliards de dollars pour Boeing

Boeing a confirmé l'annulation et précise qu'elle est le fruit d'un accord mutuel à la suite de discussions engagées avec Avolon et intégrant aussi l'interdiction de vol qui frappe les 737 MAX. L'appareil best-seller de Boeing est cloué au sol depuis mars 2019, après son implication dans deux catastrophes aériennes en Indonésie puis en Ethiopie qui ont fait au total 346 morts en octobre 2018 et mars 2019. De sources proches du secteur, on souligne que ces négociations ont été accélérées par la crise sanitaire mondiale.

Le contrat avait été signé en 2017 et engageait Avolon à acheter 75 Boeing 737 MAX avec une option sur 20 appareils supplémentaires. Le montant du contrat approchait les 11 milliards de dollars au prix catalogue.

Avec Reuters (Conor Humphries et Tim Hepher; version française Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte