[Avis d'expert] Les réservistes mettent le monde de l’entreprise au service de la défense nationale

De plus en plus d’entreprises soutiennent les armées en permettant à leurs collaborateurs de s’engager dans des missions au service de leur pays. Tandis que les réservistes apportent à l’entreprise des valeurs telles que le sens de l’engagement et du collectif, pour l’armée, le bénéfice réside dans l’agilité et la mise à profit des compétences, en particulier dans le secteur stratégique du numérique. Selon Edouard Josse, consultant Défense & Sécurité chez Sopra Steria et officier de réserve opérationnelle dans l’armée de terre, ce rapprochement de deux mondes répond particulièrement bien à la quête de sens des jeunes collaborateurs.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Avis d'expert] Les réservistes mettent le monde de l’entreprise au service de la défense nationale
En 2018, afin de faire face aux besoins croissants de volontaires, les accords entre les entreprises et la Garde nationale se sont multipliés, facilitant ainsi l’engagement des citoyens.

L’environnement dans lequel évoluent les armées françaises est marqué par l’instabilité et l’incertitude, créant ainsi de nombreux défis pour l’institution en matière de recrutement et de management. A l’image du monde de l’entreprise, les armées doivent, elles aussi, faire preuve de flexibilité et d’agilité afin de répondre rapidement aux enjeux touchant à la sécurité nationale, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières.

De plus en plus d’entreprises soutiennent les armées en permettant à leurs collaborateurs de s’engager dans des missions au service de leur pays. Les collaborateurs-réservistes endossent alors une double-casquette qui leur permet de mettre leurs compétences et leurs connaissances au service de leur entreprise et de la nation. Un rapprochement de deux mondes qui répond particulièrement bien à la quête de sens des jeunes collaborateurs.

La réserve, une contribution essentielle au nouveau contexte stratégique

La Garde nationale, qui rassemble les réservistes des ministères des Armées et de l’Intérieur, a été créée en 2016, en tant que structure de coordination entre les réserves opérationnelles des armées, de la gendarmerie nationale et la réserve civile de la police nationale. On y compte aujourd’hui plus de 76 000 réservistes. En 2018, afin de faire face aux besoins croissants de volontaires, les accords entre les entreprises et la Garde nationale se sont multipliés, facilitant ainsi l’engagement des citoyens. Pour les entreprises, c’est un nouveau volet de leur responsabilité sociale qui s’ouvre. Une approche très concrète, une « RSE appliquée » dans laquelle l’entreprise prend un engagement sociétal fort pour contribuer à la défense de la cité et à la résilience de la nation.

Les avancées réalisées grâce à ces accords sont bénéfiques pour chacune des trois parties-prenantes : les armées renforcent leurs effectifs, les citoyens s’engagent dans des missions qui leurs tiennent à cœur et les entreprises accroissent le sens de l’engagement, la fidélité de leurs collaborateurs, et contribuent concrètement à l’effort national de défense.

Lorsque les réservistes portent l’uniforme, ils sont militaires à 100 %

Les réservistes ont un double rôle qu'ils endossent pleinement, leur implication et leurs responsabilités envers les institutions sont entières. Lorsqu’ils portent l’uniforme, ils sont militaires à 100 % et sont soumis au même régime que leurs camarades militaires de carrière. Les partenariats tissés entre la Garde nationale et les entreprises permettent d’aménager le temps de travail des collaborateurs en fonction de leurs missions militaires.

Pour nous, collaborateurs-réservistes, les entreprises partenaires de la Garde nationale donnent là un signal fort de leur soutien et nous confortent dans nos engagements militaires et civils. Nous sommes tous à la recherche de sens, plus encore avec la crise que nous traversons, chacun s’interrogeant sur ce qu’il peut apporter à la société.

Passion ou curiosité pour l’armée, attachement envers une cause : les raisons qui motivent un citoyen à devenir réserviste sont variées, tout comme les profils rencontrés sur le terrain. L’engagement est ce qui réunit l’ensemble des réservistes et leur capacité d’adaptation est un atout considérable pour l’entreprise comme pour l’armée.

Savoir tirer profit des deux mondes

Tandis que les réservistes apportent à l’entreprise des valeurs telles que le sens de l’engagement et du collectif, pour l’armée, le bénéfice réside dans l’agilité et la mise à profit des compétences, en particulier dans le secteur stratégique du numérique. Devenu un défi et une priorité pour l’armée, le numérique permet de faciliter le quotidien des militaires, tandis que la maîtrise informationnelle est un facteur-clé de supériorité opérationnelle. Les réservistes qui, dans leur vie civile, travaillent dans le domaine du numérique, ont donc naturellement un grand rôle à jouer car, pour être à la hauteur de ces défis immenses que sont l’intelligence artificielle, le cloud de combat, l’internet des objets ou encore la robotique, les armées doivent savoir tirer parti des compétences de leurs réservistes.

Alors que les armées françaises doivent répondre à toutes les menaces afin d’assurer la défense et la sécurité du pays, elles peuvent s’appuyer sur la Garde nationale. Pour répondre à ce besoin croissant, l’offre d’engagement en tant que réserviste et la gestion administrative devront s’adapter à la variété des modes de vie, des mobilités et des géographies. En cela, le soutien des entreprises est précieux pour permettre aux collaborateurs de s’engager toujours plus, et aux armées de faire face aux grandes transformations et aux crises de demain. Le besoin de sens ne cesse de se renforcer au sein de la société et les entreprises ont ici une formidable occasion d’y répondre.

Par Edouard Josse, consultant Défense & Sécurité chez Sopra Steria et officier de réserve opérationnelle dans l’armée de terre

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle

0 Commentaire

[Avis d'expert] Les réservistes mettent le monde de l’entreprise au service de la défense nationale

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS