Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Avis d'expert] Usine du futur : un apprentissage "nouvelle génération" et continu est nécessaire pour une main d’œuvre plus qualifiée

Publié le , mis à jour le 04/09/2019 À 13H08

Tribune L'industrie 4.0 est au cœur de toutes les discussions. Avec la digitalisation des processus et des machines, la question n'est plus de savoir si les usines doivent être transformées, mais plutôt à quelle vitesse. Et elles auront besoin d'une main d'oeuvre spécialisée, alerte Nitesh Bansal, SVP & Global Head Engineering Services d'Infosys.

[Avis d'expert] Usine du futur : un apprentissage nouvelle génération et continu est nécessaire pour une main d’œuvre plus qualifiée © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

L'industrie 4.0 offre diverses approches pour optimiser les systèmes de production, accroître l’efficacité, la qualité ou la personnalisation des produits. Les premières mesures ont déjà été prises pour lancer cette transformation. Cependant, il n'existe pas de modèle parfait pour l’usine du futur. Fondamentalement, l’accent devra continuer d’être mis sur le traitement correct des données sur l’ensemble de la chaîne de valeur depuis le fournisseur, jusqu’au consommateur, en passant par la préparation du matériel, l'assemblage, l'emballage et l'expédition.

Une fois que cette chaîne de valeur sera installée avec succès, les entreprises auront besoin d’une main-d’œuvre spécialisée : elle nécessitera de la discipline pour accomplir certaines tâches et exigera des compétences différentes de celles d’aujourd’hui (ou d’autrefois). Il s’agit là d’un défi car les formations spécialisées ne peuvent être dispensées de manière sélective. L’ensemble de la main-d’œuvre doit être préparé - qu’il s’agisse de la main-d’œuvre déjà en place ou des jeunes diplômés prêts à intégrer le marché du travail.
Mais quelles sont les stratégies de formation idéales pour les entreprises ? Quelles compétences doit-on favoriser pour la main-d'œuvre du futur ? Autrement dit, de nombreux cours sur le Machine Learning avec TensorFlow par exemple existent mais comment les employés peuvent-ils apprendre à utiliser les appareils portables dans leur travail quotidien, à donner des instructions efficaces aux robots et aux cobots ou à réparer un moteur sans une réelle formation, mais avec une méthode de guidage visuel par étapes ?

Un apprentissage différent et innovant

Dans un premier temps, les entreprises doivent définir l'ensemble des compétences requises pour leur propre usine du futur. Dans un second temps, des cours et du matériel dédiés doivent être développés :  maquettes, études de cas, projets, etc. Il est important de noter que la main d’œuvre qui arrive sur le marché du travail appartient aux générations Y et Z et n’a pas les mêmes techniques d’apprentissage. Pour elles, il est nécessaire de disposer d’un contenu intuitif et immersif utilisable sur différents appareils et écrans. Le contenu lui-même doit être toujours activé, toujours disponible. Enfin, un partenaire de confiance, capable de définir les mécanismes appropriés pour former la main-d'œuvre, peut être une option permettant de tirer le meilleur parti de l'investissement en formation.

De la même manière que l’usine du futur sera innovante et numérique, utilisant de nouvelles technologies complexes, les entreprises doivent considérer que ceux qui l’exploiteront ne sont pas des spécialistes dédiés à la technologie, mais des employés "normaux" spécialisés dans leurs domaines respectifs. Il est crucial que ce détail soit pris en compte lors du développement de formations et de matériels. Lorsque les formations sont trop complexes, cela peut non seulement avoir une incidence négative sur la motivation du personnel à évoluer et entraver le progrès, mais également nuire à l'ensemble de l'activité quotidienne - et donc à l’entreprise elle-même.

Des processus modernes mais toujours centrés sur l’humain

La digitalisation ne représente pas une menace pour l’emploi. Au contraire, elle offre le potentiel d’innover, d’accroître les compétences et d’accomplir des tâches plus complexes. Celles-ci peuvent varier et de nouvelles compétences devront être acquises pour pouvoir suivre la transformation de l’entreprise. Mais une usine du futur ne sera jamais autonome à 100 % - du moins pas dans un avenir prévisible - et une main-d'œuvre dédiée sera toujours nécessaire pour assurer la continuité des opérations et la réussite de l'entreprise. Les technologies autonomes ne peuvent prendre en charge que ce qui est reproductible. La capacité d'innover sur les produits, de répondre aux marchés et de prendre en compte l'expérience créée par le produit constituerait un aspect important. Les nouvelles versions de produits devront être déployées avec des fonctionnalités avancées et une mise sur le marché plus rapide.

Les usines du futur seront beaucoup plus agiles et axées sur les données. La rapidité de changement d'une configuration de produit à une autre et ce qu'une entreprise peut produire sur la même chaîne d'assemblage sont les éléments qui détermineront le rythme auquel ces usines pourront répondre aux nouvelles demandes. Pour que cela devienne une réalité, les entreprises ont besoin de la main-d'œuvre possédant les compétences adéquates. Elles doivent la former en permanence pour pouvoir réaliser et mettre en œuvre rapidement de nouvelles tâches et de nouveaux processus.

Pour l’usine du futur - outre la mise en œuvre de nouvelles technologies innovantes, la main-d'œuvre reste l’un des piliers les plus importants. Former sa main d’œuvre une seule fois ne suffit pas : l'apprentissage doit être un processus récurrent afin que les employés possèdent les compétences et la confiance nécessaires pour s'adapter et réagir rapidement.


Nitesh Bansal,SVP & Global Head Engineering Services, Infosys

Les avis d'expert sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle