Quotidien des Usines

Aventis Pharma : 300 emplois menacés en Seine-Maritime

,

Publié le

Social

Le groupe allemand BASF (Badiche Anilin&Soda-Fabrik) a officiellement rompu les négociations de reprise de la partie biochimie de l'ex-usine Aventis Rhône Poulenc Biochimie de Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Maritime. Il en avait racheté en mars dernier l'activité agrochimie (production de d'herbicides, insecticides dont le fipronil etc., 300 salairés).

Les 300 salariés de l'unité biochimique, dépendante de la division Aventis Pharma (groupe Aventis, France) et spécialisée dans les activités pharmaceutiques, estiment désormais que leur usine et ses emplois sont directement menacés. BASF étant le seul repreneur potentiel à s'être présenté depuis deux ans. L'unité est notamment numéro un mondial pour la production de la vitamine B 12 avec plus de 50% du marché mondial.

Les seules entreprises européennes de ce secteur, comme DSM (Pays-Bas) sont elles mêmes en difficulté face à la concurrence de sociétés qui fabriquent désormais à moindre coût des produits identiques en Inde ou en Chine.

Patrick BOTTOIS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte