[Avis d'expert] Et si la transformation numérique ne commençait véritablement qu'en 2021

Hugues Heuzé, Country Manager France de Pure Storage, partage son analyse des enjeux IT pour les entreprises en 2021, une année déterminante selon lui. En effet, après s'être adaptées en urgence en 2020, elles devront cette année mener une réflexion stratégique et des décisions qui auront un impact durable. 

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Avis d'expert] Et si la transformation numérique ne commençait véritablement qu'en 2021
Les prévisions pour l'IT des entreprises de Hugues Heuzé, responsable France de Pure Storage.

La pandémie a mis devant le fait accompli les entreprises qui ne s'étaient pas encore lancées dans leur transformation numérique, en les obligeant à revoir rapidement leur infrastructure informatique. A cette occasion, de nombreuses entreprises ont complètement repensé leurs choix technologiques, optant souvent pour des infrastructures excédant leurs besoins et des solutions coûteuses.

À long terme, ces choix pourraient s'avérer difficiles à maintenir, d'autant plus en 2021, alors que les entreprises devront se recentrer sur le moyen terme, rééquilibrer leurs décisions et opter pour des solutions qui répondent à leurs besoins tout en restant agiles. Les prédictions des tendances pour cette nouvelle année peuvent s'avérer particulièrement utiles pour les aider à construire leur stratégie IT et répondre à ces enjeux spécifiques.

Dernière ligne de défense face aux ransomwares

La pandémie a fait ressortir le meilleur mais aussi le pire de certaines personnes, à l'image des pirates informatiques qui ont profité, sans scrupules, de la généralisation du télétravail pour cibler les utilisateurs plus vulnérables. En 2021, les attaques dévastatrices par ransomwares devraient continuer, poussant les entreprises à se servir des technologies et des services de sauvegarde comme dernière ligne de défense.

Les temps d'arrêt à rallonge étant presque aussi coûteux que le paiement d'une rançon, la vitesse à laquelle les systèmes peuvent être restaurés devient un critère de plus en plus important. Les entreprises auront tout à gagner à adopter des solutions de sauvegarde qui garantissent une reprise d'activité en quelques minutes ou heures plutôt qu'en quelques jours.

Modèles de consommation flexibles

Dans un contexte marqué par tant d'incertitude, il est peu probable que les entreprises relâchent les cordons de leur bourse de sitôt. En 2021, elles seront nombreuses à surveiller de plus près leurs dépenses et à s'efforcer de réduire leurs coûts globaux. L'un des meilleurs moyens d'y parvenir est d'opter pour des modèles de consommation flexibles pour leur infrastructure informatique.

Pour conserver leur équilibre budgétaire, les entreprises devront apprendre à gérer les coûts dans le temps sans contrat à long terme, et éviter les investissements importants et risqués dans l'infrastructure.

Moins de tolérance pour les temps d'arrêt

Dans leur ruée vers la numérisation, les entreprises n'ont peut-être pas pris conscience de la complexité qu'elles instauraient au sein de leurs systèmes, et qui a entraîné des périodes de temps d'arrêt potentiellement coûteuses. Ce problème est devenu de plus en plus inacceptable, car les périodes d'interruption prolongées sont tout aussi dommageables pour les réputations que pour les résultats.

Il faut s'attendre, en 2021, à une forte intolérance des clients, des partenaires et des collaborateurs à l'égard des temps d'arrêt et des problèmes de sécurité.

2021 sera l'année des applications

Depuis plusieurs années, les conteneurs figurent dans les prédictions IT, qu'il s'agisse de leur généralisation ou de l'augmentation de leurs charges de travail. Progressivement, les solutions granulaires pour conteneurs gagnent en importance tandis que la centralité des applications devient essentielle.

Tout tourne de plus en plus autour de l'application métier, avec plusieurs défis de taille à relever ; un fonctionnement quotidien cohérent et fiable, le cryptage des données, la sauvegarde de l'ensemble de l'application et pas seulement des données, et la possibilité de déplacer librement l'application d'un environnement à l'autre, d'un datacenter à l'autre ou d'un cloud à l'autre en fonction de l'évolution des besoins. L'application est au centre des préoccupations, qu'il s'agisse d'une application propriétaire ou en libre-service.

Se démarquer sur les engagements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)

Les entreprises doivent s'attendre à subir prochainement une pression plus forte pour qu'elles s'engagent officiellement à respecter leurs objectifs de décarbonisation de leurs activités. En effet, 2021 sera l'année où il sera non seulement inacceptable d'avoir une lourde empreinte carbone, mais où les entreprises seront également jugées sur la manière dont elles réduisent leur impact environnemental.

Pour ce faire, elles devront en finir avec les renouvellements coûteux et lourds en carbone de leur matériel technologique, et se tourner vers des solutions logicielles plus intelligentes, capables d'évoluer en fonction des besoins, sans impacter inutilement l'environnement comme le font les mises à jour de type "jette et remplace".

La rapidité, un must have

En 2021, la remise en place de confinements localisés pour réguler l'épidémie pourrait affecter de façon quasi-immédiate les livraisons de biens et de services. Les entreprises qui réussiront seront celles qui pourront s'adapter rapidement et efficacement à l'évolution de l'environnement sans affecter l'expérience du client. La patience des consommateurs face aux lenteurs de la technologie est à son plus bas, et tous exigent une instantanéité d'accès et de service. Cette attitude s'applique également à la sphère professionnelle : la démarcation entre la manière dont les entreprises B to C et B to B fournissent des biens et des services s'est estompée, la rapidité restant le critère le plus essentiel. Les entreprises doivent s'interroger sur la manière dont les infrastructures existantes les freinent et se demander si elles peuvent se permettre de perdre des clients à cause de la lenteur de leurs services.

Les circonstances exceptionnelles de 2020 ont révélé l'impréparation et la désorganisation de nombreuses entreprises, prenant les dirigeants au dépourvu en termes d'équipements et de ressources technologiques. 2021 sera l'occasion d'un premier bilan suite à la mise en place de nouvelles solutions, avec un objectif suprême : rester agiles et s'adapter aux environnements changeants, dans l'incertitude généralisée de l'après-Covid.

Hugues Heuzé, Country Manager France, Pure Storage

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS