Quotidien des Usines

Avenir incertain pour Tim, fabricant de cabines de chantier

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’unique offre de reprise de Tim, spécialisé dans la construction de cabines pour engins de travaux à Quaëdypre (Nord) fait état d’une reprise partielle : sur les 304 salariés, seuls 40 seraient concernés. Un coup dur pour cette entreprise qui a échappé il y a deux ans à la liquidation judiciaire.

Avenir incertain pour Tim, fabricant de cabines de chantier
GM Services ne reprendrait que 40 salariés de l'entreprise Tim sur un effectif total de 304 personnes.
© CC Wikimedia

Placée en redressement judiciaire fin août par le tribunal de commerce de Lille, la société Tim, basée à Quaëdypre, près de Dunkerque (Nord) était en attente d’un repreneur.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte