Aventis accepte l'offre de rachat de Sanofi-Synthélabo

Après trois mois d'intenses batailles, le groupe pharmaceutique Sanofi-Synthélabo a annoncé, ce jour, le rachat de son concurrent franco-allemand Aventis. Coût de l'opération : 54,5 milliards d'euros.

Partager

Par ce rapprochement, les deux entités donneront ainsi naissance au numéro trois mondial de la pharmacie et numéro un de l'industrie pharmaceutique en Europe. Le nouveau groupe, baptisé « Sanofi-Aventis », sera présidé par Jean-François Dehecq, actuel dirigeant de Sanofi.

Pour parvenir à cet accord, fortement plébiscité par le gouvernement français, le groupe pharmaceutique français a dû réévaluer son offre (47, 8 milliards avaient été proposés en janvier dernier), soit une augmentation de 14%. En effet, la direction d'Aventis s'était toujours opposée à la proposition de Sanofi-Synthélabo, jugée inamicale car elle sous-évaluait l'entreprise. D'où l'entrée dans le jeu du Suisse Novartis qui s'était à son tour porté candidat au rachat d'Aventis. Mais cet acquéreur potentiel a fini par jeter l'éponge, dimanche soir, après l'accord entre les deux entreprises.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS