Electronique

[Avis d'expert] Les enjeux de gestion, protection et transparence des données sur le cloud

, ,

Publié le

Tribune Voici les fondamentaux en termes de données que les entreprises doivent appliquer à tout moment, et ce d’autant plus après cette période de télétravail massif, selon Patrick Rohrbasser, regional VP Southern EMEA et Afrique de Veeam, entreprise spécialisée dans la gestion des données dans le cloud .

[Avis d'expert] Les enjeux de gestion, protection et transparence des données sur le cloud
La tendance des entreprises à s’orienter vers des stratégies hybrides et multi-cloud s’accélère.

Ces dix dernières années, les technologies telles que le cloud et les communications mobiles et sans fil ont transformé la place et le rôle de l’IT au sein de l’entreprise. Tous les responsables, du PDG aux échelons inférieurs, considèrent désormais la technologie comme facilitateur plutôt que comme simple outil. L’infrastructure numérique occupe une place de plus en plus centrale pour les entreprises et le sujet des technologies d’entreprise a largement dépassé l’enceinte du data center pour venir s’immiscer dans les comités de direction. Si on ne peut que se réjouir de cette évolution, il est important de rappeler que l’une des principales priorités de tout comité de direction est la réduction des risques.

Vers une gestion des données dans le cloud

La tendance des entreprises à s’orienter vers des stratégies hybrides et multi-cloud s’accélère. Selon Gartner, le cloud hybride s’est imposé auprès des entreprises comme la norme des stratégies IT en 2019. De plus, 81% des personnes interrogées dans le cadre d’une étude menée par les analystes de Gartner déclarent déjà travailler avec au moins deux fournisseurs.

S’il a pris une importance croissance, le cloud, en tant que plateforme de gestion des données, est également de plus en plus complexe. Or les dirigeants et responsables d’entreprise recherchent avant tout la simplicité. À mesure que la valeur de leurs données augmente, les entreprises doivent trouver l’équilibre délicat entre leurs besoins en matière de disponibilité des données et les exigences découlant des réglementations sur la protection de ces données, comme par exemple le RGPD.

Pour y parvenir, l’infrastructure numérique doit être à la fois flexible et fiable, mais également facile à gérer. Il s’agit de veiller à ce que les données soient constamment disponibles, et ce, que l’entreprise dispose d’une infrastructure de cloud privée, public ou multi-cloud.

Selon une étude réalisée auprès de décideurs informatiques, les trois quarts des entreprises ont prévu d’avoir recours à la gestion des données dans le cloud au cours des premiers mois de 2020. Cela s’explique par le fait que la gestion des données dans le cloud est désormais reconnue comme déterminante pour atteindre un meilleur niveau de business intelligence. C’est également un élément fondamental de la stratégie de réduction des risques de l’entreprise.

Néanmoins, tout changement impliquant pour les collaborateurs l’apprentissage de nouvelles compétences, un changement de culture ou une vision différente de leur rôle représente aussi un risque. La transformation de la gestion de l’infrastructure technologique peut être source d’appréhension pour certains techniciens. Il faut donc considérer la gestion des données dans le cloud comme une véritable stratégie plutôt que comme une approche uniformisée qui s’appliquerait partout de la même manière. C’est pourquoi il est important pour les entreprises de choisir le bon partenaire pour les accompagner dans la mise en œuvre de cette vision et leur permettre d’en retirer la plus grande valeur ajoutée possible pour un minimum de risque.

Protéger la ressource d’entreprise la plus précieuse

On compare souvent la valeur des données à l’or. Qu’importe l’analogie, il est incontestable que lorsqu’elles sont exploitées correctement, génèrent de la valeur ajoutée pour l’entreprise, une valeur inimaginable il y a encore quelques années. D’ailleurs, nombreuses sont les entreprises qui disposent d’une mine d’or potentielle de données, dont la valeur reste inexploitée à 99,9%.

Pourtant, l’idée selon laquelle les entreprises qui détiennent et contrôlent les données sont toutes-puissantes est illusoire. Être en possession de données n’a aucune valeur si l’on ne sait pas s’en servir. Il est capital de savoir lire, analyser et tirer des enseignements de ces données en vue de rendre l’entreprise plus performante et plus efficace. Il est également essentiel que les données soient accessibles aux bonnes personnes, aux bons moments.

Si la valeur croissante que l’on attribue aux données impose aux entreprises de les exploiter afin d’obtenir des informations qui leur permettront d’accroître leur efficacité opérationnelle, elle rend également leur protection encore plus essentielle. La presse internationale regorge d’articles relatant l’expérience d’entreprises ayant subi des dommages d’ordre financier et réputationnel irréparables.

Que ces dommages soient le fruit de données perdues ou volées, d’une attaque de ransomware, ou d’une panne entraînant des temps d’arrêts non planifiés, la conclusion est la même : dans leur quête pour devenir de plus en plus « data driven », les entreprises ne peuvent pas se permettre le moindre risque. Car en matière de données, notamment dans le cas de données personnelles ou de données issues des fichiers clients, les entreprises ne sont pas propriétaires mais simples dépositaires de ces données.

Opérer en toute transparence

La confidentialité des données est un droit humain, au sujet duquel les différents gouvernements, sociétés et cultures en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique n’ont pas toujours le même point de vue. Les entreprises doivent donc faire preuve de souplesse pour répondre aux besoins des clients, tout en veillant à la protection constante des données.

La transparence est également essentielle. Les clients, de plus en plus conscients des enjeux de protection de leurs données, attendent de la transparence de la part des entreprises quant à l’utilisation de leurs données. Avec des réglementations telles que le RGPD, certaines entreprises se retrouvent également sanctionnées et contraintes de payer des amendes importantes pour leur mauvaise gestion des données personnelles.

Une mauvaise protection des données ou le manque de transparence quant à la gestion qui en est faite peuvent avoir un impact négatif sur la confiance des clients. Afin de pouvoir tirer profit des données à leur disposition, tout en les protégeant et en les gérant correctement, les entreprises se tournent donc vers la gestion des données dans le cloud. Compte tenu de la complexité des enjeux et des risques auxquels les entreprises doivent préparer leur infrastructure numérique, elles auront besoin d’un conseiller de confiance qui saura les orienter vers les meilleurs choix.

Patrick Rohrbasser, Regional VP Southern EMEA et Afrique de Veeam

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte