[Avis d'expert] Comment se préparer au monde des données 5G ?

La 5G promet selon le cabinet Omdia de profonds bouleversements, permettant une augmentation de la productivité et contribuant à hauteur de plus de 13 000 milliards de dollars à la croissance mondiale d'ici 2035. Cependant, cette nouvelle ère complètement intégrée aux données dématérialisées suggère une interaction fluide et optimale avec ces données, ce qui n'est pas forcément le cas de toutes les entreprises qui pour certaines peinent encore à réaliser leur transformation digitale. L'avis de Hervé Chapron, Senior Director EMEA System Integrators Alliances, Qlik.

Partager
[Avis d'expert] Comment se préparer au monde des données 5G ?
Hervé Chapron, Senior Director EMEA System Integrators Alliances, Qlik.

Parmi tout ce que l’on peut lire et entendre sur la 5G, il est certain que cette technologie marque un tournant en matière de connectivité et le début d’une ère annonciatrice de nouvelles opportunités, avec de nouveaux services, encore plus de données, d’appareils et de réponses instantanées.

Selon le cabinet Omdia, la 5G devrait avoir un impact plus important sur l’économie mondiale que ses précédentes itérations, contribuant à hauteur de plus de 13 000 milliards de dollars à la croissance mondiale d'ici 2035.

Les consommateurs peuvent s’attendre à une plus grande vitesse de connexion, de streaming et de téléchargement, une meilleure expérience client, et une meilleure prise en charge des technologies émergentes telles que la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR).

De nombreux avantages sont également vantés aux entreprises de tous secteurs : de l’amélioration des services publics tels que la gestion du trafic à la possibilité pour le corps médical de pratiquer des opérations chirurgicales via la réalité virtuelle, en passant par l’accélération de l’automatisation qui permettra aux industriels d’explorer de nouvelles sources de revenus.

Mais « plus de données » cela signifie également « davantage de responsabilités » et sommes-nous totalement préparés ? Pour réussir dans un monde de plus en plus numérique, les entreprises doivent être à axées à 100% sur leurs données et opérer en temps réel à l’instar des entreprises comme Netflix, Disney ou encore Zoom, qui réussissent malgré le climat actuel.

Ces entreprises ne se contentent pas de proposer des services à la demande délivrés très rapidement, elles se démarquent également en fusionnant données et analyse pour offrir des solutions véritablement innovantes et efficaces. Parvenir à ce résultat nécessite l’intervention de tout un ensemble de technologies capables de non seulement traiter les données, mais d’optimiser la façon dont nous interagissons avec ces dernières.

Pour résumé, tirer pleinement profit des nouvelles technologies comme la 5G, l’impression 3D, l’intelligence artificielle (IA), le machine learning (ML) ou encore les catalogues de métadonnées, passe par un changement radical de l’approche des données et de leur exploitation.

Une entreprise axée sur les données a besoin de data literacy

Quel que soit le secteur, de nombreuses entreprises peinent encore à réaliser la transformation digitale attendue dans le cadre de l’industrie 4.0. Si l’exploitation des données peut être incroyablement puissante à l’échelle de l’entreprise, trop peu réalisent les investissements nécessaires permettant à leurs employés d’utiliser ces données efficacement dans le cadre de leurs fonctions.

Une étude d’Accenture montre que, si la grande majorité des employés ont accès à des outils de Business Intelligence (BI) ou d’analyse, seule une petite partie ont pleinement confiance en leurs compétences en matière de données, à savoir leur capacité à lire, comprendre, interroger et manipuler les données dans leur travail.

Le plus grand frein à la réussite dans le monde numérique n’est pas la technologie ou les données, mais les compétences des collaborateurs. Les entreprises doivent donc non seulement offrir un meilleur accès aux données et aux outils permettant d’en dégager des enseignements, mais également instiller des compétences plus solides en matière de données et promouvoir une nouvelle culture des données en question. C’est en effet la seule façon d’encourager la prise de décision axée sur les données à l’échelle de toute l’entreprise, de manière à pouvoir véritablement tirer parti des avantages de ces nouvelles avancées.

Sans cela, les entreprises stagneront, et ce indépendamment de l’éventail des technologies prometteuses dont elles disposent. Comme le fait remarquer le Dr. David Miller, Senior Manager, Accenture et docteur en psychologie clinique : « Bien souvent, les employeurs ne savent pas comment accompagner leurs employés dans le développement des compétences nécessaires à l’adoption des nouvelles technologies, ce qui engendre du stress sur le lieu de travail. En ce qui concerne les données, nous sommes à un tournant : nous avons compris ce qu’il faut faire pour donner aux collaborateurs la possibilité de maîtriser les données mais Il appartient désormais aux dirigeants de mettre ceci en œuvre au sein de leur entreprise. »

Opérer un changement de culture en entreprise n’est pas une mince affaire. Il faut d’abord que les mentalités changent, et que les collaborateurs acceptent non seulement que les données soient l’affaire de tous, mais aussi qu’ils en acceptent la responsabilité et en ressentent les bénéfices.

Se préparer au monde de la 5G et plus

Alors que nous nous préparons à entrer dans une ère de technologies nouvelle génération comme la 5G, il est essentiel que les dirigeants développent une base de connaissance des données qui rendra ces investissements technologiques pertinents. La première étape consiste à évaluer à quel niveau de data literacy l’entreprise se situe, puis de travailler de manière holistique avec un partenaire de BI pour apporter les améliorations nécessaires. Il ne suffit plus de confier les outils aux utilisateurs et d'espérer que la magie opère. À moins de tenir compte de l'aspect humain des données et de la technologie, les dirigeants ne parviendront pas à en faire bénéficier leur entreprise ou leurs clients.

En y regardant de plus près, il est assez facile d’identifier les entreprises qui ont su se saisir de la transformation digitale offerte par l’industrie 4.0. Ces entreprises ont compris que la seule manière de réussir est de connecter l’ensemble des données grâce à l’analytique, et que la data literacy fait partie intégrante de cette équation.

Par Hervé Chapron, Senior Director EMEA System Integrators Alliances, Qlik

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS