[Avis d'expert] Accélérer l'amélioration des produits grâce à la continuité numérique

Il y a des chiffres qui parlent d'eux-mêmes : en moyenne et selon plusieurs experts du domaine, 35% des modifications décidées sur un produit industriel, que ce soit pour améliorer sa qualité ou pour mieux répondre à la demande du marché, ne sont jamais appliquées. Les préconisations de Stéphane Guignard, directeur France et Europe du Sud d’Aras, entreprise spécialisée dans la gestion du cycle de vie des produits.

Partager
[Avis d'expert] Accélérer l'amélioration des produits grâce à la continuité numérique
Le management du PLM

35% des modifications décidées sur un produit industriel, que ce soit pour améliorer sa qualité ou pour mieux répondre à la demande du marché, ne seraient donc jamais appliquées...

La raison de cet échec est connue : le manque de communication entre les départements de l'entreprise (marketing, ingénierie, production et maintenance), et la révélation tardive que cette modification s'avère inapplicable en production ou qu'elle remet en cause la maintenabilité du produit. Conséquences : une perte de temps, d'argent, et surtout le risque d’être rattrapé par ses concurrents sur des marchés en constante évolution.

La solution a un nom : la "continuité numérique" ; autrement dit, la fusion des "modèles" numériques du produit utilisés par les différents départements et spécialités (mécanique, électronique, logiciel...) tout au long de son cycle de vie. En effet, en faisant tomber les murs qui séparent les silos de données, la "continuité numérique" permet de comprendre l'impact d'une modification sur toutes les composantes du produit, ainsi que ses conséquences pour tous les services concernés.

On parle ici de répondre aux objectifs d’ingénierie continue qui vise à raccourcir le temps, imposé par le marché, des cycles d’adaptation et de renouvellement des offres.

Le développement de l'internet des objets, qui, bientôt, fera remonter des masses de données sur l'usage effectif des produits, va également participer à accroître cette demande.

Seule une totale "continuité numérique" permet de "rejouer" les processus d’ingénierie très rapidement avec des paramètres d’entrée différents et d’assurer l’intégration des contraintes de l’ensemble des métiers et des acteurs du cycle de vie du produit.

Pouvoir créer de nouveaux "business models"

Assurer la "continuité numérique", c'est aussi se donner les moyens de maitriser la création de nouvelles offres et de nouveaux "business models". Si un constructeur automobile décide de faire évoluer son offre vers un service comme, par exemple, vendre non plus une voiture mais des kilomètres de parcours automobile, les coûts de maintien en condition d’usage du véhicule vont devenir un facteur clé de la rentabilité. Ce type d’approche va largement modifier les paramètres directeurs de la conception au sens large du véhicule et devoir fédérer l’ensemble des acteurs et des disciplines dans une logique d’optimisation globale.

Une telle "continuité numérique" n'est pas possible sans des outils informatiques adaptés. Les logiciels de PLM (Product Lifecycle Management ou système de gestion du cycle de vie des produits) sont par essence les mieux placés. Mais à la condition qu’ils soient une vraie épine dorsale ("backbone") qui ne se contente pas de faire communiquer les îlots de données mais assure la traçabilité, la cohérence et l'historique de toutes les contributions et tous les changements intervenus sur un produit, et tisse les liens entre les fonctions pour permettre de véritables analyses d'impacts interdisciplinaires.

Les solutions PLM devront être suffisamment flexibles et malléables pour se reconfigurer facilement en fonction de l'évolution technologique des produits et des modifications de processus apportés par les nouveaux "business models" que créera l’entreprise.
En s’attaquant à la "continuité numérique", les entreprises doivent s’attendre à rentrer dans un contexte d’itérations et d’adaptations permanentes. L’avenir est donc aujourd’hui au PLM "Model Based", qui s’adapte en permanence aux modèles d’organisation des entreprises. Avec toujours un même objectif final : se différencier de la concurrence.

Stéphane Guignard, directeur France et Europe du Sud d’Aras, entreprise spécialisée dans la gestion du cycle de vie des produits

Les avis d'experts sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS