Aventis taille dans sa recherche française

Social

Partager

Après les coupes claires dans le dispositif de recherche d'Aventis, réalisées à Kansas City et Collegeville aux Etats-Unis, Dagenham en Grande-Bretagne et à Francfort en Allemagne, la région parisienne est dans l'œil du cyclone.

559 emplois (entre 635 et 685, affirmaient les syndicats hier) vont être supprimés sur ses sites de Romainville en Seine-Saint-Denis et de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. En principe, sans licenciements (mais avec des mesures d'âge sur des postes supprimés).

Romainville, l'ex-fleuron de Roussel-Uclaf puis de Hoechst-Marion-Roussel qui, sur ses 35 hectares, compta jusqu'à 3 000 salariés est, pour sa part, tronçonné. 35 000 mètres carrés de bureaux répartis entre quatre immeubles ont été cédés au groupe immobilier anglo-saxon Tigre qui projette d'en faire un «pôle d'affaires Paris-Romainville ». Une partie a été loué à Aventis et 20 000 mètres carrés sont disponibles.

Par ailleurs, devrait être mis en place un « pôle technologique Paris-Romainville », avec ses 20 000 mètres carrés de laboratoires, où devrait être localisée la future société axée sur les maladies infectieuses créée par Aventis avec un partenaire industriel ou financier. La nouvelle société Proskelia qui a repris les recherches d'Aventis dans les maladies de l'os, y est aussi installée avec une centaine de personnes. Des sociétés de biotechnologies sont attendues et 500 à 600 emplois escomptés. Par ailleurs, le site « CPR » de production biochimique d'Aventis Pharma qui se trouve de l'autre côté de la route de Noisy, emploie environ 200 personnes.

Alain Jemain

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS