Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Avis d'expert] L’urgence d’une mobilité sécurisée

, , ,

Publié le

Tribune Alors que la mobilité et les usages évoluent à une vitesse inédite, les enjeux de la sécurité deviennent plus que jamais la priorité. Dans ce contexte, ce sont aujourd’hui surtout les dangers liés aux nouveaux moyens de déplacement personnel – comme la trottinette électrique – qui viennent à l’esprit. La sécurité routière se doit d’être repensée, et il est temps de miser sur les technologies de pointe, prône Sara Tij, responsable marketing produits ADAS et voitures connectées de Clarion Europe.

[Avis d'expert] L’urgence d’une mobilité sécurisée © Instagram Lyft

Les rues et trottoirs parisiens en sont les premiers témoins : les usages changent en ce qui concerne le transport. Les villes font parfois figure de jungles foisonnant de nouveaux engins. Se réorganiser pour retrouver un niveau de sécurité satisfaisant devient crucial. Pour répondre à ce défi, l’approche « punitive » est une option, mais elle n’encourage que faiblement le changement des mentalités. Il existe une alternative : grâce aux technologies directement intégrées dans les véhicules, il est possible d’augmenter considérablement la sécurité en ville sans heurt et sans rejet. Explications.

Comme le rappelle le rapport de l’OCDE « Science, technologie et innovation : Perspectives de l’OCDE 2018 » paru le 19 novembre dernier, certaines ont un potentiel énorme : l’intelligence artificielle, le machine learning ou la robotisation peuvent apporter des avantages considérables et compléter les compétences humaines de façon intelligente et bénéfique pour la société. Dans l’automobile, les technologies de caméra et de radar – aux côtés des lidars – ont un potentiel particulièrement fort.

Technologies de caméras et de radars

D’ores et déjà employés pour gagner en confort de conduite, à l’instar des modules de parking autonome de la Nissan Leaf, les technologies de caméras et de radars permettent notamment de mieux détecter les piétons et les cyclistes (sans oublier les utilisateurs de trottinettes !) dans les angles morts tout comme autour de la voiture. Rappelons que selon les dernières données de la Sécurité routière pour l’année 2017, 284 personnes ont été blessées et 5 tuées en trottinette ou rollers en Ile-de-France et 13 piétons ont trouvé la mort sur le réseau routier à Paris. Autant de vies qu’il est possible de sauver grâce à ces équipements de détection. Sans bien sûr oublier les simples dégâts matériels.

Les nouvelles technologies permettent également de réguler la vitesse en fonction de l’environnement, de garder le véhicule sur la bonne trajectoire, d’éviter les collisions et visualiser l’environnement d’un véhicule pour faciliter les manœuvres. Bientôt, ils permettront même d’analyser l’état de fatigue ainsi que le taux de concentration du conducteur et l’alerter ou lui conseiller de se reposer avant de reprendre la route. Disponibles dès aujourd’hui, les véhicules d’une nouvelle ère – qu’il s’agisse de voitures individuelles, bus, camions ou encore poids lourds ou engins de travaux – apparaissent dans notre quotidien pour offrir une mobilité sécurisée.

L'évolution de la réglementation

Mais les efforts des ingénieurs, quelque importants qu’ils soient, ne suffisent pas pour changer la donne. Le déploiement des nouvelles technologies dans les véhicules se fera soutenu par la réglementation. Mesure phare, la liste d’équipements obligatoires pour les véhicules personnels et lourds de la Commission européenne s’allonge. Plus tôt cette année, c’est le système d’appel à l’aide « eCall » qui a été rendu obligatoire, tandis que les régulateurs de vitesse indexés sur la lecture des panneaux de limitation et les systèmes d’alerte de franchissement involontaire de ligne sont en cours de discussion. Et il est nécessaire que ce mouvement accélère.

Les nouvelles technologies ne sont rien d’autre que les jalons à l’avènement des smart cities, c’est-à-dire d’environnements urbains capables de gérer la densité de la population, une mobilité intelligente voire autonome, une sécurité individuelle et collective maîtrisées.

La technologie fait souvent rêver, mais elle ne sera jamais qu’un moyen. Faisant fi des discours futuristes, la transformation et la sécurisation des villes – et des routes – va tout d’abord s’appuyer sur un équipement pragmatique des transports – au service de l’humain.

Sara Tij, Responsable Marketing Produits ADAS et voitures connectées de Clarion Europe

 

Les avis d'experts sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle