Avec un volume d’achat divisé par deux en 2015, quel avenir pour l’ARENH ?

Guillaume Kosman, consultant Senior pour Colombus Consulting, pointe le doigt sur la perte de vitesse du mécanisme de l’Arenh, censé améliorer l’ouverture à la concurrence sur le marché de l’électricité en France. En cause, des prix de marché trop bas et une augmentation à venir du tarif de l’Arenh.

Partager
Avec un volume d’achat divisé par deux en 2015, quel avenir pour l’ARENH ?

En 2011, dans le cadre de la loi NOME (Nouvelle organisation du marché de l’électricité), le gouvernement avait mis en place l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique (Arenh). Depuis, l’Arenh offre à tous les fournisseurs un accès à l’électricité de base produite par les centrales nucléaires historiques d’EDF. L’objectif affiché était ainsi de garantir des conditions d’approvisionnement équitables pour stimuler la concurrence au profit du consommateur final français.

Mi-novembre 2014, près de 4 ans après sa mise en place, lors du guichet de souscription tenu par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) pour le 1er semestre 2015, la demande d’Arenh a été divisée par deux par rapport au semestre précédent. Cette tendance risque de s’amplifier, si les facteurs auxquels on l’attribue se confirment (baisse structurelle des prix du marché de gros et revalorisation attendue de l’Arenh). Dans ce contexte, quel avenir pour l’Arenh qui pourrait ainsi être vidé de son sens ? Retour sur ces six derniers mois et la possible remise en cause du mécanisme.


Les fournisseurs préfèrent s’approvisionner sur le marché, actuellement plus compétitif que l’Arenh

Au dernier semestre, la baisse de la demande au titre de l’Arenh s’est élevée à 50% et cette baisse est même supérieure à 60% si on exclut les souscriptions pour les pertes du transporteur (RTE) et des distributeurs (ERDF et ELD).

Quantité totale d’électricité cédée au titre de l’ARENH en TWh
Source : CRE

Les fournisseurs ont ainsi préféré se sourcer sur le marché pour couvrir leurs prévisions de demande. Le volume d’échange enregistré pour les produits à terme sur le marché français (french futures) a ainsi battu des records fin 2014. Au cours des mois de novembre et décembre, la bourse européenne des produits électriques à terme (EEX) a enregistré un volume d’échange six fois et demi plus important que la moyenne constatée au cours des trois années précédentes sur la même période.

Cette tendance s’explique par une anticipation de la chute des prix de marché à long terme sous le tarif de l’Arenh. Début janvier 2015, le MWh de base à l’horizon d’un an (calendaire Y+1 baseload) se négociait aux alentours de 38 euros par mégawattheure (euros/MWh), soit 4 euros de moins que l’Arenh qui se situe depuis le 1er janvier 2012 à 42 euros/MWh. Dans ces conditions, le tarif réglementé n’a plus d’intérêt pour les fournisseurs qui peuvent couvrir leur besoin en base à moindre coût selon la loi du marché.

Baisse de la demande d’Arenh et augmentation de l’activité sur le marché traduisent également le climat d’incertitude qui règne autour de l’évolution du tarif de l’Arenh.


Risque d’augmentation de l’écart entre tarif Arenh et prix de marché

Le 4 novembre 2014, soit quelques jours avant la fermeture des guichets de demande, le gouvernement a annoncé sa décision, de "reporter au 1er juillet 2015 la réévaluation du prix de l’Arenh". Le communiqué de presse du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique précise par ailleurs que "la CRE (commission de régulation de l’énergie) a estimé à environ +2 euros/MWh l’évolution nécessaire du prix de l’Arenh en 2015".

Le marché anticipe donc un tarif de l’Arenh à 44 euros/MWh au 1er juillet 2015. Si les prix de marché se confirment aux alentours de 38 euros/MWh et que le tarif est effectivement porté à 44 euros/MWh, l’écart risquerait donc d’être porté à 6 euros/MWh. L’intérêt du mécanisme pour les fournisseurs serait ainsi d’autant plus remis en question.

Ce manque d’attrait pour l’Arenh entraîne de facto une plus forte intégration de la France au marché européen de gros et ainsi une meilleure valorisation du foisonnement d’énergie disponible sur la plaque électrique européenne. Par ailleurs, pouvoir mieux se sourcer sur le marché devrait également permettre aux fournisseurs de proposer des offres compétitives pour remplacer les tarifs régulés jaune et vert, dont la fin est prévue pour fin décembre 2015.

Guillaume Kosman, consultant Senior pour Colombus Consulting

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - OPH 13 HABITAT

Travaux de ravalement, d'entretien et d'isolation des façades

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS