Avec Windows Phone 7, Microsoft cherche un second souffle dans le mobile

Microsoft vient de dévoiler la nouvelle version de son système d'exploitation pour mobiles, dénommé Windows Phone 7. Il ambitionne de rattraper son retard sur ce marché, où il est très largement devancé par Apple (avec l'iPhone), Google (avec Android) et Nokia (avec Symbian et Meego).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Avec Windows Phone 7, Microsoft cherche un second souffle dans le mobile
« Cela fait un certain temps que j'attends ce moment », s'est exclamé Steve Ballmer, PDG de Microsoft, en présentant le nouveau système d'exploitation Windows Phone 7, lors d'une conférence de presse organisée à New York le 11 octobre. Il est vrai que 2010 a plutôt mal débuté pour Microsoft sur le marché des mobiles, où il doit faire face à la concurrence de plus en plus vive de l'iPhone et des terminaux sous Android (selon Gartner, les parts de marché de Windows Mobile ont chuté de près de 50% en un an, passant de 9,3% au deuxième trimestre 2009 à 5% au deuxième trimestre 2010). Mais l'année n'est pas terminée. Et Steve Ballmer espère bien que la nouvelle version du système d'exploitation lui permettra d'inverser la tendance.
Nouvelle interface, « nouvelle expérience utilisateurs »
Comment ? Windows Phone 7 est « une nouvelle sorte de téléphone mobile », selon l'éditeur, qui dit l'avoir entièrement redéveloppé pour « répondre aux besoins de tous les utilisateurs ». Parmi les innovations, ce système d'exploitation est désormais doté d'une page d'accueil « personnalisable » sur laquelle les utilisateurs pourront faire figurer leurs contacts préférés, les dernières informations reçues ou des contenus issus du web tels que les dernières actualités publiées par leurs amis sur Facebook. S'y ajoutent l'intégration de la suite bureautique pour mobile Office OneNote, l'ajout de la plate-forme audio Zune (le concurrent maison d'iTunes d'Apple) et la disponibilité de plusieurs jeux vidéos développés par l'éditeur américain Electronic Arts (dont Tetris et Les Sims).
Microsoft précise que neuf premiers terminaux sous Windows Phone 7 seront commercialisés aux Etats-Unis dès le lancement cet automne (dont des smartphones HTC, Samsung, LG et Dell). Des accords de distribution ont en outre été signés avec 60 opérateurs mobiles, parmi lesquels Orange et SFR en France.
Attirer les développeurs sur la place de marché
Quels sont les chances de succès de Windows Phone 7 ? « Microsoft a beaucoup investi dans la communication et les partenariats pour réussir ce lancement », estime Thomas Husson, analyste chez Forrester Research. Mais « la question est de savoir s'il va réussir à atteindre une base installée suffisamment intéressante pour attirer les développeurs sur sa place de marché », estime-t-il.
L'éditeur a deux avantages sur ses concurrents, d'après l'analyste : « Pour ne pas être trop dépendant de Google et d'Apple, qui a un écosystème fermé, certains opérateurs voient d'un bon oeil l'arrivée d'un système différent, ce qui peut aider Microsoft. Le groupe est aussi en mesure de promouvoir un développement qui ne se limite pas au mobile mais concerne aussi d'autres environnements sur le PC ou sur la Xbox ». Ce qui lui offrirait un avantage sur le marché « fragmenté » des systèmes d'exploitations pour mobiles : « Les plates-formes qui ont le plus d'avenir sont celles qui pourront être utilisées sur différents terminaux connectés (smartphones, consoles de jeux, télévisions...) ».
Enfin, alors que les systèmes se multiplient, « Microsoft a fait le bon choix en rebaptisant son système Windows Phone 7 », insiste Thomas Husson. « Il y a une certaine confusion et ce changement de nom va lui permettre de promouvoir la marque Windows de façon plus homogène dans un environnement multi-plateformes ».
Christophe Dutheil
A lire aussi :

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS