[Avis d'expert] Pour une union entre numérique et rénovation énergétique

Un rapport allemand atteste que, malgré 340 milliards d’euros investis dans la rénovation énergétique des bâtiments depuis 2010, aucune baisse de consommation n’a été constatée. Ce document arrive au moment où la France se lance dans un ambitieux plan de rénovation énergétique des bâtiments. Pour Louis Vermorel, fondateur de Wattsense, il semble donc pertinent de se pencher sur ce retour d’expérience à grande échelle.

Partager
[Avis d'expert] Pour une union entre numérique et rénovation énergétique
Par Louis Vermorel, CEO & fondateur, Wattsense

340 milliards d’euros investis en dix ans et aucune baisse de consommation d’énergie… Il s’agit là du triste bilan rapporté par Axel Gedaschko, président de GdW, la plus grande fédération allemande de sociétés immobilières. Ces travaux pharaoniques comprenaient le changement de fenêtres, de nouveaux systèmes de chauffage et l’isolement des façades. Pourtant, malgré les gigantesques investissements, la consommation énergétique, qui avait baissé de 31% entre 1990 et 2010, est depuis restée au même niveau. En 2010, un foyer consommait en moyenne 132 kilowattheures thermiques par mètre carré. En 2018, il en consomme… 130.

Comment en est-on arrivés là ?

La GdW souligne plusieurs causes à la stagnation de la consommation. La première serait le fameux "effet rebond" : dans des logements mieux isolés, les occupants auraient amélioré leur confort en augmentant la consigne de chauffage. S’ajoutent à cela de potentielles rénovations inefficaces. "Nous devons abandonner les rénovations énergétiques et les isolations de plus en plus chères, et opter pour une fabrication d’énergie décentralisée faible en carbone, avec des techniques numériques d’évitement des émissions", a déclaré Axel Gedaschko. L’étude de la GdW ne donne pas de détails sur "l’effet rebond". Cela semble être plus une hypothèse de leur part qu’une observation.

Une étude américaine réalisée en 2018 sur 30 000 foyers dans le Michigan a justement cherché à observer cet "effet rebond" post-rénovation. Ses conclusions sont que les occupants n’ont pas modifié les températures de leurs logements de manière significative. Il n’y a donc pas eu d’effet rebond.

Que mettre en place dans l’avenir ?

L’étude pragmatique faite par la GdW interpelle. Mais la recommandation d’arrêter les travaux d’isolation semble être un raccourci fallacieux. Il paraît nécessaire de compléter cette étude en observant l’ensemble des variables significatives :


• l’impact des nouveaux usages (électroménager, électronique),
• l’évolution de la densité d’occupation,
• l’évolution des comportements (température de consigne de chauffage, ouverture des fenêtres, etc.),
• la qualité des travaux d’isolation, notamment.

Mettre à la poubelle les travaux d’isolation des bâtiments est plus que périlleux dans la quête de décarbonation d’une industrie qui représente plus de 35% de la consommation énergétique mondiale...

Le concept du microgrid

Axel Gedaschko recommande également "d’opter pour une fabrication d’énergie décentralisée faible en carbone, avec des techniques numériques d’évitement des émissions". Il s’agit du concept de microgrid. La GdW propose de renforcer la production d’énergie renouvelable locale et de moduler la consommation en fonction de la disponibilité d’énergie (le solaire et l’éolien étant par nature intermittents).

Pour ce faire, il faut alors connecter les systèmes techniques énergivores pour les piloter en fonction des capacités du réseau. Cette proposition s’inscrit dans une tendance de fond qui consiste à mieux mesurer et optimiser les équipements techniques des bâtiments.

Il est donc essentiel d’utiliser des outils permettant de connecter et de piloter facilement les bâtiments. Cela permettrait de pérenniser les réductions de consommation énergétique pour des coûts drastiquement inférieurs à ceux des travaux d’isolation.

Les recommandations faites par Axel Gedaschko vont d’ailleurs dans ce sens. Malgré tout, la qualité d’isolation est une composante essentielle de la performance d’un système thermodynamique.

Chaque secteur doit apporter sa contribution à la décarbonation. Pour le bâtiment, il n’y a pas d’opposition entre solutions numériques et isolations. Au contraire, les deux sont complémentaires et se renforcent mutuellement. C’est grâce au numérique déployé sur chaque bâtiment que l’on peut déterminer la performance d’une opération d’isolation et identifier des options d’amélioration.

Par Louis Vermorel, CEO & fondateur, Wattsense
Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS