[Avis d'expert] L’industrie 4.0 doit être avant tout une révolution technologique culturelle

Si la modernisation de l'industrie est une nécessité, il convient de ne pas oublier l'importance de l'interconnexion pour réussir cette mutation stratégique. Telle est l'analyse de Fabien Gautier, directeur marketing Equinix France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Avis d'expert] L’industrie 4.0 doit être avant tout une révolution technologique culturelle
Pour que la mutation de l'industrie 4.0 réussisse pleinement, il ne faut pas oublier le facteur humain.

La transformation digitale de l’industrie et son évolution vers l’industrie 4.0 s’organisent depuis les années 2000. Son modèle économique étant l’un des plus traditionnels, son enjeu de transformation est devenu colossal. Un mal nécessaire poussé récemment par la pandémie mondiale. Pour accélérer l’effort engagé par les industriels, le gouvernement français a dédié plus d'un tiers de l'enveloppe de 100 milliards d'euros du plan de relance à ce secteur et à sa transformation. Cette enveloppe a même reçu une rallonge d’un milliard d'euros, comprenant 600 millions d'euros de crédits d'impôt pour favoriser l'investissement dans les technologies numériques.

Grâce à ses investissements clés, la France pousse ses entreprises à parier sur la technologie pour se réinventer. Le monde industriel s’engage, se transforme et intègre ces nouvelles technologies dans leur stratégie au cœur même de ses processus métiers. Mais cette transformation doit aussi se faire en profondeur, au sein même de la structure et au niveau de ses connaissances. Pour y parvenir, comment l’interconnexion peut-elle être le catalyseur d’une telle transformation ?

L’interconnexion : une nécessité de reconnecter les tuyaux de la donnée

L’industrie nouvelle génération dispose d’un socle solide misant sur la disponibilité en réseau d’un ensemble de capteurs, de machines et d’interfaces ainsi que sur la circulation entre ces différents appareils de données partagées en continu dans le but d’optimiser en temps réel la production. Toute interruption de connexion pourrait donc être synonyme de baisse conséquente de sa productivité, voire même, d’un arrêt total de production.

Si en matière d'industrie 4.0 nous assistons à une explosion des données, il est clair que les acteurs industriels n'ont pas toujours les ressources nécessaires pour faire face à cette révolution. Par conséquent, les usines s’appuient sur des opérateurs pour collecter les données et sur des intégrateurs pour mettre en place les solutions adéquats pour les faire vivre.

Pour cela, l’interconnexion est primordiale pour accroître la récupération, l’échange et la valorisation de ces données sur l’ensemble de la chaîne de valeur. L’intégration des technologies pour transformer le secteur s’opère mais il y a encore un certain nombre de difficultés à affronter, en particulier autour de l'organisation, des usages, des compétences, et de l'intégration informatique même de ces technologies.

Le cloud, l’intelligence artificielle et la 5G

En outre, de plus en plus de fabricants tirent parti de l'automatisation, du cloud computing, de l’intelligence artificielle et de la 5G pour optimiser l’usage de leurs données. Ils doivent ainsi exploiter de nouvelles sources et appliquer des analyses rapides au plus près des utilisateurs.

La ré-architecture de l'infrastructure informatique soutenue par l’interconnexion apporte des atouts majeurs dans le cadre du déploiement de nouveaux usages industriels. En connectant directement et en toute sécurité les personnes, les lieux, les acteurs du cloud, les données et les objets, l'interconnexion permet un échange d'informations multipartite/multimachine plus rationnel pour une plus grande collaboration tout en garantissant une faible latence.

Pour y parvenir, la technologie doit être au service de la transformation métier de l’industrie et rendre l’usine intelligente et intelligible. Un point sur lequel il convient donc d’insister : le développement d’une culture data driven. En intégrant les compétences au sein de l’organisation et en diffusant une culture autour de la donnée, les acteurs industriels ont perçu la plus-value de ces nouveaux métiers.

La question de l’accompagnement au changement impliqué par la digitalisation de l’industrie ainsi que la gestion de la data sont les deux principaux enjeux de la transformation du secteur. Rejoindre l’industrie du futur avec toutes les transformations qu’elle apporte nécessite d’adopter une conduite de changement et d’en impliquer les différents acteurs pour effectuer cette transition. Le capital humain étant déterminant de la réussite de toute entreprise, il est également déterminant de la réussite de toute transformation.

Fabien Gautier, directeur marketing Equinix France

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS