Aventis, TotalFinaElf, Astrium... Toute l'actualité du 15/01/02

Partager

Concurrence déloyale : pour la quatrième fois en 3 ans, les Etats-Unis sont condamnés par l'OMC pour des subventions déguisées aux exportations des entreprises américaines. C'est la législation fiscale américaine qui est en cause : elle permet aux entreprises de localiser leurs bénéfices à l'exportation dans des paradis fiscaux. La plupart des grands industriels américains (GM, Boeing, Ford, Microsoft...) ont utilisé cette législation, indiquent Les Echos. L'Europe évalue le préjudice à 4 milliards de dollars. Mais la question est maintenant de savoir si les Etats-Unis se monteront " bon perdants ", ou s'ils prendront des mesures de rétorsion protectionnistes.

Pour sauver le rail, l'Etat britannique va verser 54 milliards d'euros, qui s'ajouteront aux 38 milliards venus du secteur privé. Ce plan de dix ans pour moderniser un réseau ferré en pleine décrépitude pourrait profiter aux entreprises françaises, estime La Tribune. Alstom, Cogifer, et Spie, figurent parmi les mieux placés.

Arthur Andersen est gravement mis en cause dans l'affaire de la faillite d'Enron, et risque une hémorragie de ses clients, estiment Les Echos. Une commision d'enquête a en effet découvert qu'Andersen avait détruit des milliers de documents à la veille de l'annonce des pertes abyssales d'Enron. Ce qui laisse penser que le cabinet de conseil en savait beaucoup plus qu'il ne le dit sur les affaires de la société de négoce américaine.

Pétrole : deux mois après l'annonce de la fusion entre Phillips Petroleum et Conoco, les rumeurs de contre-offres se multiplient. Cette fois, c'est à TotalFinaElf que l'on prête l'intention de faire de la surenchère sur Conoco. Conoco est une proie intéressante pour le groupe pétrolier français, notent Les Echos, notamment pour ses réserves dans le Golfe du Mexique, dont TotalFinaElf est absent.

L'année 2002 pourrait bien être une année horrible pour les laboratoires pharmaceutiques, affirme le Financial Times. Selon le FT, les difficultés s'accumulent sur les grandes firmes de médicaments comme Bristol Myers Squibb, Merck ou Schering Plough. Toutes sont confrontées à l'expiration de leurs brevets sur des produits lucratifs. Mais s'y ajoutent les réductions de prix demandées par les gouvernements européens et certains états américains, et l'allongement des tests cliniques exigés par les autorités de régulation.

Aventis va externaliser un laboratoire allemand de recherche clinique. Une joint-venture est créée avec l'investisseur britannique 3i, autour d'un laboratoire d'Aventis Pharma à Francfort. Fort de 120 employés, ce laboratoire est spécialisé dans les études cliniques sur des projets de médicaments, indique La Tribune.

Apprenez enfin qu'EADS et BAE Systems vont réorganiser leur filiale Astrium, qui doit se recentrer sur les satellites. Astrium comprend actuellement des activités dans les lanceurs et les infrastructures orbitales, qui devraient être rassemblées avec celles d'EADS. C'est dans Les Echos.

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS