Avion à hydrogène : Airbus, Air Liquide et groupe ADP s’associent pour imaginer les aéroports de demain

Lundi 21 juin, Air Liquide, Airbus et Aéroports de Paris ont annoncé le lancement d’études d’ingénierie, par le biais d'un communiqué, dans l’optique d’adapter les infrastructures aéroportuaires à l’arrivée d’avions à hydrogène d’ici à 2035.

Partager
Avion à hydrogène : Airbus, Air Liquide et groupe ADP s’associent pour imaginer les aéroports de demain

À quoi pourrait ressembler un aéroport accueillant une flotte d'avions à hydrogène ? Pour répondre à cette question et être en mesure d'adapter l’écosystème aéroportuaire à ces avions de rupture prévus à horizon 2035, Air Liquide, Airbus et Aéroports de Paris ont annoncé, lundi 21 juin, avoir signé « un protocole d’accord » qui prévoit le lancement d’études d’ingénierie, en amont de la mise en place d’infrastructures. L’avionneur européen Airbus a en effet lancé le programme ZEROe, dont l’objectif est de développer un court-moyen courrier propulsé à l’hydrogène liquide en moins de 15 ans.

Une étude assez générale sera d’abord réalisée auprès d’une trentaine d’aéroports dans le monde pour « déterminer les configurations du développement et de l’approvisionnement en hydrogène liquide », est-il précisé dans le communiqué. À partir de cette enquête, « des scénarios et plans détaillés pour définir les infrastructures requises, le dimensionnement et l'implantation » seront ensuite élaborés pour les deux principaux aéroports parisiens, à savoir Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.

Un hub de mobilité hydrogène

Ce type d'étude s'avère indispensable, compte tenu des défis technologiques propres à l’hydrogène liquide. Comme ce carburant entre en ébullition dès que la température dépasse - 253°C, des technos cryogéniques sont requises pour stocker ou transporter l'hydrogène sous forme liquide. Et toute fuite, facilitée par la petite taille de la molécule, est à prévenir absolument : elle risque en effet de provoquer une explosion.

En termes d'infrastructures, le transport de l’hydrogène cryogénique depuis les installations de l’aéroport vers les réservoirs des avions représente d'ailleurs l'une des plus grosses difficultés. « Transporter de l’hydrogène à - 253°C dans des tuyaux est un sacré défi technologique… », soulevait récemment Thierry Poinsot, du Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs), interrogé dans le cadre de notre enquête sur l’avion à hydrogène , paru dans notre dossier consacré à la décarbonation de l’aviation.

Le reste de l'écosystème hydrogène pourrait s'intégrer dans un schéma plus classique. « Nous aurons probablement une sorte de hub à proximité de l’aéroport, où l’on produira l’hydrogène liquide nécessaire à l’ensemble d’une région pour alimenter les aéroports, les stations à hydrogène gazeux, les gares », anticipait Pierre Crespi, le directeur de l’innovation chez Air liquide Advanced Technologies, interrogé lors de cette même enquête . « Certains gros aéroports s’équiperont peut-être de pipelines d’ici à 2050. Mais dans un premier temps, il n’y aura pas suffisamment d’avions pour installer un site de production et des canalisations au sein de l’aéroport », a poursuivi M. Crespi.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS