Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

[Avis d'expert] Le secteur de la santé a-t-il opéré sa transformation RH?

, ,

Publié le

Tribune Alors que le secteur de la santé doit faire face à de nouveaux défis majeurs, les Français ne se sont jamais autant préoccupés de leur santé et de leur bien-être, et les évolutions technologiques se multiplient. Des mutations profondes et des enjeux stratégiques critiques, qui se traduisent immanquablement au niveau de la gestion des ressources humaines, selon Françoise Robinet, associée du cabinet de management de transition X-PM.

[Avis d'expert] Le secteur de la santé a-t-il opéré sa transformation RH?
Françoise Robinet, associée du cabinet de management de transition X-PM
© DAMIEN.CABROL@WANADOO.FR

Depuis dix ans, la mondialisation fait son oeuvre : éclatement des sites de production, concentration et concurrence accrue due à de nombreuses fusions ou absorptions, chute massive des brevets et défis économiques, pression des régulateurs et aléas de la R&D qui a dû bouleverser ses schémas traditionnels de fonctionnement...

Deux cas révélateurs de transformation profonde

Les contraintes réglementaires augmentent en permanence, du fait de l’application du principe de précaution et de l’harmonisation internationale. C’est le cas par exemple des dispositifs médicaux. Les entreprises de ce secteur sont contraintes de s‘aligner sur les nouvelles obligations légales dans des délais très courts ; situation qui les oblige à recourir à une expertise senior, ciblée et immédiatement opérationnelle pour encadrer les équipes pendant cette phase d’amélioration des pratiques.

Les start-up sont devenues les nouveaux modèles gagnants de la R&D, puisque même certains leaders de la « Big Pharma » ont dupliqué ces modèles en créant des startups indépendantes au sein de leur organisation. Ces structures sont caractérisées par une grande capacité d’adaptation, une exigence de flexibilité et de rapidité.

Management et RH : comment s’adapter au rythme effréné de l’évolution ?

La réactivité nécessaire à la survie des entreprises, la complexité croissante des projets et des dossiers, la pression permanente sur la performance, génèrent des besoins spécifiques d’expertise et de management, avec obligation de résultats. Il en résulte en interne des bénéfices réels, à savoir une dynamique plus prononcée, une autonomie toujours plus accentuée des équipes, des créations d'emplois ou des possibilités d'évolutions de postes, sous réserve de l’existence d’une vision à moyen et long terme.

Toutes les structures entrepreneuriales ne disposent pas en interne des compétences leur permettant de répondre efficacement à ces exigences lors des différentes étapes critiques de leur développement. Elles peuvent alors se tourner vers des managers externes dont l’expertise offre rapidement de véritables solutions opérationnelles. Ceci d'autant que ces solutions sont désormais applicables à tous types d’entreprises : du grand groupe, à l’ETI en passant par la PME et la start-up.

Les grands groupes ont besoin de savoir-faire spécifique, par exemple pour gérer des crises en urgence, ou pour intervenir en amont afin d’infléchir les perspectives et d’établir des propositions inédites adaptées à des objectifs redéfinis. D’autres entreprises plus petites connaissent des phases critiques dans leur construction souvent rapide et des situations imprévues, qui nécessitent des expertises pointues pas nécessairement disponibles en interne.

Pas de génération spontanée : des profils issus du sérail

Un élément néanmoins se dégage de manière unanime: il faut parler la langue de la Santé et plus spécifiquement celles de ses différentes branches. Le secteur industriel pharmaceutique porte depuis longtemps une culture et un vocabulaire propres, des codes très particuliers liés à une réglementation complexe, dont il faut tenir compte pour le choix des managers.

Dans l'entreprise, formation continue et remise à niveau doivent être à disposition des décideurs ; en externe le choix d'un manager nécessite qu'il ait connu des postes à responsabilité dans des domaines sinon similaires, du moins connexes, afin d'apprécier tous les enjeux à leur juste mesure et d’apporter des réponses appropriées et efficaces. Dans un monde en perpétuelle transformation, la mobilité n'est pas un objectif, Il s'agit d'un préalable de bon sens, développer sa souplesse ne peut pas nuire à la santé.

Françoise Robinet, associée de X-PM

 

Les avis d'experts sont publiés sous la reponsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus