Avions ravitailleurs : la France trouve un accord avec l’Allemagne et les Pays Bas

Les trois pays s’engagent à renforcer les capacités européennes dans le ravitaillement en vol des avions militaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Avions ravitailleurs : la France trouve un accord avec l’Allemagne et les Pays Bas

A l’occasion d’une réunion ministérielle de l’Otan à Bruxelles ce 18 avril, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas ont annoncé qu’ils étaient "fortement et fermement engagés" dans le projet de coopération récemment initié par l'Agence européenne de la Défense (AED), dépendante de l'Union européenne.

Ils expliquent vouloir être les nations cadres pour mener cette initiative qui vise à un accroissement d’ici à 2020 des capacités par le partage des ressources existantes ou l'acquisition de nouveaux moyens, comme l'avion de transport européen d'Airbus 330 MRTT.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour l’heure seuls dix pays européens possèdent 42 avions ravitailleurs mais de sept types différents, donc difficilement conciliables.
Lors de l'opération "Protecteur unifié" en Libye, 80% des opérations de ravitaillement en vol avaient été assurées par les Etats-Unis, faute de moyens suffisants pour les Européens. Pour remédier à cette situation, les trois pays veulent créer un vrai mouvement ouvert à tous les pays européens.

Le programme des avions ravitailleurs représentera "une contribution de l'UE" au sommet de l'Otan de Chicago des 20 et 21 mai, dont l'une des priorités est l'initiative "Smart Defence" ("Défense intelligente") visant à accentuer la coopération entre les alliés dans un contexte de crise financière et de baisse des budgets de la Défense.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS